Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Kilian O'Brandugh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kilian O'Brandugh
avatar



Messages : 3
Date d'inscription : 14/10/2015

MessageSujet: Kilian O'Brandugh   Sam 17 Oct - 21:21



Présentation de


Kilian O'BRANDUGH
VOILA QUI JE SUIS DANS CE NOUVEAU MONDE





Nom : O'Brandugh
Prénom : Kilian
Surnom : L'irlandais
Date et lieu de naissance : 7 Mai 1990 Belfast
Date et lieu d'étreinte : Belfast 26 Avril 2012
Age + Statut d'âge : 3 années en tant que vampires 25 ans au total. Jeune Nouveau né
Génération 12.
Faction Sabbat
Clan Pander
Poste Aucun
Disciplines






    Feat. James Bradley


Les apparences sont trompeuses
A QUOI JE RESSEMBLE RÉELLEMENT ?

[size=12]

][/color]


A la découverte de votre esprit
QUEL GENRE DE PERSONNE JE SUIS ?

[size=12]

Jeune et talentueux, Kilian est un homme insolent, arrogant et insouciant. D'une grande vivacité d'esprit et perspicacité, l'irlandais à la triste tendance à se croire au dessus du lot. Fier et têtu, il est du genre à rester sur ses positions lorsqu'elles sont contestées, peu à importe l'opposition en question. Combatif jusqu'au bout, Kilian n'abandonne jamais rien, une fois qu'il a le mord au dents.

A cette tenacité hors du commun qui le caractérise pourtant déjà bien, le jeune irlandais ajoute une france dose d'humour à son caractère. Mélange de second degré et de cynisme qui ne passe pas toujours auprès de toutes les audiences, son attitude pince sans-rire et provocatrice n'aide pas forcément les gens à comprendre ses blagues. Mais Kilian n'abandonne pas, viendra à jour où ses interlocuteurs comprendront la brillance de son humour.

Intelligent et curieux, Kilian n'est cependant pas quelqu'un de très académique. Il est certes très cultivé et capable de réflexion et de raisonements complexes abstraits digne des plus grandes universités, il n'en demeure pas moins qu'il n'a jamais suivi de cursus académique supérieur. Peu importe, après tout ces étiquettes humaines ne le concernent plus vraiment.

Courageux, intrépide et aventureux, Kilian n'hésite jamais à aller de l'avant et perd rarement son temps dans de longues délibérations, c'est à la fois une de ses grandes qualités qui en a fait un survivant, mais c'est aussi l'une de ses grandes faiblesses. Malgré son pragmatisme, il est souvent impulsif, ne prenant pas toujours le temps de prendre en compte tous les éléments de la situation.



My life before and after...
MA VIE DE MA NAISSANCE A AUJOURD'HUI...





2015

"Pardonnez-moi mon père car j'ai péché."

"Racontez-moi vos péchés mon fils, que je puisse vous absoudre."

"Mon nom est Kilian O'Brandugh, mon père, et cela fait trois ans que je ne suis pas venu me confesser."

"Cela fait trois ans que vous avez disparu mon fils. Votre famille doit être heureuse de vous savoir en vie mon fils."

"Ma famille ne sait rien de mon retour mon père, et vous ne leur direz rien."

"Mon fils..."

"Je vous en prie mon père. Laissez-moi tout vous expliquer, vous comprendrez après pourquoi vous ne pouvez rien leur dire."

"Très bien mon fils, expliquez-moi tout ça."

"Mon nom est Kilian O'Brandugh, je suis le né le 7 mai 1990 à Belfaste..."

"Je connais votre histoire mon fi..."

"Je vous en prie mon père, ne m'interrompez pas. J'ai... besoin de vous raconter mon histoire... depuis le début. S'il vous plait mon père."

"Très bien. Reprenez mon fils."

"Je m'appelle Kili O'Brandugh et je suis né le 7 mai 1990 à Belfast de Mary Ui'Brandugh et Gwein O'Brandugh. A ma naissance, j'avais deux grands frères, Cay et Philip, tous les deux morts pour l'Irlande maintenant. J'ai une petite soeur, Sara Ui'Brandugh qui a maintenant 22 ans, un petit frère, Mark O'Brandugh de 18 ans qui a rejoint l'IRA et un autre petit frère de 17 ans, Julian O'Brandugh, qui a aussi rejoint l'IRA.

Ma famille et moi avons grandi dans les quartiers pauvres de Belfast, mon père était ouvrier de chantier et nous étions forcé de vivre avec des orangistes. Je n'ai jamais aimé l'école. Ce n'est pas que je trouvais l'école difficile, c'est que je n'ai jamais eu confiance en l'enseignement dispensé par les instituteurs de la couronne.

J'ai passé une bonne partie de mon enfance dans la rue avec les jeunes catholiques et mes frères et soeurs. Cay et Philip, de 6 et 4 ans mes ainés étaient mes modèles. Je les suivais autant que possible et la cause qu'ils ont adopté est devenue ma cause.

Quand j'avais douze ans et que mes deux frères ainés avaient rejoints l'IRA, j'ai cherché à les imiter et je m'en suis pris aux enfants des membres de l'UVF.

Mais vous me connaissez mon père, trop indépendant pour faire comme les autres. Mes frères étaient des soldats, moi j'étais plus, je voulais être plus. C'est en me battant contre un groupe de garçons orangistes que je suis tombé sur une vieille guitare."


15 juillet 2002

Le jeune garçon se tenait seul au milieu de la rue, face aux trois adolescents protestants qu'il venait de provoquer. Personne n'osait intervenir dans cette querelle d'enfants aux ramifications plus étendues qu'elles ne paraissaient au premier coup d’œil. Et puis, ce n'est pas comme si le garçon aux cheveux noirs n'avaient pas chercher les ennuis.

Au fond de lui, Kilian était terrifié. Il n'avait pas imaginé que Bart puisse être accompagné et qu'il devrait se battre contre plusieurs personnes. Les loyalistes étaient tous des lâches! Bart avait trois ans de plus que lui et il choisissait quand même de se battre avec des amis contre lui.

Mais Kilian avait choisi de se battre et il ne reculerait pas. Il ferait comme Cay et Philip. Ses frères ne fuyaient pas devant les ordures de l'UVF.

"Hey Bart! Don' do in yer knickers or anything! What? Three 'gainst one? I fergot how ye brit lapdogs hav no honor!" (Hey Bart! Vas pas te faire dans la culotte! Quoi? Trois contre un? J'oubliais comment les chienschiens des britaniques n'avaient pas d'honneur!)

Les visages de Bart et de ses deux acolytes s'assombrirent un moment face aux insultes. Ils étaient cependant bloqués et le savaient bien. Bien que les quatre garçons ne soient la pour se battre, les remarques de Kilian, aussi insultantes soient-elles, appelaient d'autres insultes avant d'en venir aux mains.

"Am suprised ye'd know how te count te three boyo! I thought ye an' all ye 'publican lowlives did 'ven know how te read!" (Je suis surpris que tu puisse compter jusqu'à 3 gars! Je pensais que toi et tous les cassos de républicains ne savaient même pas lire!)

"Check 'gain ye weasel! 'sides! Three the 'oly trinity. What? They don' teach ye that in heathen heretic sun'ay school?" (Faux espèce de fouine! Puis! Trois comme la Trinité! Quoi? Ils t'apprennent pas ça au catéchisme païen hérétique?)

Cette fois, Kilian avait dépassé les limites et les trois adolescents se jetèrent sur lui. Prit au dépourvu, il reçu la droit de Brat de plein fouet. Désorienté par l'impact, il tomba au sol avant de se relever d'un bond et d'éviter un coup de pied dirigé vers ses côtes. Reprenant l'initiative, il se jeta sur Bart et le roua de coups, frappant avec brutalité là où l'adolescent faillait à se protéger avant d'être soulever par derrière et jeter contre un mur.

Kilian reprit connaissance une heure plus tard environ, l'intégralité de son corps endolori et couvert ecchymoses. Allongé seul sur le trottoir, il se traîna jusqu'à un porche auquel il s'adossa un moment. Des larmes de rage coulaient le long de ses joues alors qu'il se remémorait la bagarre et sa défaite. Mais malgré cette rage, malgré la douleur qui lui lançait tout le corps et les blessures qui le recouvrait, il ne pouvait pas ignorer cet élan de fierté en lui. Seul contre trois adversaires plus grands et plus forts que lui et il s'était quand même battu. Il n'avait pas fui. Mieux encore il avait rendu les coups qui lui avaient été porté et se vengerait de ceux qu'il n'avait pas pu rendre.

Ce fut à ce moment là, dans cet instant de fierté, qu'il aperçut une guitare abandonnée de l'autre côté de la rue. L'instrument était usé et en mauvais état. Sa caisse de résonance couverte d'éraflure, le manche entaillé, certain frets manquants et des clés cassées. Mais dès l'instant ou Kilian avait posé son regard sur l'instrument en aussi mauvais état que lui, il avait senti une attraction envers cette guitare.


2015


"Je me souviens de cet épisode mon fils. Vous étiez arrivé le soir même dans cette église, couvert de sang et de boue, un grand sourire aux lèvres et tenant fièrement cette guitare dans vos mains. Je vous ai aidé à la réparer."

"La première fois que j'ai joué de cette guitare mon père, quand mes doigts ont pincé ses cordes dans cette rue, j'ai senti quelque chose au fond de moi, quelque chose que je n'avais jamais ressenti auparavant. L'Irlande est mon premier amour mon Père, la musique mon deuxième. "

"Ca ne vous a pas empêché de continuer à vous battre dans la rue avec d'autres garçons."

"Non mon père. Un an plus tard, je suis retombé sur Bart dans la rue. Il était avec un ami de l'UVF. J'ai fait ce que Cay m'avait apprit. J'ai prit deux bouteilles de Whiskey, les ai approché par derrière et les cassées sur leurs têtes avant de les rouer de coups. Bart a passé les quatre mois suivants à l'hôpital.

J'adorais jouer de la guitare, mais la guitare ne me suffisait pas. J'avais cette rage en mois, ce besoin de violence pour défendre l'Irlande des enflures de l'UVF. Il fallait que je fasse couler leur sang.

A 18 ans, j'arrêtais mon éducation pour rejoindre l'IRA comme mes frères avant moi."

"Je m'en souviens, vous vouliez les rejoindre plus tôt mais votre père et moi-même sommes parvenus à vous convaincre de finir l'école. Vous aviez votre groupe de musique, de..."

"De Punk mon père. J'avais fondé un group de Punk. Toutes les semaines ont jouer dans des pubs et des salles, quand on ne se batter pas avec les jeunes UVF.

Finalement à 18 ans j'ai rejoint l'IRA. J'ai passé six mois à subir leur entraînement avant de devenir un de leur soldats. J'étais doué, j'étais bon et mes résultats étaient la preuve que j'avais un grand avenir dans l'organisation. J'ai participé à plusieurs attaques contre les forces anglaises, contre les barrages, avant d'être recruté pour rejoindre les commandos de l'IRA.

J'avais 20 ans quand cette opportunité m'a été présentée. Le plus jeune du lot. Cette nouvelle situation signifiait que je devais faire un choix et j'ai choisi l'Irlande et l'IRA, abandonnant ma carrière musicale. Pendant un an j'ai subi l'entraînement intensif des Commandos.

Nous étions formé à lutter contre la bande de la main rouge et les volontaire d'élite de l'UVF. Attaques à la bombe, raides, tactiques de guerrillas. Notre but était d'être l'élite militaire de l'IRA. J'ai également reçu la formation de renseignement, une spécialité visant à acquérir des informations, bâtir des réseaux d'espionnage et lutter contre l'intelligence ennemie.

Mes frères étaient fiers de moi. J'avais voulu imiter Cay et Philip, et je les avait maintenant dépassé dans la hiérarchie de l'IRA. Mark, Julian et Sara m'aduler et malgré leurs inquiétudes à mon sujet, mes parents étaient fiers de moi et de mes contribution pour libérer l'Ulster."

"Jusqu'à la fusillade du Donaa's Pub."

"Jusqu'à la fusillade du Donaa's Pub mon père. Mes frères revenaient d'une mission de transport d'armes et pour célébrer leur succès avec leur unité, sont allé boire un verre au Donaa's Pub. C'était un piège. Ils étaient attendus par des membres de l'UVF. Leur mort est de ma faute mon père, je n'avais pas anticipé cette attaque."


20 Avril 2012


Le cortège funéraire avançait lentement sous la pluie irlandaise, progressant à un rythme pesant dans les rues de Belfast. A sa tête, deux cercueils drapés des couleurs de l'Irlande étaient portaient par des hommes en treillis, visages cagoulés et brassards noirs. Derrière eux, la famille O'Brandugh suivait les cercueils, accompagnés d'amis et de proches venus les soutenir dans ce moment difficile.

Parmi eux marchait Kilian , suivant à visage découvert les cercueils de ses deux frères décédés. Par delà le deuil et la peine et la douleur ressentis par cette perte, le jeune homme était également troublé par un accablant sentiment de culpabilité. Il avait failli à ses frères et à l'IRA. C'était son travail d'obtenir des renseignements sur leurs ennemis et il avait failli à sa tâche. Et en conséquence, ses frères étaient morts.

Le procession s'engagea dans le cimetière St-Patrick of Ireland sous le regard respectueux des habitants qui arboraient les drapeaux de l'IRA à leurs fenêtres. Le prêtre fit sa prière, louant les âmes de Philip et Cay au Seigneur. Les cercueils furent mis en terre et l'assemblée se dispersa.



10 heures plus tard, All the Saint's Pub

We'll… Drink a drink a drink
To lily the Pink the pink the pink
The savior of… the human ra-ace !

Tout autour du pub, les gens chantaient, trinquaient et se réjouissaient d'être en vie. Ce soir là, le All The Saint's Pub était rempli de soldats de l'IRA, venu noyer leur deuil dans la bière et le whisky. Partout dans le bar, des hommes et des femmes levaient leurs verres en l'honneur des soldats tombés et en respect à leurs familles. De temps en temps, des insultes étaient jetés à l'encontre des anglais absents et de leurs soutient en Irlande. Mais cela n'allait jamais plus loin. L'UVF et le Main rouge pouvaient dormir tranquille ce soir. Malgré la colère et la tristesse, aucune action ne serait entreprise ce soir. Cette nuit était une nuit de recueillement, de soin, et de respect. La vengeance et la justice viendraient la tête claire et sobre.

"To Cay an' Philip ! Me bestest mates an' Elizabeth the Cunt's worst nighmares!" (A Cay et Philip! Mes meilleurs amis et les pires cauchemards de la Conne Elizabeth!) S'écria soudainement Frederic. Kilian savait qu'il avait rejoint l'IRA en même temps que ses frères et qu'il avait par la suite toujours travaillé avec eux. Lui aussi devait particulièrement souffrir de leur mort. Pour lui aussi cette perte était plus que celle de soldats et de calmarades.

Kilian fut prit d'un violent malaise, soudainement, il n'en pouvait plus. Il n'en pouvait plus de rester ici, d'écouter ses camarades se remémorer ses frères. Ils n'en avaient pas conscience, mais chacune de leur remarque, chacun de leur souvenir ravivait son sentiment d'instance culpabilité. Sans demander son reste, il se leva et quitta le pub en silence. L'atmosphère ambiante l'étouffer et le besoin de s'en éloigner se faisait trop pressant, trop pesant.

L'air frais de la nuit lui fit le plus grand bien, le ravivant un peu et chassant l'impression d'inaction et d'impuissance qui l'accablait. Il avait besoin de bouger, d'être actif. Cette veille en l'honneur de ses frères le tuait par son impuissance. Marchant silencieusement dans les rues de Belfast, chassant l'alcool à chaque pas, il commençait à former en son esprit le plan qui verrait justice rendu pour la mort de ses frères lorsqu'il fut soudainement encerclé par un groupe d'hommes sortis de nulle part.

Ils étaient au nombre de sept, tous différents les uns des autres autant en style qu'en attitude mais une chose les unissait. Il y avait chez chacun d'entre eu un petit quelque chose d'indéfinissable, quelque chose sur lequel Kilian n'arrivait pas à mettre le doigt et qui le perturbait. Une aura perverse et dénaturée qui s'émanait d'eux.


"Oh goodie! Finally some fun! I was getting bored." (Oh oui! Enfin de quoi s'amuser. Je commencer à m'ennuyer.) Lança un jeune blond platiné à sa droite alors qu'il esquissait un pas de danse. Le plus jeune du groupe, il portait un pantalon de cuir rouge assorti à une veste en cuir de la même couleur à même son torse nu aux muscles dessinés.

"Now now Dillan, don't be greedy. We'll share this one won't we?" (Allons allons Dillan, ne soit pas avare. On va le partager n'est-ce pas?) Lui répondit un quatragénaire en costume à ses côté. Vêtu d'un costume trois pièce en tweed, ce dernier semblait au contraire être le plus âgé du groupe.

"Bu' Dillan's righ' Arthur. We did wait a lon' time didn' we? Don' we deserve som' bit of fun now?" (Mais Dillan a raison Arthur. On a attentu longtemps non? On ne mérite pas de s'amuser un petit peu maintenant?)

"Oh come ON! The guy's drunk! Even for an Irish he's drunk! What fun will it be if he's already barely conscious as it is?" (Bah voyons! Le gars est saoul! Même pour un Irlandais il est saoul! En quoi ça sera amusant s'il est déjà à peine conscient?) Lâcha d'un air exaspéré un brun à la gauche de Kilian. Barbu est clair de peau, il parlait avec un étrange accent qui allongeait les syllabes dans les mots.

"Com' an' say it to me face ye basterd! What? Think that because the'e's six of ye I'll just roll over an' let ye kick me teeth in? Come an' get it boyos!" (Viens me le dire en face bâtard! Quoi? Vous pensez parce que vous êtes six que j'allais juste me laisser faire? Venez le mériter gamins!) Leur jeta Kilian, déterminé à leur faire ravaler leur arrogance.

"Oooh! Feisty isn't he? We'll I guess I'd be rude not to oblige. Sir allow me to be the first one to have a go at you." (Oooh! Il est combatif celui-là. Je suppose qu'il serait malpoli de ne pas se plier à ses injonctions. Monsieur permettez moi d'avoir le premier tour.) Répondit un trentenaire habillé en jeans et avec une chemise à carreaux.

Kilian n'en croyait pas ses oreilles, ses agresseurs comptaient l'attaquer à tour de rôle? Ses agresseurs pouvaient-ils être si stupide que ça ? Ils avaient l'avantage du nombre et ne s'en servaient pas. A part par stupidité, la seule raison qui pouvait justifier une telle tactique était une grande confiance en leurs capacités.

Le trentenaire s'approcha en position de garde, les poings levés, les coudes rentrés et les épaules serrées et patienta un instant pour laisser à Kilian le temps de reprendre ses esprit devant l'absurdité de la situation. Le jeune irlandais eut à peine le temps de se mettre lui-même en garde que le trentenaire passa à l'offensive.

Franchissant la distance les séparant en un instant, il envoya le directe le plus rapide que Kilian ai jamais vu. Prit complètement au dépourvu et surpris par la vitesse phénoménale de son adversaire, Kilian reçu le coup en plein visage. Bien que le coup ait été léger, sa simple vitesse stupéfia le jeune homme qui fut percuté par un autre coup aussi rapide au même endroit.

Le troisième coup fut cependant anticipé, et malgré l'écart de compétence, l'expérience du jeune soldat lui permit de le parer et de contre-attaquer d'un coup de pied à l'intérieur du genou de son adversaire. Surpris, ce dernier s'étala sur le sol avant de se relever d'un bond, un sourire sauvage aux lèvres.

Son adversaire se jeta à nouveau sur lui de sa surprenante vivacité, mais cette fois Kilian l'attendait, dévia le coup avant de presser une clé de bras vicieuse qui fit claquer le coude de son adversaire et d'enchaîner sur un coup de coude dans les dents du trentenaire.

Ce combat était terminé, avec un coude en moins, l'étranger n'avait aucun moyen de continuer à l'attaquer et Kilian porta son attention sur les cinq autres personnes qui l'encerclaient. Le coup suivant fut inattendu. Le trentenaire qu'il avait mit au sol l'avait à nouveau attaquer, lui assénant un puissant coup de poing dans les côtes. C'était impossible, son bras était cassé ! Comment pouvait-il encore s'en servir ?

2015

[/color]






En dehors du forum
QUI SE CACHE DERRIÈRE L'ÉCRAN ?


Pseudo : Votre nom ou pseudo
Age : N'ayez pas honte !
Comment avez vous découvert le forum ? Je suis un ancien, j'incarnais Aurelio Falconeri Very Happy
Votre avis sur le forum ? N'ayez pas peur !!!
Votre présence sur le forum ? La fréquence de vos connexions...
Quelles sont les caractéristiques de votre race ? répondre ici




Dernière édition par Kilian O'Brandugh le Sam 31 Oct - 10:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nod
avatar

Admin Fondatrice
Admin Fondatrice

Messages : 1305
Date d'inscription : 18/01/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: Kilian O'Brandugh   Dim 18 Oct - 19:47

Bon retour sur le forum cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiremasca.forumactif.org
Kilian O'Brandugh
avatar



Messages : 3
Date d'inscription : 14/10/2015

MessageSujet: Re: Kilian O'Brandugh   Dim 18 Oct - 21:05

Merci! Je passais sur mon forum vampire préféré l'autre jour et j'ai vu l'annonce qu'il réouvrait! Qu'est-ce que ça m'a fait plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horace BonneAffaire
avatar

Ancilla Ventrue - Bailli
Ancilla Ventrue - Bailli

Messages : 31
Date d'inscription : 14/09/2015

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Kilian O'Brandugh   Mer 21 Oct - 21:16

AAAAh ça fait plaisir de te revoir !!!!

_________________
LEX EST QUOD NOTAMUS ET DURA LEX SED LEX
Musique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilian O'Brandugh
avatar



Messages : 3
Date d'inscription : 14/10/2015

MessageSujet: Re: Kilian O'Brandugh   Sam 24 Oct - 8:56

Moi de même! Heureusement qu'il n'y a pas de miroir dans ma chambre! (Je mets régulièrement à jour ma présentation, je devrais la finir d'ici mardi soir!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kilian O'Brandugh   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kilian O'Brandugh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation Kilian Ménard [Validée]
» Je t'aime faussement, tu m'en veux ? [PV Olivia]
» Kilian Acidelli
» Kilian L. Turner (M) Feat Jonathan Rhys Meyer
» Kilian ♠ you want a piece of me ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire la Mascarade :: Interactions :: Présentations :: Présentations en cours-