Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Tony Cheung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Tony Cheung    Mer 17 Avr - 11:20



Présentation de


Tony CHEUNG
VOILA QUI JE SUIS DANS CE NOUVEAU MONDE




Nom : Cheung
Prénom : Tony
Surnom : Ses frères de gang le surnomme Hawk-eye, littéralement Oeil de faucon, en raison de son excellent sens de l'observation
Date et lieu de naissance : le 22 novembre 1990, L.A
Faction Humain/Gang de rue




    Feat. Shun Oguri


Les apparences sont trompeuses
A QUOI JE RESSEMBLE RÉELLEMENT ?


Me décrire ? Et bien, vous m'avez devant vous. Ne suis-je pas un beau brin de garçon ? Non ? Ah, laissez-moi deviner, je ne suis pas votre genre ? C'est tellement bête...
Pourtant je suis grand, élancé, j'ai une belle peau mâte dorée par le soleil. Lisse, à l'exception peut-être de mes mains, couvertes de callosités aux articulation qui sont le résultat d'années d'entraînement acharné. Notamment par la pratique du sambo et de boxe thaïe. D'ailleurs mes chemises largement ouvertes laissent entrevoir ma musculature noueuse et sèche.

De prime abord, il est vrai que je peux intimider avec mon expression renfrognée, mon parler franc et direct ainsi que ma voix basse et traînante. Je le reconnais, je n'ai rien d'avenant et c'est d'ailleurs la première chose que vous remarquerez en portant votre regard sur moi.
Mon allure générale ne prête pas vraiment à vouloir me provoquer, ou jouer des poings avec moi sans raison. Mais ne vous arrêtez pas à cela, regardez de plus près.

Plongez dans mes yeux noirs qui peuvent aussi bien glacer que faire fondre le cœur. Percevez-vous cette lueur au fond de mes prunelles ? Tantôt arrogante, tantôt teintée d'indifférence froide.
Car c'est bien ce qu'il y a de plus envoûtant chez moi. Mes yeux. D’un noir intense et profond qui savent captiver et où y voguent mes émotions. Du moins celles que je daigne bien montrer.

Je ne pense donc pas me tromper en affirmant que je plais aux femmes.
Peut-être mon aspect délibérément négligé et mes airs nonchalants. Allez savoir.
Pour ce qui est de ma tenue vestimentaire, je porte en toutes occasions des fringues simples, urbaines. L'essentiel étant qu'elles soient confortables et assez larges afin d'y dissimuler des armes.



A la découverte de votre esprit
QUEL GENRE DE PERSONNE JE SUIS ?


Je sais ce que vous vous demandez. Mais que ce cache t-il donc derrière ce masque impassible ? Se pourrait-il que son être soit traversé d'émotions ? Fortes? Contradictoires ? Comme tout à chacun ? La réponse est bien évidemment oui. Mais je préfère jouer la carte du détachement. Il n'y a rien de plus humiliant que de me « donner en spectacle » aux yeux d'inconnus. Ainsi je préfère m'interdire tous plaisirs, me couper de toutes émotions, si bien que peines, joies, effrois, toutes sont orchestrées par mon sang-froid. Du moins, je m'y efforce. Et bien que connaissant le pourquoi d'une telle attitude, je m'évertue à rester dans cette ligne de conduite.

Tous mes proches vous le confirmeront, je ne suis pas quelqu'un de facile à vivre. Grognon, incorrect, parfois même provocateur, je dis généralement les choses sans fioritures, sans prendre la peine de mettre des gants. La vie, je la vois d'une façon très cynique et réaliste, à mes yeux tout à un prix, tout se monnaie. Telle est ma vision du monde, et tel est le monde dans lequel j'évolue.

Déterminé, ambitieux, je vise toujours plus haut et convoite avec une jalousie maladive la réussite des autres. Ce que je désire, je l'obtiens, qu'importe le temps ou les ressources que je dois y consacrer. Ni les dommages collatéraux que je laisserais éventuellement derrière.
Car vous vous en rendrez très vite compte, je n'ai rien d'un bon samaritain et n'agis jamais de manière désintéressée.

Mon leitmotiv ? «Le savoir, c'est le pouvoir». Ainsi ne vous étonnez pas si vous me voyez glaner des informations à gauche à droite. J'ai la fâcheuse manie de laisser traîner mes oreilles là où je ne devrais pas. Mais que voulez-vous, on ne se refait pas.
Dans la même veine, je n'aime pas parler de mon passé ou de choses me concernant de manière trop personnelle. Si j'y suis confronté, j'élude ou je détourne la conversation afin d'esquiver le sujet sans trop froisser mon interlocuteur. C'est que ma vie privée j'y tiens, quitte à cultiver le mystère.

D'ailleurs mes relations avec les autres sont souvent compliquées, conflictuelles, ambiguës . Un brin soupçonneux, je suis habitué à ne compter que sur moi-même et n’accorde pas ma confiance au premier venu. Mais une fois acquise, on peut compter sur moi, je suis d'une loyauté absolue envers les personnes qui me sont chères. Même si ces dernières se comptent sur les doigts d'une main.


My life before and after...
MA VIE DE MA NAISSANCE A AUJOURD'HUI...


Dans la vie, personne n'est logée à la même enseigne et je le découvris bien assez tôt. Je suis originaire de Los Angeles, Chinatown plus précisément, dans le quartier défavorisé où les touristes ne s'y aventurent guère. Véritable ghetto délaissé du reste de la société. Là où les gangs règnent en maître et où la loi du plus fort devient la seule applicable. Dans ces conditions, même l'amour que porte une mère à son unique enfant ne peut contrer le sombre avenir auquel il est destiné.

Mes fenêtres donnaient sur l'une des rues les plus malfamées de la ville. A la tombée de la nuit, j'allais souvent me poster au balcon, chaudement couvert de mes tricots de gosse pour observer l'indécent manège qui s'y tramait. Il y avait beaucoup de femmes qui faisaient le trottoir, mais aussi des dealers et des marchands à la sauvette. Tout ce beau monde suivaient les autos du regard et quand patrouillait de temps à autre une voiture de flic, je les voyais tous s'éparpiller d'un côté et de l'autre pour revenir peu de temps après quand les choses s'étaient calmées. Avec le temps, j'en étais venu à connaître les petites manies et habitudes de chacun, tel un petit garçon qui observe minutieusement la vie à travers un microscope.

Fatalement, je pris la mauvaise pente comme tous les autres gosses des rues. L'abandon, le manque de référence paternelle me mena à vouloir m'identifier aux gros caïds de la cité. Et l'oncle Tong reflétait l'exemple même de la réussite, lui qui possédait plus de la moitié des propriétés de la ville. Notoriété, richesse, belles caisses et belles nanas installées sur la banquette arrière. Voilà ce à quoi aspirait l'adolescent désœuvré que j'étais en quête de popularité. Sans comprendre encore que faire parti de la famille signifiait bien plus. Peu à peu, je délaissais mes études. Je n'étais pas mauvais élève pourtant, malgré mes problèmes d'absentéisme et de comportement. C'était même tout l'inverse. Réussir à décrocher haut la main un diplôme de fin d'études supérieures dans un tel ghetto tenait de l'exploit. Ma pauvre mère caressait l'espoir d'une vie meilleure pour moi.

Ce fut pourtant l'appel de la rue qui fut le plus fort. Les sensations fortes, le goût du risque, j'avais ça dans le sang. Quand je ne jouais pas la sentinelle pour le compte de petits dealers, je le passais en salle de muscu à soulever de la fonte en compagnie d'autres voyous. Puis par mimétisme je m'essayais aussi à ce que les Occidentaux appellent le Kung-fu. Bien vite, ma vivacité d'esprit et mes performances de combattant ne passèrent pas inaperçues aux yeux des piliers de la pègre locale. Mes journées venaient de prendre une autre tournure. Elles ne se résumaient plus à racketter les commerçants et à roser les mauvais payeurs. La petite frappe venait de prendre du galon.

Désormais j'étais dans les petits papiers du boss et participais aux réunions qui se déroulaient au Glaze. Nous avions notre table à l'écart des regards indiscrets, tandis que Yin une des hôtesses du night club se chargeait de nous apporter nos commandes.
J'aimais bien Yin. Elle ne brillait pas par son intelligence, mais sa candeur et sa gentillesse étaient appréciées de tous. Bon, c'est vrai. Il serait malhonnête de ne pas avouer que ces atouts généreux y contribuaient aussi. Cependant quand Big Wu rôdait dans les parages, il était plus prudent de ne pas reluquer ouvertement sa petite sœur. D'une, parce que ça ne se faisait pas. Et de surcroît, il était de notoriété publique que sa consommation abusive de stéroïdes le rendaient quelque peu instable.

Hier soir en revanche, Yin n'était pas à son poste et son absence fit naître un concert d'inquiétudes.
Elle ne s'était pas fait porter pâle et de toute façon, ce n'était pas le genre de fille à manquer le boulot. Et tandis que Big Wu cherchait vainement à la joindre sur son portable, Wei et moi étions partis nous en griller une. C'est là que je découvris un corps étendu sur le bitume du parking. Une femme aux longs cheveux noirs vêtue d'une robe rouge avec des sandales assorties. Mon cœur manqua un battement. Il s'agissait bien de Yin.

Tout le monde était sur le pied de guerre, car chez nous, on ne s'en prend pas aux femmes impunément. Cependant le bain de sang avec d'autres gangs rivaux ne se produisit pas. Aussi étrange que cela puisse paraître, aucun d'eux n'en était le commanditaire. Nous étions dans une belle impasse. Mais au moins, comme le Glaze nous appartient, nous avions pris soin d'enlever le corps et d'effacer toutes traces de l'agression. Nul besoin de se coltiner les flics en plus.

Ce qui avait attiré mon regard, lorsque je manipulais avec précaution le corps sans vie de Yin, c'était ces deux vilaines marques sur son cou dont suintait encore un peu de sang. J'eus comme un déclic et me rappelais aussitôt ma récente conversation avec Patty.

Patty, c'était la drôle de camée rencontrée au Last Round. Celle qui m'avait débité des absurdités sur les vampires. Je savais donc vers qui me tourner en premier lieu. Même si je ne croyais pas tellement à ces histoires de suceurs de sang. Je devais bien me résoudre à lui rendre une petite visite puisque je n'avais que cette piste-ci à exploiter...




En dehors du forum
QUI SE CACHE DERRIÈRE L'ÉCRAN ?


Pseudo : Lin, Linda, au choix ; )
Age : 22 printemps
Comment avez vous découvert le forum ? En votant pour le forum d'une amie sur Genesis. Et comme j'adore l'univers unique du monde des ténèbres, me voici. Et pas sous les traits d'une toréador ravageuse pour changer.
Votre avis sur le forum ? Soigné et agréable, je pense qu'il est très prometteur
Votre présence sur le forum ? Régulière, quand je retrouverai un emploi du temps moins chaotique
Quelles sont les caractéristiques de votre race ? OK par Nod.




Dernière édition par Tony Cheung le Mar 23 Avr - 17:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nod
avatar

Admin Fondatrice
Admin Fondatrice

Messages : 1305
Date d'inscription : 18/01/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: Tony Cheung    Mer 17 Avr - 12:07

Bienvenue à Los Angeles petit humain ! Very Happy
Je t'invite à tout de même noter une date et un lieu de naissance, même si tu es humain, tu as le droit d'avoir un âge. ^^
Et si tu veux, tu peux ajouter un métier, si tu en as un.
Bon courage pour la suite de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiremasca.forumactif.org
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Tony Cheung    Sam 20 Avr - 9:01

Merci à toi.

J'attendais juste de terminer mon histoire pour remplir ces informations Wink

Revenir en haut Aller en bas
Nod
avatar

Admin Fondatrice
Admin Fondatrice

Messages : 1305
Date d'inscription : 18/01/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: Tony Cheung    Mar 23 Avr - 9:59

Eh bien, cette fiche est tout à fait correcte !
On sent bien le connaisseur de Bloodlines, dans les lieux et les personnes évoquées dans l'historique. ^^ Ce sont des lieux que je n'ai pas créés pour le forum (je n'allais pas tous les reprendre non plus) mais ils peuvent exister tout de même... Même s'il serait sans doute plus simple que ta Patty vienne plutôt du Last Round, reconverti ici en bar où des sabbatiques se réunissent souvent (assez similaire au club confession du jeu, pour le coup). Ça te permettra de mieux te lancer dans le jeu, je pense. ^^

Bref, je te valide ! Bienvenue à Los Angeles petit humain ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiremasca.forumactif.org
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Tony Cheung    Mar 23 Avr - 17:40

Merci Nod.

Citation :
On sent bien le connaisseur de Bloodlines, dans les lieux et les personnes évoquées dans l'historique. ^^ Ce sont des lieux que je n'ai pas créés pour le forum (je n'allais pas tous les reprendre non plus)

Pas de sushis, je comprends parfaitement. Du coup, J'ai modifié le lieu de la rencontre avec Patty. Ainsi, ça sera effectivement plus aisé pou débuter le RP. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Nod
avatar

Admin Fondatrice
Admin Fondatrice

Messages : 1305
Date d'inscription : 18/01/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: Tony Cheung    Mar 23 Avr - 17:47

Parfait !
Amuse-toi bien Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiremasca.forumactif.org
Nod
avatar

Admin Fondatrice
Admin Fondatrice

Messages : 1305
Date d'inscription : 18/01/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: Tony Cheung    Dim 2 Juin - 22:20

Yop ^^
Repasse poster un petit message ici pour me prévenir lorsque tu auras modifié ta fiche, que je puisse te peindre en vert. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiremasca.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tony Cheung    

Revenir en haut Aller en bas
 

Tony Cheung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Demande d`avatar et signature pour Tony
» Tony Stark ~
» ♪ Tony Stark n'est pas là pour le moment. Veuillez laisser un message après le BIP sonore ! ♫
» Harley Dowkins " Le Iron Man " miniature : ont est liée Tony !
» Tony Stark | Genius, billionaire, playboy and philantropist [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire la Mascarade :: Hors Jeu :: Archives :: Fiches de présentation-