Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Longue vie au Prince !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ
avatar



Messages : 30
Date d'inscription : 15/08/2013

MessageSujet: Longue vie au Prince !   Lun 8 Sep - 22:09

Informations
> Nom: Wilmarth
> Prénom: Francis
> Âge: 560 ans
> Etat: Vieil Ancien
> Faction: Camarilla
> Clan: Justice
> Poste: Archonte Quaësitor
> Génération: 7ème
> Disciplines: Domination 5/ Présence 5/ Force d'âme 4/ Auspex 4/ Dissimulation 2.



Francis Wilmarth, Archonte Quaësitor de son état, était déjà venu en cette cité quelques mois plus tôt. Il avait été à sa charge de procéder à l'arrestation de la Prince Amelia Quinn, et d'annoncer la nomination au poste de Régent temporaire le Sénéchal de la Praxis, Nathanaël Pearson.
Durant plusieurs mois, tous les actes du Régent avaient été étroitement surveillés, analysés, jugés. En ce début d'année 2014, la Justice avait rendu son verdict. L'Archonte avait dans sa poche de veste l'acte signé de la main de la Justicar annonçant les changements qui allaient avoir lieu dans la Cité des Anges.

Cette fois, l'Archonte avait annoncé sa venue, laissant une missive placardée à l'Elyséum huit jours à l'avance, invitant tous les semblables de la Camarilla à se réunir en la nuit du 18 janvier 2014.
Il entra de nouveau en cet Elyséum, accompagné d'un serviteur portant un coffret d'argent. Son arrivée fut annoncée par une harpie qui avait travaillé la présentation et connaissait les titres de l'Archonte sur le bout des doigts.


Semblables, veuillez noter l'arrivée parmi nous de Son Excellence Francis Wilmarth, Archonte Quaesitor de la Sainte Justice, au service de Sa Grâce Lucinde, Justicar de la Très Sainte Camarilla en charge du continent américain.

Immédiatement le silence se fit dans la salle, et les semblables se poussèrent pour ménager un passage à l'Archonte qui s'avança vers le Régent et le salua d'un hochement de tête strict, avant de se tourner vers l'assemblée, sortir la missive de sa poche de veste, et annoncer :

Semblables de la Praxis de Los Angeles,
De primo : Du verdict de la Sainte Justice concernant le semblable Amelia Quinn, Ancienne du clan de la Rose, ex-Prince de Los Angeles.
Pour avoir entretenu des relations contre-nature avec un Tzimisce du Sabbat connu sous le nom de Sacha Khitrik, pour avoir nourri le projet d'accueillir au sein de la Très Sainte Camarilla un paria du Sabbat, Lasombra connu sous le nom de Shiro Amakusa, Amelia Quinn, Ancienne du clan de la Rose, ex-Prince de Los Angeles, a été reconnue coupable de haute trahison envers la Très Sainte Camarilla et a reçu le baiser d'Helios. Le paria Lasombra l'a accompagnée dans la Mort Finale. Que chacun prenne acte.
De secundo : De la décision de la Sainte Justice concernant le semblable Nathanaël Pearson, Ancien du clan des Roys, Régent de la Praxis de Los Angeles.
La Sainte Justice a observé et jugé les actions de Nathanaël Pearson, Ancien du clan des Roys en tant que Régent de la Praxis de Los Angeles. La Sainte Justice déclare que Nathanaël Pearson, Ancien du clan des Roys, Régent de la Praxis de Los Angeles, est démis de ses fonctions de Régent.


Des murmures commencèrent à se propager dans l'assistance. Francis Wilmarth demeura imperturbable.
Le serviteur qui portait le coffret d'argent et se tenait aux côtés de l'Archonte tonna :


SILENCE !

Puis l'Archonte reprit sa lecture.

Qu'il soit su de tous qu'en cette nuit de la Sainte Prisca de l’an 564 de la fondation de la Très Sainte Camarilla, Nathanaël Pearson, Ancien du clan des Roys est nommé par la Sainte Justice Prince de la Praxis de Los Angeles. Que chacun prenne acte.

Il détacha alors les yeux de la missive pour les porter sur l'Ancien Ventrue. Il l'invita à s'avancer. Le serviteur ouvrit le coffret d'argent, et l'Archonte en sortit une grosse clé en or.

Nathanaël Pearson, je vous remets la clé de Los Angeles.

Quelques applaudissement timides s'élevèrent tandis que le nouveau Prince prenait la clé, qui se muèrent rapidement en ovation.
Francis Wilmarth, qui avait été Ventrue avant de devenir Archonte, posa une main sur l'épaule du Prince avant de la lever pour réclamer le silence. Il reprit alors sa lecture.


Que le verbe de la Très Sainte Camarilla soit porté à la connaissance de tous, par tous moyens disponibles.
Dura Lex, Sed Lex.
Son Excellence Francis Wilmarth, Archonte Quaesitor de la Sainte Justice, pour Sa Grâce Lucinde, Justicar de la Très Sainte Camarilla en charge du continent américain.



Informations
> Nom: Pearson
> Prénom: Nathanaël
> Âge: 440 ans
> Etat: Ancien
> Faction: Camarilla
> Clan: Ventrue
> Poste: Prince
> Génération: 8ème
> Disciplines: Domination 5/ Présence 5/ Force d'âme 4/ Auspex 3.

Le nouveau Prince, qui en bon Ventrue savait contenir ses émotions, se permit un sourire. Il était parvenu, au terme de beaucoup d'efforts, au but que nombre de membres de son clan espéraient d'atteindre. Sa lutte incessante contre le Sabbat avait porté ses fruits. Jadis dans l'ombre de la Rose, il pouvait à présent briller sur la Cité des Anges, et prendre la place qui lui revenait.
Cependant, il n'était pas parvenu seul à redresser la Cité.


Je remercie Votre Excellence, et remercie notre Sainte Justice pour la confiance qu'elle me porte et l'honneur qu'elle me fait. Je saurai m'en montrer digne. Si Votre Excellence le permet, j'aimerais dès à présent faire ma première annonce en temps que Prince de cette Cité.

L'Archonte hocha la tête, le Prince reprit :

Monsieur d'Emiya, veuillez vous avancer.

Nathanaël sourit au Brujah dévoué qui vint se placer devant lui.

Votre implication au sein de la Cité est remarquable. L'Elyséum est parfaitement tenu, votre clan, sous votre responsabilité, mérite son titre de clan de la Sagesse, vos miroirs de Narcisse ont apporté une aide considérable au travail d'enquête de la Prévôté. Apprenez que je sais récompenser les semblables méritants à la hauteur de leur valeur.
En cette nuit, Neji d'Emiya, Ancilla de la Sagesse, Primogène de son clan, je vous retire votre charge de Gardien d'Elyséum et vous nomme Sénéchal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neji d'Emiya
avatar



Messages : 264
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 29

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Longue vie au Prince !   Sam 13 Sep - 12:56

Semaine noire pour moi, semaine qui avait le gout amère d'une année d’échec. Sans tache et avec la volonté de m'approcher de messire Christophe, voila que nous étions en froid, en un terrible froid. Lui si attaché aux mots d'un engagement, moi qui avait émis le désir de seconder le Chevalier fléau en une tache si difficile. Éveiller la progéniture du Primogène à l'art de combattre. J'avais fait acte de froideur, je voulais la confronter à l'impitoyable ambiance de nos nuits. Cela n'était encore que trop doux, j'étais encore si loin des méthodes de mon ainé, ce bon vieux Marc Raynor. Mais à passer le premier et je recevais le coup de baton. Comment entrainer une enfant qui ne voulait pas se battre, il était de la responsabilité du père, homme d'arme, de porter au moins la responsabilité de ce manque d'éducation. Alice à toujours été laissée libre, malgré le danger, comment lui expliquer la nécessité de savoir se battre ? J'abandonnai après un exercice bien simple, un simple exercice visant à renforcer son augure. Elle à échouée, elle à faiblie... Point de mon fait, mais d'une regrettable erreur d'éducation. Mais donnez ses arguments ensuite à un père en furie ? Je ne connaissais pas le Primogène des fous aussi aveuglé par les émotions. Voila qu'en plus de sa folie, je découvrais un ancien faible de ce sentiment. Mais droit d'ainesse oblige, voila que je fut humilié en ma propre maison. Incapable de résister à irrésistible force de l'Ancien, à son pouvoir sur l'esprit. Sourd à tout argument, voila que les sages étaient désormais en froid avec les lunaires. Et pour ne pas arranger les chose, ce qui avait fait le plus mal, c'était d'apprendre le sommeil d'Alice. Si je n'avais eu aucun remord à avoir quitté le dojo, je souffrais de cette vision. J'avais laissé Alice à un triste sort, sans l'avoir avouer au vieux mon coeur se déchirait de cette idée. Peut-être avait-il ressenti cette culpabilité, peut-être m'avait-il épargné pour cette raison. Je me retrouvais bien incapable de répondre à cette question.

Mais à continuer dans ma semaine noire, voila que notre clan perdait un membre éminent le juge baillis, Aymeric de Galloway. Ennemi politique proche de Marc de Raynor sa mort ne me tira aucune larme, mais avec lui, le juge avait été assassiné entouré de nombreux brujahs, des sages dont je connaissais l'ombre. Une frappe ciblée et calculée en plein cœur de son Domaine, au Diogène résidence même de Galloway. Une attaque qui n'était pas encore sur toutes les lèvres, un fait qui allait enflammer les pensées et les discussions. Voilà à ce quoi je pensais en entrant en Elyseum. Déjà je recevais les égards dès mon arrivée. On m'annonçait puis certains m'annonçaient d'une voix triste ou faussement triste l'esprit de leurs considérations. Cette semaine j'avais annoncé la perte d'une descendante, arrachée par le sabbat, transformée à mon insu en démon. Acte qui se voulait provoquant, on cherchait ainsi à me nuire, mais en réalité ce n'était qu'un don. Moi qui pensait avoir les choses en main, malheureusement je n'avais point prévu la chute de Galloway. Le Sabbat prenait une avance, il me fallait contre-attaquer. Cette partie, j'allais la gagner ! Cet esprit de vainqueur m'animait dès lors, je devais dépasser le remord pour Alice, je devais faire d'une mort, une victoire.

Tous rassemblés en cette nuit, la Tour d'Argent allait connaitre son chef, le sort de son ancien chef. La mort d'Amelia ne provoqua aucun véritable remous et la nomination de Nathanaël, aucune surprise. Le Ventrue était un chef exemplaire, il avait toute ma confiance. Puis quand il pris la parole, je cru mon âme défaillir à l'écoute de mon nom. J'étais jeune, à peine entré chez les grands et je continuais mon ascension, de gardien à Primogène, puis maintenant Sénéchal, bras droit du Prince. C'était un honneur, une récompense de tout mes efforts à étendre l'influence de la Tour d'Argent à Los Angeles. Alors je m'avançais à l'appel, sans trembler, en digne chevalier que mon titre m'accordait. Genou à terre et main sur le coeur. En signe de mon allégeance, en symbole de ma soumission à la confiance qui m'était offerte. La coutume demandait à énoncer le discours, alors me relevant, le visage sans gloire mais humble je prononça d'une voix forte ces mots d'introduction à ma prise de fonction.


"Un honneur à me donner cette confiance, un honneur que je jure de protéger de mon existence. Mon oeuvre fut d'allier notre idéal avec la modernité la plus pure, faire du Sabbat un épouvantail du passé. Mes miroirs désormais peuvent voir l'invisible, celui qui se cache sous occultation, celui qui n'a pas de reflet. Une technologie dont je garde encore le secret et qui a permis l'anéantissement de nombreuses tentatives d'infiltration, d'attaque. J'incarnerais votre Sénéchal, votre bras droit, en nos succès et pour les moments difficiles. Notre oeil est sur Los Angeles, l'ennemi ne gagne là ou il ne peut être vue."


L'annonce de la mort de Galloway pouvait attendre, surtout il ne fallait pas entacher ce début de règne par une si grande mauvaise nouvelle. Le juge n'appréciait pas les miroirs, le voila puni de ce choix politique. Mais plus inquiétant, tout converge vers une noire conclusion, sabbat et aubain du griffith auraient travaillés de concert au massacre de mon clan. De la froideur d'esprit s'imposait, le Prévôt allait avoir une enquête à mener.

"Alors nous ne pouvons qu'être vainqueur. Longue vie au Prince !"

Une conclusion sans originalité. J'appréhendais ce moment de gloire en un sursaut dans l'ombre, il me fallait combattre une hydre qui se réveillait.

_________________

Le coeur n'aime pas s'il ne voit point de beauté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe
avatar



Messages : 96
Date d'inscription : 04/04/2013

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Longue vie au Prince !   Sam 20 Sep - 22:06

Si la Justice rendait son verdict, alors le Juge devait entendre ce qu'Elle avait à dire.
Depuis la nomination du Roy à la régence de la Cité, le Malkavian ne s'était que peu montré en Elyséum. Son fidèle Alban s'y rendait régulièrement pour noter les nouvelles annonces et prendre les messages pour l'Ancien. Il n'était pas connu pour sa grande sociabilité.
Certains avaient pu le voir néanmoins, dans les jardins du Manoir, en conversation avec la nouvelle Ancienne du clan des Sorciers. Leur conversation avait été des plus... amusantes... amorçant les prémices d'un nouveau jeu.

L'Ancien fut annoncé lors de son entrée en Elyséum, mais il n'accorda pas un regard à la foule d'outils qui le salua.
D'un pas lent, il alla prendre place au fond de la salle, dans un coin sombre d'où il pouvait observer, voir et entendre.
Les hauts dignitaires de chaque clan étaient présents, entourés de leurs suivants. Seul brillait par son habituelle absence le clan des Masques, qui ne se montrait guère plus depuis la chute de leur Ancienne.
Beaucoup de géants de pierre étaient tombés de leur piédestal... Qui serait le prochain ?

Le regard de Christophe s'attarda sur le Primogène des Sages, et ses lèvres frémirent l'espace d'un instant.
Le souvenir de l'échec et de la trahison du Sage resterait longtemps gravé dans la mémoire du Prophète.
Par sa faute, les démons d'Alice étaient revenus. Par sa faute, la petite fille fragile avait dû être enfermée. Mais la faute avait été amplement soulignée. Par la force de son corps et de son esprit, le Malkavian avait fait plier le Brujah. Nul doute qu'il tremblerait devant lui.

Assis dans l'ombre, les mains dans les manches de sa robe de moine, la capeline rabaissée sur la partie supérieure de son visage, le Malkavian écoutait. Il ne se leva pas lorsque l'Archonte entra.
Il entendit l'annonce de la mort finale des traîtres, il entendit l'élévation d'un Roy devenu Prince, il entendit l'ascension d'un Sage qui montait beaucoup trop vite.
Ses poings se serrèrent sous la bure épaisse. Il entendait les signes.
Il était temps.

Lorsque le nouveau Sénéchal termina son pitoyable discours, l'Ancien de la Lune se leva. Il s'avança vers le centre de la salle. L'assemblée s'étonna de ce soudain mouvement. Allait-il partir, quitter l'Elyséum, à présent que les annonces avaient été faites ? Non, il s'avançait vers le Prince et l'Archonte. Ouvrirait-il le bal des félicitations ?
Mais point d'encens cette fois. Nul besoin de serment d'allégeance, il l'avait déjà fait. Sa dévotion envers la Sainte Camarilla ne pouvait être remise en cause.


Votre Excellence... Votre Altesse...

Comme à son habitude, sa voix ne s'élevait guère au-dessus du murmure, et nombre de semblables durent faire silence et tendre l'oreille pour entendre ce que l'Ancien Malkavian avait à dire. Lui qui s'exprimait si peu souvent...
Il ne dédia pas un regard, pas un mot, au Sénéchal. Il n'en avait pas l'obligation. Tant que le Prince était présent, son bras droit n'avait aucun de ses privilèges.


Un Sage monte... Un Sage descend.
Marc Raynor... a quitté la ville... la nuit dernière. Il a quitté... votre Praxis... pour aller s'échouer... sur la côte Est...


Le Prophète l'avait vu, par hasard, lors de l'une de ses habituelles observations du territoire.
Par hasard ? Non. Cela faisait partie des signes.
Un petit tour dans l'esprit du Brujah lui avait permis d'apprendre que des ordres secrets de la Justice l'appelaient à New-York. Une information qu'il n'allait bien évidemment pas révéler.
Qu'il était jouissif que les Sages apprennent la désertion d'un de leurs leaders de la bouche d'un Fou...


Vous n'avez donc... plus de Fléau...
Aussi il vient... nous venons... revendiquer ce poste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Longue vie au Prince !   Lun 22 Sep - 17:45

Alors la nouvelle était vraie, un nouveau dirigeant faisait son entrée dans la cité des Anges. De nouvelles intrigues politiques? Alliances? Ou conflits? Jared avait été prévenu huit jours à l'avance par Amy, car elle allait y être présente. Selon elle, il devait faire un petit exercice de Sentinelle, trouver qui est qui et qui fait quoi. Elle entendait pars là "Ceux qui surveillent..." , ils étaient présents partout. La seule difficulté était les repérés, aussi discret qu'un félin mais avec des yeux de faucon. La Rose entra dans une soudaine interrogation . Pourquoi est-elle encore là? Une mission secondaire de la part de Madame Guil ou elle assiste à L'Elyseum par simple envie de féliciter le Prince?. Peut-être qu'elle veut se faire une idée de la situation à LA...

Deux autres invités devaient les accompagner, les goules d'Amy, Séléné Rosvlet et Henri Lewdon. Tous les deux ayant au moins un siècle d'existence humaine, le but de leurs présences et de faire parvenir à l'Archonte chaque message qu'on lui réservait car elle ne pouvait pas être partout à la fois. Henri restait près de Jared pour éviter qu'il fasse une autre bêtise après l'épisode de la Sorcière malgré les milles et une explication de ce dernier. Une précaution prise par Amélie, car cette nuit est importante pour LA.

Le soir même, les quatre invités;Amy, Jared, Henri et Séléné. Vêtus de leurs plus beaux atours, ils entrèrent dans la grande salle. La venue d'une Archonte et surtout une Toréador ne passait jamais inaperçue, une Harpie s'approcha et énonça leurs venues.


Chers semblables! Veuillez noter l'arrivée de Lady Colmer parmi nous, Archonte de la Sainte Justice et de la E Divison , au service de sa Grâce Guil, Justicar de notre Sainte Camarilla. Accompagnée de son Infant Monsieur Hanker, Sentinelle au service du Prévôt et du Primogène des Roys. Ainsi que leurs très chers accompagnateurs, Sieur Lewdon et Lady Rosvlet!

Tous les regards étaient rivés sur eux, les observant avec curiosité et admiration. Des murmures sur la présence de l'Archonte se firent entendre durant un court moment. Les quatre avancèrent tranquillement jusqu'à leurs places respectives, Jared à la droite d'Amy, Séléné à gauche d'Amy et Henri à côté de Jared. Ils observèrent plusieurs de leurs semblables, des alliés, de la concurrence, de tout. C'était la partie préférée de l'Elyseum pour l'Archonte, tant d'informations circulent en ces lieux! Le groupe échangèrent quelques mots entre eux sur cette soirée et sur les invités. Les présentations se feront après l'arrivée du Prince. Tiens, quand on parle du loup, l'Archonte Quaesitor avança au centre de la salle et commença sa lecture. Les quatre se levèrent pour le regarder, la sentence d'Amélia a parcourue toute la ville et même plus. Les traîtres ne méritaient que la mort ces temps-ci.


L'Ascension d'un Sage étonna la jeune Rose, passer de Gardien d'Elyseum à Primogène et de Primogène à Sénéchal était un bel exploit. Il se souvient de l'artéfact qui rendit célèbre le Brujah, les miroirs de Narcisse qui ont été d'une précieuse utilité à l'équipe du Prévôt.
Quand le Prince et le Sénéchal finirent leurs discours, l'Archonte et la jeune Rose avancèrent vers eux. La Rose observait les alentours, prenant compte de chaque personne présente ce soir. L'exercice venait de commencer. Le fait de venir avec une grande personnalité rendait votre entourage transparent donc l'analyse est facilitée. Les goules restèrent debout au loin saluent divers gens en leurs noms. L'Ancien de la Lune fut plus rapide qu'eux mais peu importe.

Jared resta silencieux derrière elle.

L'Artiste commençait à être un peu nerveux, la présence du Prince commençait à l'intimider. Tout en gardant le dos droit, le tête bien alignée et une posture remarquable.


Dernière édition par Jared B. Hanker le Sam 4 Oct - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucien T. Clairmont
avatar



Messages : 125
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 23

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Longue vie au Prince !   Sam 27 Sep - 20:33



En cette soirée si particulière, moment historique pour la Sainte Camarilla de la Cité des Anges, Lucien était particulièrement nerveux, aussi bien dans le bon que dans le mauvais sens du terme. Il fallait dire que c’était une première pour lui, un moment très particulier qu’il n’aurait pas pensé vivre un jour. Oh, il n’était pas question de la nomination de leur nouveau Prince, non ! Bien sûr, c’était un événement en soi, et qu’il n’avait vécu qu’une autre fois auparavant, alors qu’il parcourait l’Europe avec son défunt Sire. Non bien sûr, ce n’était pas à négliger, loin de là ! Mais cette soirée-ci avait une saveur particulière, car celui qui avait été tenu de l’organiser et de faire que tout soit parfait jusque dans les moindres détails n’était autre que… Notre Arlequin Narcissique, Lucien Clairmont ! Une première, un événement de choix, pour marquer son ascension au poste de Gardien de l’Elyseum que lui avait proposé Neji et qu’il avait eu la drôle d’idée d’accepter, intrigué et subjugué par le défi nouveau que cela représentait. Paradoxalement, cela exigerait de lui qu’il sacrifie une part de sa liberté qu’il affectionnait tant, qu’il côtoie de plus près et plus assidûment l’Elyseum qu’il ne fréquentait qu’aléatoirement selon son humeur.

Mais pour l’heure, le jeu en valait sûrement la chandelle. Il s’était amusé comme un tout jeune enfant sur son nouveau terrain de jeu, et cela se voyait. Le changement d’un Gardien Brujah à un Toreador se sentait rien que par l’atmosphère qu’avait pris l’Elyseum. Neji était loin d’avoir manqué de goût lorsqu’il était encore à ce poste, mais il était difficile de surpasser une Rose en matière d’inspiration. Laquelle Lucien avait dû brider quelque peu, sous peine d’en faire de trop, mais le résultat était là, parfait à ses yeux. L’immense salle était aux couleurs de la Camarilla et meublée par divers meubles et œuvres d’art datant du XVIème siècle, petit hommage envers leur nouveau Prince, amusant défi que s’était lancé Lucien à lui-même. Le résultat était à la hauteur de ses attentes qui étaient particulièrement élevées, sans conteste le serait-il aux yeux de ses semblables. Et à en juger par les premières réactions qu’il avait pu observé, le pari était réussi.

Lorsque Lucien vit son ami Neji s’avancer vers leur Prince et entendit les paroles de celui-ci, il ne put s’empêcher de s’étonner à quel point l’asiatique bondissait de marche en marche sur l’escalier du pouvoir à une vitesse sidérante. Fort heureusement, il savait Neji suffisamment sage, digne représentant de son clan, pour ne pas s’inquiéter pour son ami. Celui-ci avait l’humilité qu’il fallait pour garder la tête sur les épaules et ne pas trop s’enhardir devant son succès, ni ne devenir arrogant et prétentieux.

Par la suite, l’intervention du vieux Christophe le laissa quelque peu songeur. Mais de toute manière, à quoi bon tenter de comprendre les intentions d’un Malkavian ? Nul doute que la demande de l’Ancien était calculée, ça il n’en doutait pas un instant. Celles des vieux vampires l’étaient toujours.
Bien que gardant un œil sur le centre de toutes les attentions, Lucien parcourait également la salle du regard, observant les réactions de chacun et pourquoi pas, à l’affût d’un ragot ou deux. Son regard finit par tomber sur la charmante Amy Colmer et son jeune protégé, Jared Hanker. Evidemment, en grand fouineur qu’il était, on lui avait déjà parlé de ces deux Roses, d’autant plus qu’ils étaient tous deux de son clan. Et puis la venue d’une Archonte pouvait difficilement passer inaperçue de toute manière. Observant la raideur du jeune vampire, Lucien se décida à les approcher lui et l’Archonte afin de les saluer brièvement et de détendre un peu le jeune homme.


« Je me présente, Lucien Clairmont, l’Arlequin Narcissique, Ancilla de la Rose et récemment, Gardien de l’Elyseum. Je vous présente mes hommages, Archonte. A moins que vous ne permettiez à mon insolence de vous appeler Madame Colmer ? »

S’il n’appréciait guère l’étiquette et le sérieux de l’Elyseum, au moins savait-il s’y tenir lorsque la situation l’exigeait, bien qu'il ne pouvait totalement s'empêcher d'être lui-même. Et puis il fallait bien l’avouer, être en présence d’une femme aussi magnifique ne pouvait que lui rendre cet exercice plus agréable, lui qui était sensible à leurs sourires et à leurs charmes.

Glissant également un regard aimable et bienveillant vers l’Infant de l’Archonte, Lucien lui glissa également quelques mots :


« Détendez-vous, profitez de ce moment, mon jeune ami. Qui dit nuit d’exception, dit aussi fête d’exception. J’espère que la soirée qui s’annonce sera à votre goût. »

Cette dernière phrase avait autant été exprimée à l’attention de Jared que d’Amy. Telle était toute la contradiction de Lucien : détester les jeux de l’Elyseum, mais ne pouvoir s’empêcher de jouer le jeu, malicieusement et audacieusement certes.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2249429/
Ismahel Lucilius
avatar



Messages : 197
Date d'inscription : 03/08/2013

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Longue vie au Prince !   Dim 28 Sep - 22:08

Si l'air lui avait été vital comme du temps de sa vie mortelle, cela aurait été essoufflé, la respiration haletante et brûlant de sueurs froides que l'esprit et le corps d'Ismahel se seraient rappelés la cérémonie du soir. A contre-cœur, il devait se décider à quitter l'étreinte de son aimée, à quitter le lit de leur amour et la pièce dévastée par leur passion. 
Se penchant sur elle, il l'embrassa, enfouissant une fois encore son visage dans sa chevelure vermeille, plongeant entre ses lèvres pourpres. 
Il se redressa finalement et posa ses pieds sur le parquet. Sa première sensation fut la fraîcheur d'un pétale de rose qu'il écrasa. Un pétale perdu sur le sol en désordre, perdu au milieu de ses frères qui jonchaient le bois des suites de la chute malencontreuse du bouquet. Les fleurs agonisantes libéraient un parfum dans la pièce sombre où la lune, pour seule chandelle, venait détailler seulement les contours des choses. Il réussit à retrouver son chemisier de soie. Ce n'est qu'en le prenant et en découvrant qu'il n'en tenait que la moitié, qu'il se rappela le destin funeste de cet orgueilleux bout de tissu. L'arrogante soierie avait osé s'interposer entre lui et le corps de celle qu'il désirait, il n'avait pas hésité et déjà elle gisait en lambeaux sur le sol. 
Il contourna le lit et ouvrit une armoire pour choisir sa nouvelle garde-robe, il commença à faire ses choix. Il restait deux heures avant l'ouverture. Deux heures, suffisamment pour choisir quelque chose à se mettre. Quoi que...
Ses yeux méditatifs se plongeaient dans le reflet de lui même que lui offrait le grand miroir Louis XV. Mais ses yeux furent bien vite attirés vers l'arrière plan. Ils détaillèrent toujours avec le même émerveillement la blancheur angélique de cette peau, la délicatesse de ces formes comme taillées dans le plus beau des marbres Marmoréen, l'or de ces yeux. Il restait deux heures encore... 
Il laissa retombé le chemisier pourpre qu'il avait dans les mains et se retourna vers les draps qui l'appelaient. Même s'ils avaient l'éternité, chaque instant se devait d'être vécu.

C'est donc bien en retard que le Maître des Harpies et Primogène quitta son Havre accompagné de son Infant. Dans la Rolls-Royce, enlaçant cette dernière il dégustait un délicieux Ambassadeur Brut Comte de Dampierre mêlé avec du O-. Il fallait profiter autant que faire se pouvait de ce début de soirée avant que la politique et sa rigidité ne vienne assombrir l'instant. Ses yeux voguaient sur la ville comme au soir de leur première rencontre.
- C'est une belle nuit...
Il vola un baiser à ses lèvres rubis.

Enfin à l'Elyseum, il passa devant la Première Harpie et jeta un coups d’œil au livre des arrivées et des dettes. Laissant quelques affaires au vestiaires, il pénétra enfin, Raven à son bras, dans la grande salle décorée avec un goût exquis, il y avait un changement notable. Monsieur Clairmont bien entendu... Il avait failli oublier que ce soir, il n'y avait pas uniquement le prince qui allait être officiellement nommé. Des murmures dans la cour s'étaient suffisamment ébruités lors de son Elyseum nautique pour que le Primogène de la Rose ne fut pas surpris lorsque Monsieur d'Emiya fut projeté de Gardien d'Elyseum à Sénéchal. Le Sage avait travaillé dur pour la Camarilla et il en était récompensé. Cela fit sourire Ismahel car une place se libérait et il était attendu qu'une Rose récupère le poste. Même si cela n'était pas encore officiel, Monsieur Clairmont s'était déjà illustré ce soir brillamment dans cette tâche. 

Il chuchota à Raven quelques indications au cas où elle put être perdue, tel était son devoir de Sire et de Primogène : 
- Monsieur Clairmont qui s'est occupé de toi, va sans doute devenir le nouveau Gardien d'Elyseum c'est à dire qu'il aura la charge de la bonne tenue et de l'organisation des soirées en ce lieu. Le japonais qui vient d'être nommé Sénéchal, c'est à dire bras-droit du Prince, est un Brujah qui détenait autrefois ce poste. 
Tu peux apercevoir à notre droite dans la foule, Madame Colmer une ancienne de notre clan avec son jeune infant, cette Dame est une Archonte, elle est au service de la Justice de la Famille. Et... oh mais regarde qui s'avance à travers la foule. Ce moine est le primogène du Clan Malkavian, il est extrêmement rare en Elyseum préférant son havre. 

Ismahel fit immédiatement silence quand l'Ancien se mit à parler car même un murmure à Raven aurait pu couvrir les dires de l'Oracle. 
L'Ancien fit très justement remarquer l'absence de l'ex-primogène et virulent Brujah : le Chevalier de Fontainebleau Marc Sénèque Raynor. Il rappelait ainsi que si le Clan de la Sagesse voyait monter un de ses membres, il en perdait aussi. Un geste appréciable, il fallait que la Plèbe se rappelle sa place. 
La Patricie était encore en force, certains postes clés pouvaient encore être gagnés par des toréadors ou des Tremere. Oui l'alliance patricienne des Ventrues, Toréadors et Tremere se devait de résister dans cette cité capitale au cœur des Etats Anarchs de Californie. Les clans plébéiens qu'étaient les Brujah et les Nosferatu ne pouvaient se croire les égaux des patriciens. Et le Malkavian rappelait parfaitement aux impulsifs sages qu'il ne fallait pas trop fanfaronner mais uniquement se réjouir de la réussite d'un seul des leurs
Le Malkavian s'arrogea le titre de Fléau et même si le Prince n'avait pas encore accordé le titre, il y avait peu de chance que le Fou reçoive un refus. 

Cela faisait des lustres que Messire Christophe n'avait pas été très actif dans la praxis, cette déclaration est d'importance majeure, on aimée. Le poste de Fléau sous-entend une traque permanente des intrus sur le Domaine. Le fait qu'un Ancien de sa trempe décide de s'en charger est lourd de conséquences. 
Bon allons, rejoindre nos confrères, peut-être pourras-tu discuter avec le jeune Jared qui doit s'ennuyer sans compagnons de son jeune age. 

La traversée de l'Elyseum fut semée de salutations et de mains tendues qui ne facilitèrent pas leur prompte arrivée. Enfin au niveau de Monsieur Clairmont, Ismahel se permit de les couper poliment. 

- Une magnifique réception, mon ami. Vous êtes aussi habile à organiser de somptueuses réceptions qu'à protéger les biens les plus chers de vos amis. Je vous en remercie d’ailleurs de nouveau. La savoir auprès de vous, m'a sauvegardé de biens des inquiétudes durant mon absence, merci mille fois.

Il ne fit aucune allusion à l'absence de ce dernier à la réception sur le yacht, il savait son confrère fort pris et qu'est-ce qu'une unique réception manquée quand l'immortalité offre tant d'opportunité pour se voir ?

- Madame Colmer, c'est un plaisir de vous voir à nouveau accompagné de votre infant. 
La charge de sentinelle n'est pas trop épuisante jeune homme ? 

_________________
ARDA PARA SUBIRE / Odi et amo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Cooper
avatar

Nouvelle-Née Toreador
Nouvelle-Née Toreador

Messages : 157
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 29

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Longue vie au Prince !   Lun 29 Sep - 11:19


Outre le sire, c'est l'infant qui redemandait de ces heures de délices. Les sensations n'en sont que décuplés lorsque l'on se trouve dans un état entre la vie et la mort. Les sens sont décuplés et l'on apprécie que plus encore le déroulement délicieux d'un instant entre deux âmes faites pour s'unir dans une éternité qui se veut sublime et sublimé par la présence de l'autre. Raven l'espère tout du moins, car le monde dans lequel elle s'est plongée sans réfléchir muni d'une impulsion si puissante qu'on ne peut que rarement y échapper. L'amour est une essence pure et divine qui plonge tout être dans l'aveuglement. Parfois en bien, d'autre fois en mal. L'infant s'en moque, elle a trouvé ce qui lui fallait dans la non-vie, même l'épisode anarch n'a pas suffi à la détourner de son sire. Une chose dont elle n'a pas parlé d'ailleurs avec ce dernier. Ils n'en ont eu que très peu l'occasion pour rattraper le temps perdu adoucissant la si lourde souffrance des deux êtres durant leur éloignement forcé. Raven est décidé d'épauler son sire dans sa lourde charge et apprendre rapidement pour accepter les bons comme les mauvais côtés de cette longue existence.

Toutes étreintes, quelles qu'elles soient, ont une fin. Malheureusement. Mais, ce n'est que pour mieux en profiter lorsqu'elles se feront à nouveau. Raven laisse son sire sortir du lit et l'infant constate l'état de la chambre. Gêné. Amusé. Elle reste cependant, stoïque puis elle rit lorsqu'elle le revoit revenir à elle délaissant l'obligation de se préparer. C'est en retard, qu'ils entrent dans la voiture pour se rendre en Elyseum. L'infant redoute l'instant, la nervosité la gagne peu à peu bien que la présence d'Ismahel saura la protéger de ce qu'elle craint.

Une fois arrivée à destination, l'infant passa son bas sous celui de son sire, la lueur pleine de vie et le sourire illuminant ses lèvres qui ont tant de fois été embrassé par le Primogène. Elle se sent bien mieux en sa présence que loin de lui.

- Monsieur Clairmont qui s'est occupé de toi, va sans doute devenir le nouveau Gardien d'Elyseum c'est à dire qu'il aura la charge de la bonne tenue et de l'organisation des soirées en ce lieu. Le japonais qui vient d'être nommé Sénéchal, c'est à dire bras-droit du Prince, est un Brujah qui détenait autrefois ce poste.
Tu peux apercevoir à notre droite dans la foule, Madame Colmer une ancienne de notre clan avec son jeune infant, cette Dame est une Archonte, elle est au service de la Justice de la Famille. Et... oh mais regarde qui s'avance à travers la foule. Ce moine est le primogène du Clan Malkavian, il est extrêmement rare en Elyseum préférant son havre.


Raven sourit en entendant le nom de Lucien, heureuse de son ascension. Nul doute que ce dernier reprendra parfaitement le flambeau de son prédécesseur. L'infant se souvient des moments passé avec le toreador en l'absence d'Ismahel. Lucien lui a été d'une très grande aide et nul doute que cela continuera parce qu'une amitié très forte s'est lié entre eux.

Cela faisait des lustres que Messire Christophe n'avait pas été très actif dans la praxis, cette déclaration est d'importance majeure, on aimée. Le poste de Fléau sous-entend une traque permanente des intrus sur le Domaine. Le fait qu'un Ancien de sa trempe décide de s'en charger est lourd de conséquences.
Bon allons, rejoindre nos confrères, peut-être pourras-tu discuter avec le jeune Jared qui doit s'ennuyer sans compagnons de son jeune age.


Raven regarda le malkavien, très impressionné par ce dernier, il dégageait quelque chose d'assez effrayant. Nul doute qu'il fera fuir les membres indésirables du Sabbat. L'infant se serre un plus contre Ismahel comme cherchant à se rassurer puis elle regarda Nathanaël Pearson qui a été là pour l'accueillir et la rassurer quand Ismahel a dû s'en aller. Elle s'est rapidement attaché au Ventrue. L'infant sourit heureuse de sa nomination en tant que Prince de la cité des anges.

Raven suit son sire sans se détacher de lui saluant respectueusement les vampires l'accueillant. Elle reste silencieuse laissant son sire lui apprendre et la présenter, bien que cela ne servent pas à grand chose.

- Une magnifique réception, mon ami. Vous êtes aussi habile à organiser de somptueuses réceptions qu'à protéger les biens les plus chers de vos amis. Je vous en remercie d’ailleurs de nouveau. La savoir auprès de vous, m'a sauvegardé de biens des inquiétudes durant mon absence, merci mille fois.

Raven offre un sourire à Lucien acquiesçant aux paroles de son sire. Il est vrai que Lucien a beaucoup fait lors de son absence accueillant les larmes et encourageant l'infant. Restant un vampire franc et honnête.

- Madame Colmer, c'est un plaisir de vous voir à nouveau accompagné de votre infant.

- Archonte c'est un plaisir de vous revoir, vous êtes toujours aussi ravissante.

Elle se tourne vers Jared.

- Je suis également ravie de vous revoir. J'espère que la cité des anges vous plaît.

Enfin, l'infant se trouve vers son ami.

- Permettez-moi de vous féliciter monsieur Clairmont pour votre ascension, je suis sûre que vous sublimerez l'Elyseum de votre présence.

Bien qu'en privé, Raven se permet de le tutoyer, elle ressent une certaine crainte à le tutoyer en Elyseum de peur de faire une erreur en présence de son sire. Elle ne s'autorisera le tutoiement que si Lucien lui en donne la permission. Ils ont certes passé beaucoup de temps ensemble, mais ce dernier connaît les craintes de la jeune infant concernant les comportements si particuliers de certains vampires.


_________________

Celui qui joue à l'ignorant est un Fou qui a tout compris à la vie.
Un petit soutien de votre part en cliquant ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helena Hawke
avatar



Messages : 35
Date d'inscription : 14/02/2014
Localisation : Fondation de Los Angeles

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Longue vie au Prince !   Mer 22 Oct - 11:58



Il y avait comme un vent de changement ce soir. Et ce n’était guère sur la Fondation qu’il soufflait, celle-ci ayant finalement été remise le pied à l’étrier par la toute nouvelle Primogène des Mages et ayant vu sa population légèrement enhardie de plusieurs Semblables de San Francisco dont l’Ancienne n’avait aucun doute quant à leur loyauté à son égard, mais également à propos de leur compétence. Ses pions à la Fondation étaient en place. Ne restait plus qu’à entrer de plein pied dans le jeu de l’Elyseum et de la politique, puis élargir le choix de ses pièces. Enfin, le véritable jeu allait pouvoir commencer dès cette nuit.

« Madame… Votre voiture est prête. »

Wilson savait se montrer si prévenant… Mais ses manières et attentions ne changeraient guère sa place dans les plans de l’Ancienne, elle ne le laisserait pas prendre les rênes de la Fondation contrairement à ce qu’il espérait secrètement. Sur son trente et un pour ne pas changer, elle quitta la Fondation afin de gagner le véhicule qui devait la déposer devant l’Elyseum, accompagnée d’une poignée d’Ancillas de son clan constituant son entourage personnel.

A l’arrivée, une fois les portes de l’Elyseum franchies et leurs nom annoncés, c’est vers le fond de la grande salle que ses pas la mènent, non seulement pour voir, mais aussi être vue. Peu à peu, la salle se remplit de leurs Semblables, les murmures étouffés et les rumeurs se lisent sur les lèvres qui s’animent avec excitation ou appréhension quant aux événements de ce soir. Impassible, l’Ancienne regardait cette masse grouillante comme on la passerait aux rayons x. Puis tout à coup, le silence se fit alors que l’Archonte faisait son entrée, marquant officiellement le début de cette soirée. La sentence ne tarde pas à tomber, sans surprise : Amelia Quinn n’est plus et a payé comme il se devait sa trahison envers la Sainte Camarilla et la disgrâce jetée sur son clan. Une bonne chose de faite et qui devait l’être aux yeux de l’Ancienne.

Les choses auraient pu en rester là. Cela aurait été tellement parfait et doux à ses oreilles. Mais non bien sûr, cela ne faisait pas partie du script. Il fallait que ce fichu Ventrue soit désigné Prince de la Praxis de Los Angeles, évidemment. Avait-on consulté le Primogénat avant cette prise de décision ? Bien sûr que non, à quoi bon demander l’avis et l’appuis des conseillers ? Cette ville, et le règne de l’Ancien Ventrue, manquaient singulièrement de manières au goût de l’Ancienne. Pearson s’était déjà permis de déchoir un Primogène de son rang, le Brujah Marc Raynor, voilà qu’il devenait Prince sans même être soutenu par le Primogénat. Deux cartes offensives que l’Ancienne gardait sous le coude pour plus tard, car l’heure n’était pas propice à semer la zizanie ce soir. Il lui fallait attendre son heure, que le Prince fasse un mauvais pas, une première erreur qui ne pourrait passer inaperçue. Les Primogènes de cette ville semblaient ne pas aller à l’encontre de celui-ci, mais ce n’était qu’une question de temps. La Tremere y veillerait, et au moment venu, cette ville finirait sous son contrôle.

La nomination du Sénéchal, un bien jeune Brujah, lui parut aussi intéressante qu’intrigante. Gardien et Primogène des Sages, voilà une jeune âme qui semblait ne pas manquer de ressources pour se hisser si haut sur les marches du pouvoir à son âge. Un Sage bien sage, était-ce possible ? Agréable surprise quoiqu’il en soit, une piste qui pourrait être intéressante de creuser pour voir ce qu’elle pourrait en tirer. Le concepteur des fameux miroirs.

Mais la soirée n’allait visiblement pas se terminer en si bon chemin, ce soir, c’était une véritable avalanche de nouveautés, qu’on se le dise. Voilà qu’au plus grand étonnement de la foule, l’Ancien Malkavian, Christophe, se leva. Et c’est dans un silence quasiment religieux qu’il s’avança jusqu’au centre de la salle, l’assistance semblant retenir son souffle et attendant avidement ce que le vieux Fou allait bien pouvoir dire. Revendiquer le poste de Fléau, tel était le jeu de l’Ancien. Le regard de la Tremere aurait pu se faire un instant glacial si les années passées à garder un air avenant ne l’avaient pas préparé à ce genre de situation. Pour ce qu’elle en avait retiré de sa première rencontre avec le Malkavian, celui-ci lui était apparu comme fou, mais dangereusement fou. Un opposant certain, dont il lui faudrait se méfier et surveiller les faits et gestes.

Surveillant la réaction du Prince du coin de l’œil, elle fit signe à deux de ses suivants de se tenir prêts. Si l’Ancien avait choisit de s’exposer sous le feu des projecteurs, l’Ancienne comptait plutôt placer ses premières pièces sur l’échiquier de l’Elyseum en ouverture.


_________________
« Faire aisément ce que d’autres trouvent difficile à faire, c’est le talent ; faire ce qui est impossible au talent, c’est le génie. » (Amiel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Longue vie au Prince !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Longue vie au Prince !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des VP Pour Obama, la liste est longue
» La vie est une longue histoire dont nous sommes l'auteur [Lagon]
» Combat à l'épée longue
» 2.08 - Une Longue Journée
» Première expédition, longue route à endurer ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire la Mascarade :: Hors Jeu :: Archives :: Rp terminés (V1 du forum)-