Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 L' agenda d' un démon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: L' agenda d' un démon   Ven 18 Avr - 16:47

BLADEWELLMalcolm
   Qui suis-je ?
   

Mon histoire ? Ca vous interesse ? Bon, commençons par mes parents : mon père était boucher, il travaillait dans un grand abattoir de la ville, qui a fermé depuis. Ce n' était pas le père modèle. Du tout, même. Non, il ne nous a pas battu, ni moi, ni ma mère, ni mes frères et soeurs. J' en ai eu sept.
Mais sévère, très sévère, et pas généreux. Pour nous punir, ça, il était là, mais pour les jouets, les mots tendres, toussa... Non, il ne fallait pas compter sur lui. Il n' a jamais eu un mot tendre pour ma mère ou un geste de tendresse.

Ma mère... Douce, tendre, maternelle, bonne cuisinière... Du moins durant les premières années de ma vie, elle fut ainsi. Puis tout bouscula le jour où ma soeur cadette tomba malade.
Le diagnostic fut sans appel, hélas : leucémie. J' avais 10 ans.
J' ai eu de la peine pour elle, mais je me sentais fort impuissant face à la marche funèbre de la mort qui l' emporta seulement six mois après.
Bien sûr, moi, mes frères et mes soeurs, nous avons posé des questions à notre mère, sachant que notre père ne nous répondrais pas ou mal.

Triste, oui. Mais ce ne fut pas le seul malheur qui frappa notre famille. Deux ans plus tard, mais je ne le saurai que quand je serai à mon tour vampire, mon père (qui était pourtant une force de la nature, comme on dit) se fit tuer par un vampire, vidé de sons sang. Non, pas maintenant, sinon, on va embrouiller l' histoire.

A l' époque, on a simplement dit à ma mère qu' il s' était fait attaqué par un chien enragé, et que le chien l' avait attrapé à la gorge. On a même dit que c' était un bull terrier. Mais si, l' ancêtre du pitt bull...

Ma mère s' est renfermée, ce jour là, sa moitié n' était plus. Alors que mes frères et soeurs pleuraient la disparition du père, je suis resté de marbre. Pas une larme. Mais pendant le repas des funérailles, je me suis enfoncé une fourchette dans la cuisse, pour voir ce que ça faisait et si la douleur était aussi forte que celle qui étreignait mon coeur. Car oui, j' avais mal, mais je n' arrivais pas, comme les autres, à l' exprimer.

A l' école ? Nul, zéros pointés en discipline, bagarreur, et ce fut encore pire à l' adolescence. Que voulez vous ? Entre des frères et soeurs qui me reprochaient d' être un mauvais frère aux penchants bizarres ( je torturais les chats errants, je fumais des joints, je zonais avec des marginaux)et ma mère qui picolait et me traitait de mauvais fils, forcèment, je fuguais. Je me suis mis à fumer, à voler, à mentir... De la mauvaise graine.

A 18 ans, j' ai définitivement claqué la porte de la piaule parentale, et je suis allé travailler dans un petit garage de banlieue. Un petit rade à côté, pour les pauses, puis une piaule à moi. Un vieux petit garni, dans un grenier. Mon sentiment du moment : enfin li - bre !
J' ai continué à volé deux trois bricoles, mais attention, pas sur le lieu de mon travail. Pour mon boss, j' étais le bon petit gars bosseur. Il m' a même vendu une caisse pas trop crade pour deux sous six ronds. Mais j' ai du travailler dessus pour que ça ressemble à quelque chose. Si vous voulez, je vous montrerai une photo.

(Puis, Malcolm s' approche d' un prisonnier, attaché à une roue dont les lèvres sont soudées et qui ne peut répondre que par des mmm mmm)

Puis un soir, alors que j' étais au bistrot, un mec tout bizarre, vint me voir. Le genre de gars à qui tu n' as pas envie de passer la soirée. Et pourtant, je l' ai fais. Le truc de fou.

Il m' a parlé, direct comme ça, de vampires, de vie éternelle, de changement de vie, que j' avais une tronche de beau gosse, que c' était dommage de finir dans le cambouis.

Moi, je pensais qu' il cherchait des figurants de cinéma. Pas du tout, la mouisse, cette nuit là.

Me voilà capturé comme un bleu, vous le croyez ça ? Ficelé comme un rôti, et hop, embarqué dans un coffre de voiture.

Je me suis réveillé, attaché dans une cellule. Là, il y a le mec bizarre, il s' est mis à me déshabiller du regard, de bas en haut, de haut en bas. Je ne le savais pas à l' époque, mais ça s' appelle auspex.
Je me suis débattu comme un diable, non mais c' est quoi ces manières ? Mon futur Sire a simplement dit :

" Celui là a du potentiel, vous me le soignez aux petits oignons."

La vache ! J' ai flippé grave, là.

En fait, c' était le Sabbat qui m' avait repéré depuis un petit bout de temps, je ne sais pas pourquoi mais il faut croire que mon allure, ma facilité à draguer les nanas, mon côté débrouillard... Tout ça a du leur plaire.

Par contre, quand il m' a transformé, j' étais mal. D' abord, il m' a fait un mal de chien quand il m' a mordu, déjà là, j' ai dégusté. Il m' a foutu une baffe à cause de ça, je me suis évanouis, puis plus rien.
Je me souviens juste avoir bu un truc à gout métallique... Ouais, c' est ça, son sang.
Je me suis réveillé enchainé dans ma cellule, assoifé comme un lendemain de veille tu vois : mal de crâne, bouche pâteuse, les membres qui flageolent, puis cette envie de vomir. Affreux.
Et dire qu' il y en a qui trouvent ça romantique. Tsss... (lève les yeux au plafond)

Là, il y a une monstruosité humanoide, genre predator avec quatre bras qui arrive dans ma cellule. J' ai cru que j' hallucinais, un predator dans ma cellule, avec la chemise à carreaux de mon père à son dos.
Mon Sire me revèle alors que c' est ce machin qui a tué mon père, pas un bull terrier.
Effondré, le trouillomètre à zéro, si j' avais pu, j' aurai fais dans mon froc.

Puis... J' y arrive, patience, le bizutage Sabbatique, deux secondes. Vous ne croyez pas que cette vision d' horreur et cette révélation ne vaut pas que j' allume une clope ?

Le lendemain soir, donc, mon Sire m' emmène dans une vieille chapelle, poussièreuse, dont le sol était fait de terre. Le sol était jonché d' os humains, de sang, de rats putréfiés...

BOUM ! Un coup sur la carafe, sec, net. J' en ai encore la cicatrice sur le sommet du crâne, vous voyez, la marque là ?

Assommé, enterré "vivant", je suis resté combien de temps là dedans, j' en sais rien, à vrai dire.
Tu te réveille, t' es mal, et là, il y a un autre gars qui essaie de me tuer à coup de pelle. Il est fou. Une sorte de grosse brute, genre lutteur de catch, hurlant et s' agitant comme un forcené.
J' ai eu peur, et j' ai juste eu le temps de voir que j' étais dans une sorte d' arene. Il y a vait des gens, mais j' ai pas eu le temps de me reposer, il fallait que je me defende. Mieux, que je le tue.
Bah, c' est ce que j' ai fais, en rusant, en cherchant ses points faibles, j' ai réussis à trouver la faille et à en profiter.
Puis, je ne sais pas ce qui m' a pris, ce fut comme une vague de rage aveugle, je l' ai mordu et je l' ai vidé de son sang.
Le truc que j' ai pas pigé sur le moment, c' est quand mon adversaire est tombé en poussière. Maintenant, je sais, ça c' appelle une diablerie.
J' avais réussi mon bizutage, mais je peux te dire qu' à ce moment, tu te demandes si tu rêves, si t' es mort, vivant, ou si tu deviens fou.
Ouais, les malkavians ne se posent pas cette question, je m' en doute, enfin, pas comme ça, je suppose.

Après, c' est pas tout ça, mais on m' a balancé dans une "meute", dirigée par un "ductus". Je ne connaissais pas du tout ce que ça voulait dire. Mon Sire a bien un peu rouspéter, mais l' archevêque en avait décidé autrement.

Normalement, un Tzimisce reste près de son Sire, qui lui apprend la vicissitude, les ficelles du clan. Moi, j' ai pas eu cette chance. On m' a arraché à lui, dés ce jour là.

J' ai appris par la suite pourquoi : il voulait rejoindre le camp d' en face. Mais si, tu sais, la Cama... Camarilla. Encore un nom à coucher dehors.

Mon Sire ? Mort, ses cendres doivent voleter autour de la Terre, c' est tout ce que je sais.

En tout cas, après, dans la meute, ils ne m' ont pas épargné, les copains. Mon ductus, un Lasombra, ça allait encore, mais les autres. Un infant d' un traitre, tu le sais, c' est pas apprécié.
J' ai du bataillé avec cette meute de brujah antitribu et de gangrels antitribu pendant sept ans, et je peux te dire que quand ils avaient une vacherie, ils ne se gênaient pas.

La plupart d' entre eux sont morts, tués au combat contre les Camaristes. Ho, je ne les pleure pas, va. Des peaux de vache pareilles. Mon ductus, seul survivant, m' a alors présenté à ce qu' on pourrait appeller un tuteur, de mon clan.

C' est que j' ai pris du retard, dans mes disciplines, durant toutes ces années, moi.

Enfin, voilà, pour la première fois de ma non vie, je peux travailler mes disciplines dans un lieu calme.
Pourquoi fais tu cette tête, mon ami ?
Tu n' es pas bien installé, sur cette roue ? Quoi, tu as mal ? Tes bras et tes jambes cassés ?
Je te l' ai dis, il faut que je rattrape mon retard en vicissitude, notamment.
Remarque, les os, c' est pas encore ça, je sais juste souder les tissus mous. Mais ne t' inquiétes pas, mon professeur en vicissitude va arriver...

(Soudain, la porte s' ouvrit, et une silhouette apparut. Une voix se fit entendre :

" - Malcolm, retourne à ton chevalet d' exercice pratique et laisse mon jouet tranquille."

Sous les yeux horrifiés du premier prisonnier, Malcolm retourna à un chevalet[1] ou se trouvait une... femme (?)... Enfin un machin de chair ressemblant à une femme éventrée.

" - oups, j' ai cassé mon jouet..." dit il, l' air faussement désolé...)



.

   fidèle au Sabbat - patient - calme - ordonné - menteur - taciturne - rancunier - cruel - je fume
   
   

   MOST WANTED - Je recherche...
   ♣ Mon mentor, ma soeur et ma maitresse, voir fiche ci dessous - description du lien et des attentes... [libre]
   ♣ nature du lien - description du lien et des attentes... [pris]

   (c) CREDIT fiche - Never-Utopia
   

   




VYKOS Levani Tzimisce [PRIS]
♣ Mentor - Levani Vykos C' est un Tzimisce, rencontré au Last Round. Le courant est immédiatement passé entre les deux démons. Levani est atteré de voir qu' on a bridé le Don de Malcolm durant toutes ces années. Hérésie qu' il va falloir réparer au plus vite.




BLADEWELL Elisa [LIBRE]
♣ Soeur de sang - Cette jolie toréador antitribu a été surprise de savoir qu' un membre de sa famille se trouvait dans la même secte qu' elle. Apparemment, elle aussi aime la torture et le sang, car elle vient souvent voir son frère, et aime "travailler" avec lui. Les sculptures du mentor de Malcolm l' émerveillent. [avatar libre, bien qu' une gothique serait un plus]





NORTON Jessica [LIBRE]
♣ maitresse - Cette splendide jeune femme n' est autre que la maitresse de Malcolm. Ventrue antitribu, elle est aussi fidèle que lui au Sabbat, et aide Malcolm a retrouvé une certaine sérénité après la trahison de son Sire, que Malcolm ne comprend toujours pas. Belle, fière, altière, cette belle blonde a un physique de star mais un mental de psychopate. []





Evêque Lenneth MAHLER
♣ Supérieur hierarchique - ...


Mitsuko Kazumi
♣ Collègue de mission - ...




PNJ


CHARLIE, le barman Lasombra du Last Round
♣ Barman du Last Round/Ami - Charlie est devenu, au fil des années, l' ami et le confident de Malcolm. Il le connait mieux que personne. Charlie est le premier à avoir compris que Malcolm n' était pas un traitre, il l' a dépanné en sang, dans le passé. Il sait aussi ce que Malcolm a enduré durant toutes ces années.


Betty, serveuse du Last Round
♣ Amie/humaine qu' il protège - Bien que normalement, Malcolm traite les humains comme de la chair à expérimentation, Betty est une exeption. D' abord parce que cette humaine appartient à Charlie, et puis, Betty a la main pour faire d' excellents cocktails à base de sang.



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: L' agenda d' un démon   Ven 20 Juin - 17:53

"Sabbat"- Amis -


NOM Prénom
♣ Ami - Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.


NOM Prénom
♣ Ami - Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.




"Aubains"- Contacts -


NOM Prénom
♣ nature du lien - Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.


NOM Prénom
♣ nature du lien - Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.



"Camarilla"- Ennemis connus de Malcolm -


NOM Prénom
♣ ennemi - Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.


NOM Prénom
♣ ennemi - Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.





"Goules"- Goules de Malcolm -


NOM Prénom
♣ nature du lien - Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.


NOM Prénom
♣ nature du lien - Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.



"Humains"- Contacts -


NOM Prénom
♣ nature du lien - Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.


NOM Prénom
♣ nature du lien - Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

Revenir en haut Aller en bas
 

L' agenda d' un démon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'AGENDA CACHE DE PREVAL !KOK DEMANDE L'ARRESTATION DES ASSASSINS COMPLICES !
» Haiti-Politique: Préval et son agenda politique
» Agenda - Mai 2015
» Agenda - Mai 2016
» Agenda d'Haru

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire la Mascarade :: Hors Jeu :: Archives :: Zone administrative-