Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 //la flemme de coller un titre décent// Flamina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: //la flemme de coller un titre décent// Flamina   Lun 8 Avr - 23:24

Bon, beauuuuuuuuuucoup de reflexion pour ce perso xD Initialement Flam' est une Tzimisce Sabbatique, mais... ça fait tellement longtemps que ce perso me suit (enfin, techniquement, elle me suit plus, elle est morte lors de la dernière campagne... enfin, vraiment morte, oh et puis merde, vous m'avez comprise xD) que j'ai bien envie de le bidouiller un peu (ouais, un jour mes persos de jdr papier vont se venger de tout ce que je leur fait subir U_U) Du coup, je tâtonne un peu, donc la fiche est en chantier, notamment sur la question de... son alignement xD

J'ai conscience que mon personnage est extrêmement ambitieux (pas au niveau du caractère, mais au niveau de l'âge, et donc du pouvoir et de la génération de notre dame préférée.) J'espère toutefois pouvoir, lorsque la fiche sera bouclée dans son entièreté pouvoir légitimer ce choix.

N'ayant pas trouvé de photographie de célébrité qui me satisfasse je me suis permise d'aller chercher sur DA une image. Si cela pose problème, je peux bien entendu pousser plus avant mes recherches d'images ^^




Présentation de Flamina Adams


Prénom NOM
VOILA QUI JE SUIS DANS CE NOUVEAU MONDE




Nom : Adams
Prénom : Flamina
Surnom : Flamme
Date et lieu de naissance : 8 avril 1392
Date et lieu d'étreinte : 21 septembre 1412
Age + Statut d'âge : Vieux débris (euh... Ancien quoi xD) dans les 620 ans (ah, ma brave dame, ça vous rajeunit pas)
Génération 7.
Faction Camarilla
Clan Nosferatus
Poste Que nenni
Disciplines Dissimulation (clan) niveau 5, Animalisme (clan) niveau 5, Puissance (clan) niveau 5 et il me reste 5 points à caser quelque part xD que je caserai peut-être pas si je ne trouve pas d’explication légitime à la chose xD




    Feat. Masked by jeyheich on Deviantart LINK


Les apparences sont trompeuses
A QUOI JE RESSEMBLE RÉELLEMENT ?


On pourrait vous parler de long en large de Flamina, vanter sa beauté passée, son corps de miel, sa peau de lait, son abondante chevelure sombre, l’éclat de son visage dessiné par un ange et les ensorcelantes prunelles brunes qui lui valurent d’être courtisée de sa vie humaine, mais ce qu’il en reste est mort depuis longtemps, à moins de vouloir se faire tuer, donc, nous nous en abstiendrons. Flamina est hideuse, et personne ne sait réellement à quel point. Arborant continuellement un masque, elle préfèrera vous arracher le cœur plutôt que de l’ôter, et c’est, ma foi, bien compréhensible. Les Nosfératus n’ont-ils pas la réputation d’avoir subit des difformités lors de leur transformation ? Flamina en porte encore les séquelles, bien qu’elle soit habile en dissimulation, vous ne pourrez pas vous empêcher de remarquer lorsque vous la verrez les longues cicatrices argentées qui courent sur ses bras, lacèrent ses épaules, et fusent immanquablement vers son visage.

Oh, on ne peut pas lui enlever, Flamina fut chanceuse. Elle n’a perdu aucun membre, n’a pas subi de fracture qui lui laisserait une claudication, n’a pas été plus malmenée que cela. Seulement, il lui est désormais impossible de révéler son visage, même parmi les siens. Aucun Nosferatu – tenant à sa non-vie bien sur – n’aurait l’idée de se montrer curieux, malheureusement, du fait de son peu d’ambition politique, Flamina est encore peu connue, sinon pour le secret dont elle entoure son visage, malgré son grand âge. Elle reste une chimère qu’on agite dans le monde vampirique, comme un danger qui rôde. Un danger susceptible !

Mais à vous, on peut bien le révéler ce visage. Flamina en a honte avec raison, c’est d’ailleurs pour lui qu’elle se pare de milles couleurs en société, et qu’elle se révèle d’une humeur aussi chatoyante que ses robes d’apparat. Sa peau de miel a été déchiquetée par une bête féroce lors de son étreinte, laissant de disgracieuses boursouflures sur son font. Ses joues ne se sont jamais reconstituées malgré la régénération de , et apparaît l’os de sa mâchoire et sa pommette gauche prises dans un entrelacs de chair. Ses yeux seuls ont été épargnés, et c’est là tout ce que le badaud verra derrière son masque. Il pourra y lire tour à tour le regret et la maîtrise de ses émotions, une volonté aussi inébranlable que redoutable. Sous des manières affectées, et une grande douceur dans le geste, n’oubliez jamais que rien n’est plus meurtri qu’une belle femme perdant son visage.

De façon générale, Flamina est quelqu’un d'assez petite taille (un mètre soixante tout au plus), plutôt fine, au charisme assez écrasant si on évite certains sujets qui la font passer de femme du monde incisive à folle furieuse qui va vous arracher les yeux dans le quart de seconde (cours, mon ami, cours !), particulièrement instable. Ses émotions sont aussi vives qu’au premier jour, et la bête s’en donne à cœur joie. Elle profitera sans doute de la colère pour resurgir, et il faut dans ce cas que Flamina fasse appel à sa longue maîtrise d’elle-même.

Parce qu’elle a l’apparence d’une bête, il lui est ardu de ne pas la devenir.


A la découverte de votre esprit
QUEL GENRE DE PERSONNE JE SUIS ?


« Ecoute mon gars, je ne voudrais pas être méchant, mais… tu es sur de toutes tes questions ? Non parce que, je connais bien le vampire dont tu parles, et je ne suis pas sur que tu apprécies de t’y frotter. Vraiment ? T’es sur de ton enquête ? Très bien, parlons donc de Flamina. Tu savais qu’elle se fait appeler Flamina Adams dans le coin ? Tout le monde connaît la Lady Adams, et tu vas vite en entendre parler aussi.

Ici, les Nosferatus – ah, ça y est, tu frémis déjà, rha, ces jeunes générations, ça n’a plus rien dans les tripes ! – sont divisés en plusieurs petits groupes qui arpentent chacun leur territoire. Je ne sais pas si tu le sais, mais les Nosfératu sont extrêmement attachés à leur Territoire. Passe un cheveu dessus, et on te traînera devant l’éminence grise du coin. Ça a dû être terrible pour la Dame d’être arrachée à Constantinople lors des invasions du quinzième siècle de notre ère. C’est à cette époque là qu’elle a dû partir en exil, accompagnée seulement d’une vasque de Terre de sa patrie, et d’un vampire qui lui était acquis. Ça a été extrêmement dur pour elle d’arriver ici, par les premières galères lors des grandes explorations, mais, finalement, elle s’y est installée, et a trouvé une nouvelle terre d’attache.

Elle est donc plus attachée que quiconque à son domaine. Franchis-en la limite de l’orteil, et un de ses sbires te tombera dessus et ça… ça va être moche, très moche pour toi. La Dame vit un peu à l’extérieur de la ville, dans une propriété qu’elle a acquis il y a très longtemps. Elle y vit seule, ou presque, puisqu’elle est en bons termes avec la plupart des groupes Caméristes du coin. Elle n’est à la tête de rien, ne dirige rien, et n’agit que pour son propre intérêt. Elle ne fait pas partie de ces vampires qui délègueront le sale boulot, oh non mon ami, tu peux me croire. D’autant qu’elle sort d’un repos d’un petit siècle. Crois-moi, mon gars, ils se pissent tous dessus dans les hautes sphères Camaristes, car, si elle se met à revendiquer une place… crois-moi, ils devront bien la lui céder.

Mais ils ont de la chance, la Dame n’aime pas les jeux de pouvoir. Oh, elle y excelle – penses-tu, déjà, de son vivant, elle était courtisane ! – mais ces jeux du monde la lassent. C’est une artiste, la dame, elle compose, elle dessine, elle peint, elle se tient au courant. C’est comme si elle aimait amasser toutes les connaissances qui lui tombent sous la main afin de rester proche des humains. Et pourtant… elle les étudie comme des rats de laboratoires ! C’en est presque drôle. Mais chut ! C’est un des nombreux sujets qu’il ne faut pas aborder devant elle, sauf si tu veux que l’éternité soit beaucoup moins longue que prévue pour toi.

Il y a pas mal de sujets à éviter si tu veux vivre. Son visage en est un. Penses-tu que ça fait mal, pour la plus belle femme de Constantinople, savante et tout, qui briguait la place d’impératrice, de se retrouver totalement défigurée. Si tu veux profiter de tes nuits, mon gars, un conseil, ferme ta gueule à ce sujet. Et pas la peine de jouer au petit malin en tentant de me soutirer les vers du nez, je n’en sais que ce que raconte la rumeur, et tu sais comment c’est. Une fois que la rumeur commence, ça n’en finit plus d’enfler.

La Dame porte toujours un masque, même quand elle dort, même quand elle sombre dans la torpeur. On ne l’a jamais vue sans, et quiconque tente de le lui arracher en prendrait pour son grade, ça, tu peux me croire. Même qu’à côté, l’Armageddon ça serait rien. L’autre sujet qui fâche, je te l’ai dit, c’est son intérêt pour les humains. Je ne suis pas certain qu’elle-même sache pourquoi elle s’intéresse comme ça à eux, mais c’est sur que c’est pas innocent. Peut-être veut-elle trouver un moyen de s’emparer d’un de leurs visages ?

Elle est cruelle mon gars, cruelle comme un vampire. La pitié, elle connaît, mais… seulement envers les humains. Toi, t’es un mort, mon gars, t’es comme moi, le sang qui circule dans tes veines, c’est plus le tiens. Alors ne la met JAMAIS en colère.

Jamais mon gars.

Là où certains vampires s’amusent avec leur proie, elle, elle fait bien pire. Elle te détruit mon gars. Elle te détruit en commençant par l’âme. Je ne sais pas comment elle fait ça, mais on en a vu, des p’tits jeunes de la douze ou treizième génération qui ont sombré dans la folie après l’avoir côtoyée. Les mauvaises langues disent qu’elle n’a qu’à montrer son visage pour rendre fou d’horreur n’importe qui, mais… moi je suis sur qu’il y a autre chose, car quelques jours plus tard, on retrouvait les imprudents complètement exsangue, et on avait plus qu’à les achever, car ils menaçaient de rompre la mascarade à cause de la soif.

Il y en a eu quelques uns comme ça à son réveil qui ont voulu la tester, puis tout le monde a fermé son clapet. Après tout, elle ne fait rien de mal, elle ne convoite même pas le pouvoir !

Mais ça, mon gars, c’est des conneries. Sérieusement, cite-moi un seul vampire de cet âge là qui ne convoite pas le pouvoir ! Sérieux ! Moi je suis sur qu’il y a autre chose, qu’elle veut accomplir quelque chose. Après tout, si les rumeurs sont exactes – et c’est le dernier point à ne jamais aborder devant elle – c’est son créateur et la malédiction du sang qui l’ont défigurée.

Et elle ne sait même pas qui c’est ! Si mon gars, comme je te le dis. Le type, il s’est fait buter la nuit où il l’a étreinte. Ouais, buter, le bûcher, mon gars ! Cette nuit là, on dit qu’il a passé son temps à créer des vampires, pour « assurer » sa descendance. Mais Flamina les a tous retrouvés des siècles plus tard… Et tu veux pas savoir ce qui leur est arrivé mon gars, non, non, non, crois-moi. La Camarilla n’était pas établie comme aujourd’hui, à l’époque mon gars, nous, les créatures de la nuit, on était beaucoup plus libres.»


My life before and after...
MA VIE DE MA NAISSANCE A AUJOURD'HUI...


« Quoi mon gars ? Mes explications ne t’ont pas suffit, tu veux en savoir plus ? T’es vraiment incorrigible ma parole. Enfin bon, on ne peut pas t’en vouloir, tu as entendu l’un ou l’autre Nosferatu du coin en faire mention, et tu auras voulu en savoir plus, pas vrai ? Oui, je le vois bien, ta curiosité doit être assouvie par quelqu’un, histoire que tu ne fasses pas de faux pas. Allez, installe-toi, va, prends un verre, c’est du O positif, ne fait pas la fine bouche, c’est tout ce que j’ai sous la main.

Mon récit commence très loin d’ici, dans l’empire romain d’Orient, en 1392, dans une période bien troublée. En effet, Jean V, l’empereur de Constantinople est mort, et son trône est en proie à un usurpateur avant qu’une guerre civile ne rétablisse le règne de Manuel II, fils du roi défunt. Tu devineras donc que l’instabilité politique n’est salutaire à personne, surtout pas aux familles pauvres, les frontières de l’empire Byzantin se sont rétrécies, et la chute de Constantinople, prise par les Ottomans le 23 mai 1453 est toute proche.

Toutefois, Flamina grandit à l’écart de ces tumultes. Elle est fille d’un précepteur et d’une femme de bonne famille que les siècles ont enterrés dans l’oubli. Si tu faisais des recherches aujourd’hui, tu ne trouverais rien ou presque de sa jeunesse, et les renseignements que j’ai, je les tiens de vampires presque aussi vieux qu’elle, mais beaucoup plus causants. On dit qu’elle fut si belle, jadis, que des employés princiers la remarquèrent, et la conduisirent auprès de Manuel II qui, amateur de femmes, ne manquait jamais l’occasion de tromper la sienne dans les bras des plus beaux joyaux de son empire. Elle était jeune et ignorante de la façon dont les choses fonctionnent à l’époque. Bien que son père eût veillé à faire d’elle une femme savante, et pleine de ressources, elle fut bien vite prise dans toutes sortes de complots politiques, et de querelles d’influences auxquelles elle n’entendait rien. Ce doit être pour cela qu’elle fréquente aussi peu, aujourd’hui les cercles d’influence des Camaristes. Tout ce bordel a dû la vacciner pour l’éternité de ce genre d’ambiance où il faut veiller à chaque ponctuation de sa phrase pour ne pas froisser leur putain de sensibilité.

Ouais mon gars, parole de Giovanni, cette Dame, elle n’a rien des vampires ampoulés que tu rencontreras une fois que tu rejoindras les rangs de la Camarilla, elle n’est pas non plus sauvage comme les Sabbatiques… En fait, elle pourrait être aussi bien l’un que l’autre, mais… je m’égare, pas vrai ?

Ainsi donc, Flamina était une femme puissante, une courtisane jeune et influente à la fois, et tout ceci lui fut arraché alors qu’elle commençait à prendre ses repères à la cour. Personne ne sait exactement comment, ni pourquoi d’ailleurs, mais l’humaine qu’elle était alors tapa dans l’œil d’un vampire. Oh, c’était pas de l’amour mon gars, tu sais bien ce que pensent les Nosferatus – sabbatiques de surcroît, même si la notion n’existait pas à l’époque – des sentiments humains. Mais ce vampire était traqué par ceux qui n’allaient pas tarder à fonder la Camarilla, et il se savait acculé. C’est pour ça, mon gars, c’est pour ça qu’il a décidé de taper un grand coup avant de mourir – de vraiment mourir, je veux dire -. Il a créé des nouveaux-nés, une poignée, en peu de temps. Flamina faisait partie du lot.

Le soir où il lui a donné son étreinte, elle avait une vingtaine d’années, mon gars, et, afin de créer de véritables monstres qui assouviraient sa vengeance à l’encontre des vampires qui le traquaient, ce type les as défigurés, brisés pendant le processus, en plus, c’était un Nosferatu, un de ceux que la malédiction du sang affecte de façon visible. Les vampires qui en sont nés étaient difformes, hideux, et… ils souffraient terriblement. Les pouvoirs de régénération d’un vampire ne couvrent pas tout, contrairement à ce à quoi on pourrait s’attendre , surtout pas chez eux, et Flamina en souffrit. Elle a survécu à l’étreinte, mais… bien amochée à ce qu’on en dit. Je ne vais pas te faire de dessin, mais elle ne porte pas un masque pour le plaisir. On raconte que tous ceux qui l’ont vue sans son masque sont morts. Vampires, humains, il n’y en a pas un pour raconter ce qu’il a vu.

Tu t’attends à quoi, maintenant ? Une jeune vampire dans la nature, rendue folle de douleur par la perte de son visage, et tenaillée par la soif ? Tu t’attends à ce qu’elle ait flanché, hein ? Eh bien tu as raison, ce fut un véritable carnage. De source sure, mon gars, on sait qu’elle a fait une bonne trentaine de victimes avant d’être stoppée deux semaines après son étreinte. Ce sont des Nosferatus, comme elle, qui l’ont trouvée. A ceci près que tu pourrais les considérer comme Camaristes aujourd’hui. Ils l’ont aidée à surmonter cette mauvaise passe, et tout se passait bien jusqu’en 1453.

Tu sais ? Le moment où les affaires humaines ont repris, et où Constantinople est tombée aux mains des Ottomans. Le petit groupe de Nosferatus auquel appartenait désormais Flamina a fui. On ne peut pas suivre le mieux du monde leur itinéraire, mais on sait de source sure que Flamina est arrivée en Europe accompagnée d’un seul vampire. Tous les autres avaient été tués, non pas par des humains, mais par d’autres groupes de vampires. Eh ouais, mon gars, comme je te dis. Si tu crois que les rues sont dangereuses aujourd’hui, attends de voir ce que ça donnait à l’époque !

Flamina est donc arrivée en Europe, avec un masque et un pot de terre de sa Constantinople chérie. Tu peux imaginer comme la séparation fut difficile. Elle a eu de longs passages de folie durant lesquels fallait pas l’approcher, sauf si tu tenais pas à ta vie, ou à ta non-vie, ça marche aussi. Finalement, les Nosferatu ont pris le parti de la plonger dans une profonde torpeur afin de l’aider à passer cette mauvaise passe. On ne sait pas si elle était d’accord à l’époque, mais elle s’est retrouvée avec un pieu dans le cœur pendant un petit siècle. Et c’est au XVIe siècle qu’on l’a réveillée, mon gars.

Oh, c’était pas par bonté. Les guerres d’Italie faisaient rage, et la Camarilla avait besoin d’effectifs pour traverser cette mauvaise passe. Devine qui était utilisé pour les embuscades ? Tout juste, mon gars, les rats faisaient le sale boulot, si tu vois ce que je veux dire. C’est durant cette période là que Flamina a renoué avec la valeur de la vie. Pour elle, il est devenu primordial de préserver la beauté des choses. Elle-même en était désormais dépourvu – et comme je te le disais, elle a eu de la chance, c’est son visage et la texture de sa peau qui ont pris, donc, de nuit, elle pourra sortir, sa démarche semblera normale, mais elle n’est ni bossue, ni boiteuse – et du coup, mon gars, ça a exacerbé sa passion pour les arts, le théâtre et… les humains.

Après ça, mon gars, s’en suit une période assez floue, durant laquelle Flamina s’installe en Italie, dans les souterrains de Rome, et s’entoure de Nosferatu Romains. C’est d’ailleurs avec l’un d’eux qu’elle a pris le bateau (les mauvaises langues disent qu’elle n’avait pas payé son ticket, et qu’il y a eu pas mal de disparitions sur ce voyage), et est arrivée aux Etats Unis. Vu qu’elle a été déracinée très tôt après sa création de sa terre natale, Flamina est davantage nomade que ses compères, et cela lui a permit de rencontrer pas mal de monde, et de se faire craindre par pas mal de monde. Et maintenant, mon gars, approche-toi que je te raconte la suite. C’est le genre de trucs dont on ne parle pas à haute voix, surtout pas en présence de Camariste, tu sais comme ils aiment montrer à tout le monde qu’ils sont soudés, pas vrai.

C’était il y a pas si longtemps que ça, deux-cent ans tout au plus, début du XIXe mon gars, la Flamina a eu une violente dispute avec un de ces Bouffons qui se prend pour un prophète, ouais, un Malkavien, ces gars-là, et paf, ni une ni deux, on retrouve le gars. Mort Ultime. Oh, personne n’a jamais pu le prouver, mais tu te doute bien de l’effet que ça a fait. La Flamina, elle a une de ces réputations dans le coin, je ne te raconte pas. On dit qu’elle a le sang d’un paquet de vampires sur les mains, mais qu’elle ne tue plus d’humains maintenant, sauf soif extrême, bien sur. Elle est aussi redoutée au sein de la Camarilla que chez les Sabbatiques. Lances Flamina Adams dans la pièce, mon gars, et compte le nombre de vampires qui se pissent dessus.

Moi ? Bien sur que je ne veux pas croiser son chemin, mais… Les Giovanni sont l’un des seuls clans à qui elle n’a jamais cherché de noise, mon gars, donc on l’aime bien. En plus, elle met la pagaille partout où elle passe. Les Camaristes redoutent le jour où elle voudra briguer une place dans les plus hautes sphères de la ville, car, vu son âge et ses pouvoirs, elle ne manquera pas de faire des blessés, et les Sabbatiques… ma foi, ils évitent de tuer des humains devant elle histoire que leur éternité ne prenne pas fin subitement.

Mais… faut pas croire, mon gars, elle est pas si stable que ça la Flamina, mon gars. C’est comme une poudrière, cette Dame, le jour où quelque chose la poussera à mettre un pied dans les conflits vampiriques, crois-moi que les têtes vont tomber ! »






En dehors du forum
QUI SE CACHE DERRIÈRE L'ÉCRAN ?


Pseudo : On m’appelle Narja ou Oluë un peu partout sur le Net.
Age : 20 ans paraît-il xD
Comment avez vous découvert le forum ? Il était une fois un forum qu’on appelait Never-Utopia sur lequel squattait une admin nommée Gabriel qui a posté une demande de partenariat pour ce forum qui figurait justement dans les « derniers sujets » qui défilaient sur la page d’accueil. De suite, le terme « Mascarade » attira l’œil de notre vaillante aventurière du web, qui CLIQUA sur le lien, afin d’aller voir de quoi il retournait. C’était pas de sa faute, elle adorait (et adore d’ailleurs) ce jeu de rôle xD *peux pas être plus précise xD*
Votre avis sur le forum ? Eh bien… ça commence bien ^^’
Votre présence sur le forum ? Tous les jours, par contre, je RP par à coups en fait xD
Quelles sont les caractéristiques de votre race ? Ne sont-ce point celles décrites dans les descriptifs de clans ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: //la flemme de coller un titre décent// Flamina   Sam 13 Avr - 22:04

Bon, finie ^^"

Finalement, j'ai fait du résumé pour l'histoire, parce que j'ai pas envie de trancher tout de suite sur certains point d'ombre (et pis par flemme parce qu'il est minuit et que je me lève dans 5h aussi). Genre ce qu'elle pense de tous les clans, ou de ses multiples confrontations avec des vampires de tous poils ^^" Je bosserai ça in game, certainement.

S'il faut bidouiller des aspects de la fiche, je me tiens à disposition ^^
Revenir en haut Aller en bas
Nod
avatar

Admin Fondatrice
Admin Fondatrice

Messages : 1305
Date d'inscription : 18/01/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: //la flemme de coller un titre décent// Flamina   Dim 14 Avr - 12:51

Un résumé ? Ça c'est un résumé ? Plutôt conséquent ^^

J'aime beaucoup la façon dont tu as écris la fiche, le fait que ce soit quelqu'un d'autre qui parle de Flamina, ça ajoute au mystère du personnage.
Bref, c'est très agréable à lire, et je ne doute pas que le personnage sera très intéressant !
Je te valide ! Tu penseras à activer dans ton profil ta feuille de disciplines, pour y inscrire ta génération et tes disciplines.
Bienvenue dans la Camarilla ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiremasca.forumactif.org
Invité

Invité


MessageSujet: Re: //la flemme de coller un titre décent// Flamina   Dim 14 Avr - 18:46

C'est même du méga résumé xD J'aurai voulu détailler plus, mais... ma foi, ce n'est peut-être pas nécessaire ^^.

Merci =) C'était le but pour le mystère, mais je suis heureuse que tu y sois sensible.

x) En tous cas, Flamina risque d'être fun à jouer, et c'est le plus important ^^

Merci beaucoup =) (je tâcherai de faire honneur au bleu... en mettant la pagaille partout //schbaaaaaaaff// pardon, j'le ferai plus! )
Revenir en haut Aller en bas
Christophe
avatar



Messages : 96
Date d'inscription : 04/04/2013

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: //la flemme de coller un titre décent// Flamina   Dim 14 Avr - 19:28

Chère consoeur...
Nous sommes impatients de faire votre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: //la flemme de coller un titre décent// Flamina   

Revenir en haut Aller en bas
 

//la flemme de coller un titre décent// Flamina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Flemme de trouver un titre badass comme j'aime le faire alors... Bonjour. 8D
» La flemme de trouver un titre [En cour]
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)
» Le Seigneur des Anneaux, autre titre ?
» Bélier (limite minimale du nombre de caractère du titre : check !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire la Mascarade :: Hors Jeu :: Archives :: Fiches de présentation-