Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Narcisse. [Fiche terminée.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neji d'Emiya
avatar



Messages : 264
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 28

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Narcisse. [Fiche terminée.]   Mer 11 Sep - 0:55



Présentation de  


Narcisse
VOILA QUI JE SUIS DANS CE NOUVEAU MONDE





Nom : Emiya
Prénom : Neji
Surnom : Narcisse
Date et lieu de naissance : 14 aout 1890, Tokyo.
Date et lieu d'étreinte : 30 mars 1909, Los Angeles.
Age + Statut d'âge : 104 ans, jeune ancilla.
Génération IX.
Faction Camarilla.
Clan Brujah.
Poste Gardien de l'Elyseum.
Disciplines Présence : IV, Puissance : III, Célérité : III.




    Feat. Jin Akanishi.


Les apparences sont trompeuses
A QUOI JE RESSEMBLE RÉELLEMENT ?



L’amoureux de son reflet, le pseudonyme n’est guère surprenant. Non, aucune surprise, l’éphèbe se considère comme ayant reçu en don la beauté. Pourquoi alors  laisser à la négligence du temps un présent de la nature ? Non, vraiment cela ne saurait être compatible avec la sage philosophie de Narcisse. Il faut préserver le beau, car il n’est que trop rare en ce monde.

Lorsque l’on voit le Comte Emiya, on aperçoit un haut-membre digne de la Camarilla. Une aura parfumée d’exotisme, des cheveux demi-longs élégamment bouclés, un visage avenant… Bref, un avatar masqué par les artifices de la beauté. Sa peau si délicate, asiatique et douce, celle qui par un toucher inspire la confiance, celle qui rassure. Ses yeux bridés évidemment, parfois cerclés de lunettes inutiles, seulement un ajout de valeur à ce masque d’élégance. Mais aussi un regard profond, intelligent à sa manière, deux iris noirs qui sembleraient détruire toute résistance aux charmes du Comte.

Un sourire souvent fugace, séducteur, des lèvres roses délicates, habituées à dévorées les sens. Qu’ils soient charnels ou sanguins. En définitive un véritable gentleman, habillé des plus beaux atours. Souvent de confection britannique, le Comte Emiya apprécie beaucoup les costumes trois pièces, toujours importés des îles de Grande Bretagne.

A noter enfin que le jeune ancilla dispose d’un corps évidemment svelte. A peine avait-il vingt ans au moment de l’étreinte, le Comte revêt donc une apparence juvénile et cela nuit parfois à ses relations il faut bien l’avouer. Mais il mérite bien la qualification d’éphèbe, c’est indéniable. Une légère musculature vient sculpter ce corps, au dos on peut apercevoir un dragon en tatouage.

L’être est impérieux dans sa stature, sa beauté n’est point dominé par la seule volonté de suivre une mode, une tendance. Narcisse est une personne qui s’accroche à ses origines nobles. Par ces artifices, il se complait dans sa beauté, mais pourquoi ne pas en faire profiter autrui ?


A la découverte de votre esprit
QUEL GENRE DE PERSONNE JE SUIS ?



Nombre pense qu’il est rose parmi les roses. S’attribuer la légende de Narcisse pour un asiatique, voila bien une fantaisie digne d’une rose, une idée présomptueuse au demeurant. Et pourtant il n’est que sage parmi les sages, une racaille comme on commence à les surnommer. N’ayez pas l’idée d’accompagner ses titres de cette appellation « racaille », croyez moi la rancune du Comte Emiya se paye très cher.

Il ne se montre que très rarement sous son jour le plus mauvais. Avec lui, les masques ne tombent que rarement. Il est avenant, charmant, toujours le premier à adresser poliment la parole. Un amoureux des conventions sociales, il suit scrupuleusement les règles de bienséances, il n’oublie jamais un titre, une distinction. Son respect va à la noblesse, aux êtres qui ont à leur charge un troupeau à guider. Lui aussi guide à sa manière, l’art de recevoir n’est qu’un hobby. Passer son existence à organiser tout un monde de tradition, voila qui serait bien ennuyeux. Évidemment derrière le masque de séduction, derrière les attentions, il se cache toujours un monstre.

Point de génie du mal si c’est à cela que vous vous attendiez. Narcissique, il l’est évidemment, mais de la à s’adonner au vice de la cupidité, non, certainement pas. Il ne recherche pas le pouvoir, même s’il ne refuse rarement une discussion à ce sujet. Neji Emiya aime la modération autant qu’il ne s’aime lui. Tout doit-être équilibre pour que la perfection demeure. Les anciens sages étaient en quête de perfection, mais une société égalitaire c’est de l’utopie pour le Comte…  Transcendant le bien et le mal, ces concepts si creux, Neji est une personne qui agit pour l’équilibre, en cela la Camarilla est et a toujours été un bon choix. Il faut guider ces hommes, car les dieux n’existent pas, il n’y a que les damnés qui veillent à leurs sorts. Alors employons à les surveiller, à canaliser leurs vices, à punir ceux qui n’écoutent pas. Le Comte ne s’amuse pas… Malgré tout ce qui fait de lui un monstre, ses meurtres, ses péchés, le sage pense être au dessus du terme meurtrier. Il est maillon de l’équilibre, il agit au nom de la sainte Camarilla, toujours en son nom. Ne vous faites aucune illusion sur ses actions en parallèle, malgré ses facilités à converser affaire, il demeure le Gardien de l’Elyseum. En affaire il est Prince, alors ne vous fiez pas à ses attentions, d’un commandement impérieux il peut libérer ses furies pour vous dévorer. Heureusement il n’est guère lunatique, son seul point faible sera toujours sa beauté. A ce sujet, point de modération… Même s’il est intelligent, tout le monde à un talon d'Achille.

Il ne s’en vante rarement à vrai dire et il n’est guère orgueilleux, c’est bien surprenant d’ailleurs. Mais lacérez le visage de Narcisse, venez perturber son reflet et vous aurez un monstre de haine à vos talons. Vous aurez alors la preuve qu’il ne s’agit pas d’une rose, mais bien d’un sage un peu trop passionné.

Le philosophe Kant disait que le beau était universel. Le Comte pense que pour bien vivre, il faut s’aimer, il faut reconnaitre sa beauté. S’aimer c’est une façon d’atteindre un degré d’existence satisfaisant. Briser le miroir de Narcisse, c’est briser un amour.


My life before and after...
MA VIE  DE MA NAISSANCE A AUJOURD'HUI...



Né à l’ère ou le Japon entre dans la révolution industrielle, les paysages se transforment, la société évolue et l’histoire se crée. Le Japon tire un trait sur un passé, l’ordre des samouraï est supprimé, on rationalise l’administration, on passe d’un temps féodal à la modernité. Enfin, le pays s’ouvre aux autres nations, la période isolationniste initiée par le l’ère Tokugawa est révolue.

Fils de diplomate, Akihiko Emiya, je suis sensible à aux questions de politique, j'ai grandis au sein de nombreuses problématiques, dans les coulisses du pouvoir. Adapter le Japon à trouver une place au sein d’une Europe et Amerique industrialisée. Faire coexister les prétentions d’un Japon expansionniste avec les possessions et intérêts étrangers. Je suis noble de naissance, ma famille trouve fièrement ses racines en l’érè Edo, il s’agissait d’une noblesse impériale pour conseiller et non combattre. Dès l’âge de six ans je prends connaissance de mon titre, Vicomte d’Emiya. Cela joue évidemment sur mon comportement, ma manière de me projeter en cette nation en pleine évolution. C’est moi le fils ainé, celui qui reprendra le flambeau du travail de mon père, titre et prestige. Ce dernier fait partie d’une mouvance ultra, dévouée à l’empereur et à la nation, peu enclin à véritablement négocier avec les puissances étrangères, un comble pour un diplomate. Depuis que l’empereur Meiji est au pouvoir, la nation japonaise s’arme et se renforce, après avoir vaincu les rebelles en son sein, Meiji veut conquérir, montrer par la force armée le potentiel de tout un peuple.

Les ennemis directs sont la Russie et la Corée, pour mon père il fallait alors miser sur une coopération avec les États-Unis. Ce pays émergent avait contribué en de nombreux traités à permettre les grandes avancés du Japon, l’empereur reconnaissait lui-même ce fait. Mais désormais il nous manquait un élément, des alliés pour l’expansion du Japon. L’Indonésie était hollandaise, la Mandchourie était russe, l’Australie britannique et l’Indochine française. Difficile de conquérir en un pareil nœud, moi-même en mes cours de droit et science politique je n’arrivais guère à imaginer une solution acceptable. Un parcours scolaire exemplaire me précédait, il était difficile d’imaginer autrement considérant mon éducation stricte. Très tôt on m’appris l’anglais et la jeune histoire du continent américain. Sans être brillant mes résultats convenaient, c’est tout ce qui m’intéressait, convenir pour un jour devenir le Comte Emiya, seigneur de Shimbahara.

Vivre dans le luxe et l’opulence n’était qu’un détail, car l’encadrement était digne d’un militaire. Comme on élevait une armée pour l’empereur, on recrutait une armée pour l’administration impériale. Le Japon à peine réveillée du Moyen Age avait faim. J’étais fier de mon drapeau, mon père lui était je le crains un fanatique. Bercé par des mélodies qui ne m’atteignaient pas, prêt à sacrifier une famille si l’empereur en évoquait l’idée. Mais il est si simple néanmoins de commettre une faute de protocole au gouvernement.

Passionné et si peu modéré mon père coupa la parole à un général d’infanterie, en présence de sa Majesté. Une faute à moitié pardonnée, car dès le lendemain nous fûmes invités à rejoindre l’ambassade du Japon en Amérique. Un coup dur pour mon père, un ordre direct de Meiji, cela se devait d’être respecté.

Pour ma part je vécu l’événement comme un tournant intéressant, loin des traditions, loin des même paysages. Moi qui était un adepte de la littérature occidentale, je rêvais enfin de gouter à ce monde. Mon père voyait négativement je pense mon attrait envers une culture qui le dépassait, cela le contraignait affreusement. Mais l’ayant déjà évoqué, je convenais à sa succession c’était tout ce qu’il souhaitait. Nous arrivâmes à Los Angeles, le soleil déclinait sur l’océan. Un mauvais présage selon père… Quelle idiotie, je n’avais que seize ans, j’arrivais en conquérant de ce monde. Mais c’est la culture occidentale qui finit par avoir le dessus sur ma personne. Entrainé à avoir le cœur aussi dur que la pierre concernant les tentations, je me décida à céder aux plaisirs de la vie américaine. Entre philosophie métaphysique, lecture d’Oscar Wilde et la naissance du cinéma je connaissais enfin l’extase de toutes ces découvertes. Vivre parfois à la limite des lois, je jouais à la rébellion par provocation, j’aimais beaucoup les anges blondes de cette cité. Décidément j’apparaissais comme de moins en moins convenable au titre que l’on me prédestinait. Heureusement que j’avais assez d’esprit de survie pour mentir à mon père avec conviction. Il n’aurait certainement pas apprécié la nature de mes leçons tardives. Que m’importe désormais ces souvenirs…

Je me croyais sage, j’étais déjà convaincue d’être le future maître d’une politique de rapprochement. La haine de mon père envers l’occident me poussait à penser à son extrême opposé.

Dans mon entêtement je fréquentais de plus en plus les mauvaises personnes, des clubs de pensée, j’allais à la rencontre de la plèbe dans sa férocité la plus pure. Passer des penseurs à la critique du peuple voila une chose qu’il ne fallait pas faire, surtout lorsque l’ignorance et l’intolérance régnaient. Je fus convaincu de mon erreur lorsque la bêtise me roua de coup, en une rue sombre mais pas sans témoin. A chaque frappe je pensais la tempête terminée, elle s’acheva en mon agonie. Étais-ce pour la bêtise que des penseurs avaient usés du temps et de l’encre ? Es ce pour ces brebis que des héros mouraient, pour une masse grotesque et violente ? Moi qui souhaitait l’utopie, mes idéaux tombaient en miettes et mon beau visage était ensanglanté. Ce fut la première et la dernière fois...

Ce n’était pas la fin, non ! La mort me fut ravit et je pus de nouveau marcher. Seule la colère alors me saisissait, je me souviens avoir bu cette nuit, j’ai tué non sans violence mon meurtrier. Puis vint les civilités, avec mon sire, il m’apprit son nom, il m’apprit son intérêt pour ma personne, mes idées. Son nom, Virgile Hyennes ancilla du clan de la sagesse, Gardien de l’Elyséum de Los Angeles. Une nouvelle reine venait d’apparaitre en la cité des anges et je fut l’un des premiers présenté à sa vue, Amelia Quinn, rose parmi les roses. Virgile était drôle, il maniait l’humour noir avec perfection, aucune ignorance ni intolérance ne semblaient altérer ses idées. J’appréciais sa compagnie, je voulais tant lui ressembler. Ce fut en tout cas facile de tirer une croix sur mon ancienne famille, simplement à la mort de mon père je me permis de reprendre le titre qui me revenait, Comte d’Emiya.

La société vampirique était davantage tolérante à ma présence malgré mes origines, le sang du clan Brujah avait pour ainsi dire primé. Un point qui avait grandement aidé mes projets. Souhaitant conserver un certain lien avec mes compatriotes je me lia alors avec la branche la plus noire de ma famille. Les Yakusas étaient alors en ce temps extrêmement craints, m’associer à leur influence et leur garantir le passage aux Etats Unis pouvaient créer un enrichissement mutuel. Mais malheureusement la guerre gronda et nos prises de contact furent brouillés. Je demeurais loin des miens finalement et deux guerres me préoccupait, la seconde guerre mondiale et le conflit avec le Sabbat, celui-ci prenait malheureusement de l’ampleur.

Habitué de mes sorties nocturnes, je dus réduire mon attrait pour l’extérieur pendant un temps. Le peuple japonnais n’était guère apprécié après Pearl Harbor. Une période d’ennui commença, piégé en l’Elyséum ma seule source d’amusement était d’apprendre l’étiquette et l’art d’incarner un grand Gardien de ce sanctuaire. C’est en ce temps que naquis mon pseudonyme, Narcisse, une moquerie de mon sire à l’origine. Mais j’usai par la suite de ce nom pour mes correspondances, un nom et prénom japonnais risquait de déranger, à mon grand regret. Aussi je commençais certainement à cette époque d’admirer un peu trop mon reflet, d’où la moquerie de Virgile. L'habitude de ce nom est ) demeuré même après la fin de la guerre.

Mon sire était partisan de la modération, je ne pouvais m’empêcher de le contredire sur certains points, car se modérer c’était aussi brider l’action. Certes je devins un sage et l’ennui de cette période m’enleva à la passion de mon sang. Mais le retour à la paix m’ouvrit enfin les grandes portes. Très vite je fut conquis par l’exaltation de cette libération, la noblesse de mon sang me donnait la conviction d’être supérieur à beaucoup de mes semblables, mais aussi à tout les mortels. J’avais encore le souvenir blessant de ma mort, trottait en moi l’idée d’une vengeance appropriée, avec ce monde.

L’appel à mes frères Yakusas fut donc lancé, c’est dans les années 80 que nos efforts furent récompensés. Mon sire parti pour l’Europe et moi gagnant le poste de Gardien je n’eus aucun mal de m’affranchir d’une surveillance trop étroite. J’étais assuré de mon succès, progressivement je gagnais en influence au cœur de la mafia japonaise, celle-ci fondée par un code d’honneur ne refusa aucunement mon aide et ma participation en leur clan. Au fil du temps et des familles se succédant, de Las Vegas à Los Angeles ma personne finit par trouver une branche du clan totalement conquise à l’idée de m’obéir.

Il fallut un certain temps afin de donner mon sang à certaines goules influentes de ce clan. Par des jeux de pouvoir, en usant qu’avec modération la  force, je réussis à contrôler la branche des Yakusas basé à Los Angeles, une famille relative aux Emiya, les Sanada. Une manière pour moi d’avoir un certain poids en cette cité, utiliser au moins l’ancien nom d’Emiya pouvait réveiller certaine corde nostalgique.

Dans tous les cas, ce contrôle sur la mafia japonaise me permit d’asseoir une certaine forme d’emprise sur les commerces illégaux. Donner à la bêtise ce qu’elle a besoin, c’est avoir un œil sur les personnes à éliminer, c’est surveiller l’engeance de la société mortelle. Il m’arrive parfois d’organiser quelques chasses sur quelques racailles mortelles… Évidemment ce n’est qu’un hobby, je suis très consciencieux concernant ma fonction. Pour l’instant je n’ai reçus aucune plainte.

Concernant mes activités illégales, elles se concentrent sur le contrôle de casinos, de vente d'opiacé assez populaire, et enfin de vente d'armes. Quoi qu'il en soit, je suis très prudent concernant mes affaires. Même si je sais disposer d'une famille de la mafia japonaise en soutient, je ne tiens pas à converser affaire avec n'importe qui...





 

En dehors du forum
QUI SE CACHE DERRIÈRE L'ÉCRAN ?


Pseudo : Sothys.
Age : 24 ans.
Comment avez vous découvert le forum ? Surprise !
Votre avis sur le forum ? N'ayez pas peur !!!
Votre présence sur le forum ? Autant que faire se peut.
Quelles sont les caractéristiques de votre race ? OK par Nod.




Dernière édition par Narcisse le Mer 11 Sep - 23:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neji d'Emiya
avatar



Messages : 264
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 28

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Narcisse. [Fiche terminée.]   Mer 11 Sep - 22:25

La fiche est terminée, à vous la modération.^^

_________________

Le coeur n'aime pas s'il ne voit point de beauté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silver
avatar



Messages : 94
Date d'inscription : 20/07/2013

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Narcisse. [Fiche terminée.]   Jeu 12 Sep - 9:34

Quelle adorable bouille que voilà Smile Bienvenu parmi nous ^^

_________________
Spoiler:
 



Code couleur Silver #3366ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nod
avatar

Admin Fondatrice
Admin Fondatrice

Messages : 1305
Date d'inscription : 18/01/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: Narcisse. [Fiche terminée.]   Jeu 12 Sep - 11:28

On reconnait ton style et tes préférences, Narcisse venu du Japon ^^
Une belle fiche, qui prouve une fois de plus que certains Brujah peuvent être très proches de la mentalité Toreador.
Personnellement, je trouve dommage qu'un Gardien d'Elyséum n'ait pas auspex 2 pour pouvoir vérifier les races de ceux qui entrent au Manoir, mais tu te débrouilleras autrement, je n'en doute pas. ^^
Je n'ai rien à redire, à part quelques fautes d'orthographe par ci par là, la fiche est bien écrite, cohérente, c'est un premier avis positif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiremasca.forumactif.org
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Narcisse. [Fiche terminée.]   Ven 13 Sep - 11:31

Je dirais Bienvenue sur le forum et à bientôt dans le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Narcisse. [Fiche terminée.]   Ven 13 Sep - 12:14

brrruuuujjjaaaaahhhhhhh
Revenir en haut Aller en bas
Lilith
avatar

Admin à la retraite
Admin à la retraite

Messages : 711
Date d'inscription : 14/04/2013

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Narcisse. [Fiche terminée.]   Ven 13 Sep - 19:54

Et bien et bien, cette plume m'avait manqué ^^ (même si effectivement, quelques fautes se baladent dans le pavé ^^)
C'est avec beaucoup de joie que je te valide !
Donc tu connais le refrain, n'oublie pas la fiche sous le profil, la chrono et tout le tremblement.
Bon retour parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-ehlys.deviantart.com/
Neji d'Emiya
avatar



Messages : 264
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 28

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Narcisse. [Fiche terminée.]   Ven 13 Sep - 20:58

Merci bcp pour la validation et les messages de bienvenue.^^

_________________

Le coeur n'aime pas s'il ne voit point de beauté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Narcisse. [Fiche terminée.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Narcisse. [Fiche terminée.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Narcisse [Fiche Technique]
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Signaler une fiche terminée
» Matabei ASASUISEI - Shodaime Kazekage || Fiche terminée
» Fiche terminée ? Faites le nous savoir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire la Mascarade :: Hors Jeu :: Archives :: Fiches de présentation-