Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le destin s'amuse [PV Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Le destin s'amuse [PV Alice]   Ven 2 Aoû - 10:12

Maintenant qu'il commençait à s'habituer un peu au monde de la nuit, grâce à Shanka, Daniel avait réussi à nouer quelques liens avec les goules d'autres vampires rencontrés ces dernières semaines. Du coup, il en avait profité pour demander à l'une d'elle, un détective privé, de rechercher la trace de la jeune Alice Liddell. Le jeune homme était persuadé qu'elle était proche, elle aussi, du monde de la nuit, il se souvenait bien de ce qu'elle lui avait dit, elle avait parlé de "cœur en panne".

Il était intimement convaincu qu'elle parlait de vampires. Sans doute le veilleur en était-il un lui aussi. Mais pour confirmer ses soupçons, il lui fallait la retrouver et ce ne fut pas chose facile, elle semblait bouger sans cesse. D'après sa description, le détective prénommé Andrew, goule nosferatu, avait apparemment retrouvé sa trace et l'appelait régulièrement pour le tenir informé.

Aux dernières nouvelles, elle se trouvait dans le quartier de Venice. Dire que Daniel avait évité ce quartier depuis qu'il avait failli y laisser sa peau...mais bon, il n'avait pas vraiment le choix. Il s'y rendit donc rapidement, obligé de faire la fin du chemin à pied puisque l'endroit était interdit aux véhicules. Autant le dire, le jeune gardien de prison n'était pas spécialement rassuré car, à la nuit tombée, le coin était loin d'être sûr.

Enfin, il s'était équipé pour l'occasion, pas question que Shanka soit obligée d'intervenir pour lui sauver la mise, il devait apprendre à se débrouiller seul. Il retrouva tout de même Andrew dans une ruelle sombre et le paya en conséquence, puis lui demanda la direction qu'Alice avait prise si elle était toujours là. L'homme, âgé d'une quarantaine d'années environ, lui indiqua la direction de la plage.

Le remerciant, Daniel prit sur lui et s'y dirigea en évitant autant que faire ce peu, les gangs qui envahissaient la place.

Enfin arrivé à Venice Beach, le jeune homme scruta les alentours dans l'espoir de l'apercevoir, descendant sur la plage déserte à cette heure-ci. C'est là qu'il la vit, un peu plus loin, s'amusant non loin de la mer. Cette image le choqua quelque peu, il avait l'impression qu'elle avait changé, sans pouvoir s'expliquer pourquoi, sans doute simplement parce qu'il ne l'avait pas revu depuis un moment. Pas si longtemps pourtant...mais sans doute assez pour qu'il puisse noter ce genre de chose. Il s'approcha d'elle discrètement, après avoir enlevé ses chaussures qu'il laissa sur le sable.

C'était bien elle en tout cas, Andrew s'était montré efficace. Tout en avançant vers elle, il formulait des vœux pour qu'elle ne s'enfuit pas à son approche. Cette fois, il voulait savoir!

-Bonsoir Alice...

Il ne voulait pas la surprendre alors il préféra annoncer sa présence pour qu'elle ne prenne pas peur et ne s'enfuit pas dans la nuit, comme la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Liddell
avatar

Nouvelle-Née Malkavian
Nouvelle-Née Malkavian

Messages : 225
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 24

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Sam 17 Aoû - 12:06




    Elle était si belle. Je l'observais, les pieds à moitié immergés dans l'eau salée, dans une sensation douce et apaisante. Je sentais les vaguelettes lécher mes pieds, mes chevilles et je riais. Ça me chatouillait.
    De loin, je ressemblais à une enfant. Mes cheveux étaient détachés, flottant dans la brise du soir, la brise de la marée montante. Je sentais le vent s'amuser avec, les faire virevolter. Je souriais, tout en commençant à tourner, à tourner sur moi-même. L'eau m'éclaboussait, et je me faisais rire plus encore. J'étais une enfant. Une enfant habillé d'une longue robe blanche, sans chaussure, qui jouait avec les gouttelettes d'eaux qui volaient dans les airs. J'étais une enfant, qui redécouvrait un monde qu'elle ne connaissait plus. Il était si différent. Et pour la première fois de ma vie, je n'avais plus peur.
    Christophe m'avait offert ce que je désirais depuis tout ce temps, la sécurité. J'eus un soupir d'aise en voyant de nouveau la lune alors que je tournais sur moi-même. C'était agréable de retrouver une vie normale, même si elle était loin de l'être. Je jouais, je riais, j'étais heureuse. Tout allait bien, mon cœur était en panne, j'étais heureuse. Ils veillaient sur moi, ils étaient deux à veiller sur moi …
    Et maintenant, j'étais seule face au monde, mais malgré tout je n'avais pas peur. J'étais différente. J'étais plus forte désormais, et grâce à lui, grâce au Veilleur, grâce à Shiro …

    J'étais seule quand ça arriva, la plage était à nous, et je ne l'avais pas entendu venir … il n'avait pas pas voulu me faire peur, non, il n'était pas comme ça. Il était différent lui. Et c'est doucement que je me retournais vers lui.
    Le bas de ma robe était lourd, imbibé d'eau lorsque je me retournais. Et un large sourire fendit mes lèvres en le voyant. Ses mots m'avaient fait sourire, sa voix aussi, tout me faisait sourire. Juste quelques mots pour moi, des mots pour me parler.


    -Bonsoir Daniel.


    Ma voix était douce, légère. Je souriais toujours en le voyant. Cinq pas nous séparait l'un de l'autre, les pieds toujours immergé, je le rejoignis, brisant cette distance pour finir contre lui, au creux de ses bras, mes mains dans son dos, ma tête contre son torse. Je me réfugiais contre lui, doucement, alors que le vent nous entourait et que le silence se faisait. Contre lui, j'entendais son cœur battre dans sa poitrine, je sentais sa respiration légèrement s'accélérer. Nous étions l'un contre l'autre sur cette plage, devant la lune et je crois que je n'aurais pu trouver mieux. Je murmurais doucement, lovée contre lui, ses quelques mots :


    -Tu m'as manqué .

_________________
.
Merci à mon papounet d'amour pour ce kit <3

Spoiler:
 

cc66ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Dim 18 Aoû - 9:00

Quelque chose n'allait pas. Daniel n'arrivait pas à savoir pourquoi exactement, mais il avait un drôle de pressentiment. Il s'approcha de la jeune femme sans se presser, s'annonçant pour ne pas la faire fuir à nouveau. Seulement, sa réaction le choqua, cela ne lui ressemblait pas. Du moins, cela ne ressemblait pas à la Alice fragile et craintive qu'il avait rencontré plusieurs fois. Pourtant, pas de doute, c'était bien elle...

Lorsqu'elle se tourna vers lui et lui sourit, il se figea, son pressentiment s'accentua. Il était rassuré de la voir en forme, elle semblait plus calme, plus sûre d'elle, sereine. Daniel aurait aimé être heureux pour elle, seulement, une petite voix lui criait de se méfier, mais pourquoi? Lorsqu'elle l'enlaça, il ne bougea pas d'un pouce sur l'instant, puis, il finit par l'enfermer dans ses bras, le cœur battant.

-Toi aussi tu m'as manqué, Alice.

Puis il la força gentiment à lever son visage vers lui et c'est là qu'il remarqua la pâleur extrême de sa peau accentuée par la lueur de la lune. Non...ce n'était pas possible, pas elle...Le jeune homme passa une main sur sa joue:

-Tu as l'air plutôt en forme...dis-moi Alice, ton cœur...il n'est pas en panne, n'est-ce pas?

Quelque part, il connaissait sans doute la réponse à sa question, mais il le refusait. Même si cela semblait plutôt lui avoir réussi, il y avait toujours le risque qu'un contrat tombe sur sa tête et alors, il ne pourrait rien faire. Il s'en voulut aussi de se rassurer en pensant qu'il avait toujours un pieux sur lui au cas où les choses tourneraient mal. Il ne voulait pas blesser la jeune femme, quand bien même elle confirmerait ses doutes en lui apprenant qu'elle ne faisait plus partie du monde des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Liddell
avatar

Nouvelle-Née Malkavian
Nouvelle-Née Malkavian

Messages : 225
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 24

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Lun 19 Aoû - 13:26



    Il m'avait manqué, c'était mes mots et il ne pouvait savoir à quel point c'était vrai. Ce jeune homme qui m'avait aidé quand j'étais encore faible, qui m'avait protégé durant une soirée et que j'avais mis en danger …
    Maintenant, il n'était plus en danger. Maintenant, j'étais forte, bien plus qu'avant. Je pouvais les protéger désormais. Lui, je le pouvais, j'en avais la force maintenant. J'étais contre lui, tout contre lui alors que je sentais ses bras autour de moi. J'eus un petit soupir d'aise, j'étais bien contre lui, je pouvais le protéger, et ici, nous étions à l'abri, la lune veillait sur nous.


    -Toi aussi tu m'as manqué, Alice.


    J'entendais son cœur battre contre moi, et ça me donnait comme des frissons … c'était très étrange, je ne connaissais pas tout ça. J'étais encore … jeune, réellement, tout ça sa chaleur, le rythme de son cœur que je perçais à travers sa peau, même sa respiration … je percevais tout ça si différemment.
    Je sentis ses doigts sous mon menton et levais les yeux vers lui. Son regard, j'aimais toujours autant son regard … mais pourquoi semblait-il … doucement, j'observais plus encore, regardant ce que Christophe appelait l'aura. Elle était d'une couleur assez trouble, mais brillante, bien plus que le Veilleur. Je lui souriais alors que lui semblait … apeuré, inquiet, c'était cela la couleur que je voyais.
    Sa main passa sur ma joue, c'était doux, et chaud à la fois. J'aurais été un chaton, j'aurais redemandé de ce contact en ronronnant.


    -Tu as l'air plutôt en forme...dis-moi Alice, ton cœur...il n'est pas en panne, n'est-ce pas?


    Mon cœur. Doucement, je pris sa main pour la mener vers mon cœur. Et le silence lui répondit. Oui, mon cœur était en panne. Cela lui faisait peur, avait-il peur de moi ? Moi, j'étais heureuse, jamais je ne l'avais autant été.


    -Le Veilleur a arrêté mon cœur, pour me protéger d'Elle et des autres …


    Mon père … quand je lui parlais, je ne l'appelais plus que comme ça, père. Ça faisait un peu étrange pourtant, je n'arrivais pas à lui donner d'autres nom, depuis ce jour, dans l'église. Il avait arrêté mon cœur, mon cœur que détenait toujours Shiro autour de son cou.
    Je l'observais, intriguée, observant son aura et ses réactions :


    -Tu as peur de moi ? Je t'effraye ?


    J'étais prête à faire un pas en arrière. Pourquoi avait-il cette couleur, pourquoi m'observait-il comme ça, tremblait ainsi … j'hésitais d'un coup, prête à repartir. Je ne voulais pas l'effrayer, j'avais toujours voulu le protéger mais si c'était moi qui l'inquiétait, ce n'était plus la même chose … je n'avais pas envie de partir pourtant, il n'avait qu'un  mot à dire pour que je le fasse, que je disparaisse.

_________________
.
Merci à mon papounet d'amour pour ce kit <3

Spoiler:
 

cc66ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Mar 20 Aoû - 12:26

Bien sûr, Daniel était rassuré de voir Alice en forme, mais il avait peur d'en avoir deviné la raison. Enfin, cela ne servait à rien d'établir des hypothèses, il avait besoin de certitude, il posa donc directement la question à la jeune femme qu'il tenait contre lui. Elle lui prit alors la main et la posa au niveau de son cœur...il ne battait plus du tout.

Le jeune homme baissa les yeux, elle semblait être heureuse malgré tout. Pourtant, il n'arrivait pas à partager sa joie. Cela lui allait-il vraiment de ne plus jamais voir la lumière du soleil, de boire du sang humain? Lui-même avait encore un peu de mal à s'habituer à boire le sang de Shanka, même si c'était bien moins désagréable pour lui qu'au début.

Un soupir s'échappa de ses lèvres, bien sûr qu'il était inquiet. Au moins il savait maintenant que ses doutes étaient fondés, le Veilleur était bien un vampire. Il releva ensuite la tête et lui offrit un petit sourire un peu triste:

-Pas vraiment...je sentais que tu avais changé...je peux enfin te comprendre, du moins...plus facilement qu'avant. Je devrais sans doute remercier celui que tu appelles le Veilleur pour t'avoir permis de te sentir mieux et plus en sécurité...

Il ne retira pas sa main de sa joue pour autant:

-On m'avait dit que les Nouveaux-nés avaient souvent du mal à se maîtriser, mais tu as l'air de bien t'en sortir...alors oui j'étais un peu inquiet c'est vrai...

Oui, il venait de lui avouer qu'il savait exactement ce qu'elle était, du moins, en grande partie, car il ne savait pas encore de quel clan elle était. Et s'il s'était un peu inquiété pour sa propre sécurité, c'était finalement plus encore pour elle qu'il avait peur.

-Dis-moi...tu n'as jamais voulu me dire qui étaient les créatures que tu craignais...tu sais, tu n'as pas besoin d'avoir peur pour moi, je suis capable de me défendre et je n'ai jamais eu de problème jusqu'ici.

Son sourire se fit un peu plus franc, il se demandait parfois si son ange gardien ne ressemblait pas étrangement à sa dame. Après tout, il n'était encore qu'une goule, même si elle avait commencé à l'entraîner sérieusement, face à un vampire expérimenté, il ne ferait pas un pli.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Liddell
avatar

Nouvelle-Née Malkavian
Nouvelle-Née Malkavian

Messages : 225
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 24

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Dim 1 Sep - 18:21



    Il semblait si triste. Son regard, ses yeux qu'il baissait. Pourquoi était-il ainsi ? Il semblait soupirer, pourquoi ? Je voulais savoir, je voulais comprendre. Daniel était réellement quelqu'un d'étrange, à sa façon. Je le regardais alors qu'il semblait songeur pourtant sa main était toujours sur ma joue. S'il avait peur, pourquoi ne le lâchait-il pas réellement ? Il releva la tête et je revis ses yeux, ses yeux qui exprimait la tristesse qu'il devait vouloir faire partir avec son petit sourire peu convaincu et convainquant.


    -Pas vraiment...je sentais que tu avais changé...je peux enfin te comprendre, du moins...plus facilement qu'avant. Je devrais sans doute remercier celui que tu appelles le Veilleur pour t'avoir permis de te sentir mieux et plus en sécurité...


    -Il est mon père maintenant. Et je suis plus forte désormais, je peux avancer sans crainte, il est toujours là, autour de moi, en moi …

    -On m'avait dit que les Nouveaux-nés avaient souvent du mal à se maîtriser, mais tu as l'air de bien t'en sortir...alors oui j'étais un peu inquiet c'est vrai...

    Du mal à se maîtriser ? Je ne savais même pas de quoi il parlait. Se maîtriser, de quelle manière ?


    -Dis-moi...tu n'as jamais voulu me dire qui étaient les créatures que tu craignais...tu sais, tu n'as pas besoin d'avoir peur pour moi, je suis capable de me défendre et je n'ai jamais eu de problème jusqu'ici.


    Mon sourire disparut quelque peu. Depuis que cela était arrivée, que Christophe avait fait arrêté mon cœur, elles n'étaient pas encore revenue, ni Elles, ni Elle, aucun de ses fous de suivant … Lui souriait, moi un peu moins. Ma main glissa de sa joue pour s'arrêter sur son cœur.


    -Je ne veux plus y penser, Elles … ne sont pas revenues depuis un moment. Elles ne veulent peut être plus de moi, et je ne veux pas qu'elle se souviennent de moi …


    Doucement, je venais à nouveau contre lui, contre son corps chaud. C'était un peu étrange, comme si j'étais attirée par lui, comme les papillons faisaient, autour d'une lampe ou d'un feu. Sauf qu'eux parfois, se brûlaient et mourraient. Et là contre lui, dans ses bras, une question me venait. Qui de lui ou moi était le plus en danger là …. et je crois que inconsciemment, je connaissais la réponse même si je ne voulais pas l'admettre. Je me tenais contre lui, tout contre son cœur.
    Pourtant, doucement, alors que les secondes passaient, et doucement, sans qu'il puisse le comprendre, je me mis à nouveau à sourire.


    -Daniel, tu entends la Lune ? Elle se met à chanter … elle chante pour nous.


    Je resserrais encore mon étreinte contre lui alors que ma mère me rassurait de son chant …Christophe était mon père, et elle veillait sur moi, sur ceux que j'aimais.

    -Et elle chante aussi pour Shiro.

_________________
.
Merci à mon papounet d'amour pour ce kit <3

Spoiler:
 

cc66ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Lun 2 Sep - 19:12

Le jeune homme n'était pas tranquille malgré tout. Alice était effectivement devenue un vampire et sa transformation était sans doute récente, il ne pouvait s'empêcher de rester sur ses gardes. Pourtant, ce n'était pas vraiment pour lui qu'il avait peur, mais plutôt pour elle, bien qu'elle ait l'air d'être plutôt en forme. Et grâce à sa transformation, sa manière de parler lui était devenue plus accessible. Tout cela n'avait donc pas que des mauvais côtés.

Du moins Daniel essayait-il de s'en persuader. Alors qu'elle était contre lui, il lui fit part de ses inquiétudes et tenta une nouvelle fois de percer les mystères de ses mystérieux poursuivants qu'elle craignait lorsqu'elle était humaine et qui aurait pu s'en prendre à lui. Mais visiblement, il n'aurait jamais de réponse.

Enfin, cela n'avait sans doute plus d'importance puisque la jeune femme paraissait s'être enfin débarrassée d'elle:

-Très bien, excuse-moi, je ne voulais pas te rappeler de mauvais souvenirs.

Il avait bien vu qu'elle avait perdu le sourire. Cela ne dura qu'un petit moment et elle était restée contre lui, signe qu'elle ne lui en voulait pas. Elle ne semblait pas avoir soif de sang, elle était même étrangement calme mais le jeune homme n'était plus inquiet. Il laissa le silence s'installer, la gardant contre lui, jusqu'à ce qu'elle prononce des paroles quelque peu...étranges.

Daniel haussa un sourcil:

-la lune...

"Les enfants de la lune", n'était-ce pas ainsi que l'on nommait les malkaviens? Au moins était-il en présence d'une camariste, ce qui acheva de le détendre.

-Je suis désolé, je ne l'entends pas...

Enfin c'était normal, les malkaviens étaient assez spéciaux dans leur genre, pas étonnant que le Veilleur ai choisi Alice. Mais même si Daniel n'était pas très réceptif au chant de la lune, il se disait qu'il y avait sûrement quelque chose qu'il ne pouvait percevoir, il n'était qu'un simple humain après tout. Par contre, il se demandait qui était ce "Shiro", c'était la première fois qu'elle nommait quelqu'un, cela éveillait sa curiosité:

-Shiro?

En attendant sa réponse, il leva son visage vers le ciel, il s'était soudainement mit à pleuvoir, mais cette pluie était plus agréable que gênante.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Liddell
avatar

Nouvelle-Née Malkavian
Nouvelle-Née Malkavian

Messages : 225
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 24

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Mar 3 Sep - 13:18


    Il s'excusait de m'avoir ôté le sourire, il l'avait vu. Et il ne s'éloignait pas de moi, me gardant contre lui, sans un mot, sans un bruit, jusqu'à ce que la lune se mette à chanter, me rendant le sourire.

    -la lune...


    -Oui … j'aime sa voix,
    dis-je doucement.

    -Je suis désolé, je ne l'entends pas...


    Doucement, je sortais la tête, l'observant tout en restant dans ses bras. Ma main passa sur son visage alors que je scrutais ses yeux.


    -Tu n'es pas encore prêt … la nuit … ton cœur s'arrêtera un jour, mais pas aujourd'hui.


    Et avec douceur, je venais déposer un baiser sur sa joue avant de dire, souriante :


    -Ce jour là, je serais là, avec toi pour te guider, comme Père l'a fait avec moi. Pour t'aider comme tu m'as aidé, je te le promets.


    Se réveiller … c'était un moment magique, aussi inquiétant que magnifique. Je n'en ai vu que la beauté, que la magnificence mais parfois, certains devenaient fous, fous de peur, de terreur. Moi, j'avais découvert un nouveau monde.


    -Shiro ?

    Il répéta le nom, comme s'il ne le connaissait pas … ce qui était le cas en fait. Shiro, à la mention de son nom, mon sourire changea, plus espiègle, plus joyeux avant que je ne dises :

    -Il n'a pas arrêté mon cœur, à lui, je lui ai offert …


    Avant que je ne poursuive, la pluie se mit soudain à tomber, m'arrachant un cri de surprise, et des rires alors que je m'éloignais un peu de lui, tournant sur moi même sous la pluie fine. On voyait encore la lune, et c'était juste magnifique. Je souriais, je riais, je tournais sous les gouttelettes fraîches. J'allais de plus en plus vers la mer, j'allais pour que mes pieds trempent dans l'eau. Je voulais jouer, je voulais profiter de cette douceur, de cette fraîcheur que je ressentais. Les éclats, les éclaboussures étaient doux à ma peau, j'adorais cela.

    -Alors, tu viens ? Lui lançais-je alors que j'avançais encore dans l'océan.

    J'avais presque l'eau aux genoux, et le bas de ma robe était lourd, volant avec harmonie alors que je tournoyais encore. Le monde m'avait manqué, tant, cette nuit devait être belle. Elle devait être magnifique.


_________________
.
Merci à mon papounet d'amour pour ce kit <3

Spoiler:
 

cc66ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Mer 4 Sep - 10:21

Etrange soirée vraiment...Daniel avait l'impression qu'il ne serait jamais au bout de sa surprise avec Alice. Elle était devenue vampire, mais elle acceptait cet état avec calme et sérénité, cela l'avait changé dans le sens positif du terme. Tant mieux...Le jeune homme fit taire ses craintes, préférant profiter de ce moment qui lui paraissait presque magique, intemporel. Après tout, les lieux n'étaient pas spécialement réputés pour être sans danger à la nuit tombée.

Mais là, à cet instant, le jeune homme n'y pensait même plus. Il observait la jeune femme qu'il tenait contre lui et qui lui disait que la lune chantait. Ah...oui bon il n'était qu'un humain après tout et les malkaviens étaient un peu spéciaux dans leur genre. Enfin cela lui avait rendu le sourire, c'était le principal, même si lui devait bien avouer qu'il n'entendait rien.

Sa réponse le fit sourire en coin, il n'était pas spécialement pressé que son cœur s'arrête, mais elle avait raison sur un point: il n'était pas prêt. Il voulait encore pouvoir veiller sur sa mère et sur ceux qu'il aimait, il était encore bien trop attaché à la vie pour l'abandonner maintenant.

Lorsqu'elle se redressa pour l'embrasser sur la joue, il la regarda, étonné par ce geste, mais son sourire était tellement désarmant qu'il ne put qu'y répondre finalement:

-Merci Alice...mais tu sais, je ne suis pas pressé qu'on arrête mon cœur, pour l'instant.

Et alors qu'il se taisait, elle reprit en disant que la lune chantait aussi pour Shiro. Daniel était quelque peu curieux de savoir qui était ce Shiro, car il était la première personne à qui elle donnait un prénom. Il devait être spécial pour elle, et effectivement, d'après ce qu'il comprit de ses paroles, elle était amoureuse de lui. Si le jeune homme en fut quelque peu jaloux, cela ne dura qu'un instant, il lui suffit de penser à Shanka pour que ce sentiment s'efface.

L'essentiel était qu'Alice soit heureuse, et elle semblait l'être, réellement. Il ne put s'empêcher de passer sa main sur sa joue en souriant. Il allait dire quelque chose quand une petite pluie fine se mit à tomber. Il leva son visage vers l'immense étendue sombre, c'était agréable...Lorsqu'il baissa les yeux quelques instants plus tard, Alice s'était éloignée et s'amusait dans l'eau, l'invitant à la rejoindre.

Ok...Le jeune homme se défit donc de ses chaussures, de ses chaussettes et remonta son pantalon jusqu'à mi-mollet avant de se rapprocher de l'eau. Elle devait être froide en plus...Il s'approcha donc de l'eau avec circonspection, se retenant de grimacer tant elle était fraîche et prit sur lui pour avancer. C'est qu'elle était déjà loin, elle. L'avantage de ne plus être gênée par la température sans doute...il fallait bien qu'il y ait des avantages à sa nouvelle condition.

-J'arrive j'arrive...

S'il tombait pas malade avec ça, il aurait de la chance...Un soupir s'échappa de ses lèvres tandis qu'un sourire les étirait. Cette jeune femme était décidément capable de lui faire faire n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Liddell
avatar

Nouvelle-Née Malkavian
Nouvelle-Née Malkavian

Messages : 225
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 24

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Dim 8 Sep - 14:30



    Pourquoi semblait-il étonné à chaque fois que j'esquissais un geste ? Je ne savais, à croire qu'il pensait que j'étais une sorte de poupée qui ne devait pas bouger.  .
    Pourtant lui aussi il bougeait, et je sentis sa main sur ma joue. C'était presque... grisant comme contact, si chaud contre ma peau.
    Pourtant, je me mis presque à danser sous la pluie, allant de plus en plus au large, trempant mes pied, savourant la sensation de l'eau froide et vive contre mes jambes …
    Mais lui restait à coté. Il avait froid ? Je ne savais pas, je l'invitais à me suivre, j'avais envie de jouer avec lui. Je lui tendais la main pour qu'il me rejoigne. Il hésitait avant de retirer doucement ses chaussures et ses chaussettes. Que de chichis. J'avais envie de le chercher et de le ramener dans l'eau.


    -J'arrive j'arrive...


    Je me rapprochais de lui, un peu. Il avait du mal, et je voyais à sa tête qu'il semblait pas très bien. Pourtant, il souriait et cela était très agréable, il souriait. . Alors qu'il avançait, je pris sa main en lui disant doucement :


    -Fais moi confiance.


    Et je commençais à l’entraîner de plus en plus loin du rebord, l’entraînant derrière moi, cherchant non pas à l'immerger complètement à ce qu'on puisse sentir réellement nos jambes dans l'eau. Le sable me chatouillaient les pieds.
    Soudain, une vague plus forte que les autres me fit perdre mon équilibre et en tombant Daniel me suivit dans ma chute. Au final, nous étiez tous les deux trempés, complètement imbibés. Pourtant la première réaction que j'eus en me redressant, en sortant la tête hors de l'eau, agenouillée dans l'eau, ce fut de rire. Ça faisait une semaine que je n'avais pu sortir et là … c'était la plus belle sortie que j'aurais pu faire. Elle n'aurait pu être plus belle qu'avec Shiro. J'avais si hâte de le retrouver.


    -Excusez moi … dis-je entre deux rires. Je voulais pas te faire tomber mais … ça fait tellement du bien.

    Sans que je m'en rende compte, ma belle robe blanche étaient devenue transparente, et mes dessous également, je m'en fichais royalement, j'aimais cette soirée étrange avec elle, c'était tellement agréable de sentir à nouveau le vent contre ma peau. J'étais une enfant qui redécouvrait le monde, avec des yeux de nouveau né...
    Le monde me paraissait si grand et si beau d'un coup. Je restais dans l'eau, face à lui, en souriant, les cheveux dégoulinants. J'espérais qu'il ne s'énerve pas. J'observais le monde, la ligne d'horizon et la lune, tout brillait, tout était si beau. Et quand je rebaissais les yeux vers lui, je ne pus m'empêcher de rire encore en lui disant d'un ton enfantin :


    -Daniel, toi aussi, tu brilles.

_________________
.
Merci à mon papounet d'amour pour ce kit <3

Spoiler:
 

cc66ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Lun 9 Sep - 18:34

S'il n'attrapait pas la crève avec tout ça, il aurait de la chance. Daniel n'était pas spécialement chaud pour aller rejoindre Alice dans l'eau qui devait être bien froide à cette heure-ci. Tout en se disant qu'elle lui faisait décidément faire n'importe quoi, il se débarrassa de ses chaussures et chaussettes et remonta son pantalon pour éviter de le mouiller, puis il s'avança jusqu'à l'eau en prenant sur lui pour ne pas grimacer sous la fraîcheur de celle-ci.

Alice, elle, était déjà loin mais elle finit par se rapprocher pour lui prendre la main. Lui faire confiance...Le jeune homme lui faisait confiance, bien sûr, mais il n'était pas comme elle et lui ressentait parfaitement la froideur intense de l'eau. Pour autant, il n'affichait pas son air bougon habituel, il voulait lui faire plaisir. Pour la première fois depuis qu'il l'avait rencontré, elle paraissait être réellement heureuse.

Mais la situation le mettait tout de même mal à l'aise. Jusqu'où comptait-elle l'entraîner ainsi? Il regardait la vaste étendue d'eau tandis que la pluie tombait toujours et finit par ressentir une certaine appréhension face à ce qu'il était en train de faire. Se baigner la nuit, c'était une mauvaise idée.

Enfin, heureusement, ils n'étaient pas encore trop loin du bord et la mer était plutôt calme. Enfin calme...il y avait de petites vagues mais rien de bien méchant. En tout cas, jusqu'à ce que la jeune femme soit déséquilibrée et l'entraîne dans l'eau. Ca...c'était fait. Il aurait dû s'y attendre.

Et ses papiers! Ses clés! Le pieu caché dans sa veste! Franchement...Le jeune homme se serait habituellement énervé, mais là, rien. Il lui avait suffi de l'entendre rire pour que sa colère fonde comme neige au soleil. Il la regarda et soupira en secouant doucement la tête:

-C'est rien...par contre, je suis bon pour une pneumonie...remarque comme ça j'aurais une bonne excuse pour prendre mes jours de repos.

A moins que son statut de goule ne le préserve de ce genre de maladie. Il n'en savait rien après tout. Le jeune homme baissa les yeux et le regretta rapidement. Quelle idée aussi d'avoir mis une robe blanche! Ses joues se colorèrent d'un rouge soutenu et il détourna le regard avant de la regarder avec de grands yeux. Comment ça il brillait?

-Je brille?...

Il la repoussa gentiment et se remit debout avant de l'aider à faire de même tout en évitant toujours de la regarder, du moins, de poser son regard sur son corps un peu trop dévoilé par la transparence de ses vêtements collés.

-Et maintenant?

Oui, maintenant qu'ils étaient trempés, douchés, tout ce qu'on voulait, que comptait-elle faire? Puisque c'était elle qui menait la danse après tout. A vrai dire, Daniel commençait à réellement avoir froid et son corps tremblait malgré tous ses efforts pour se maîtriser.
Revenir en haut Aller en bas
Neji d'Emiya
avatar



Messages : 264
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 29

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Dim 15 Sep - 14:44

J'hésitais à poser pied a terre, il y-avait décidément bien trop de saletés au sol. Risquer de de tacher des chaussures d'une telle qualité, un véritable crime, surtout qu'il s'agissait d'une affaire véritablement ennuyeuse. M'avoir dérangé signifiait certainement qu'un événement aux probabilités graves se déroulaient en ce moment même. Néanmoins j'aurais préféré que mes hommes disposent d'un peu plus d'esprit d'initiative. Tout conduisait à penser que miss Liddell serait la cible favorite de représailles sabbatiques. Après tout elle avait initiée la trahison d'un évêque devant l’œil de l'Archevêque. S'ensuivit quelques défaites sabbatiques assez éclatantes.

Il était fou de penser que cette jeune fille jouissait encore d'un libre mouvement. Sa tête devait être convoitée par beaucoup de chasseur, peut être même des assamites. Le Sabbat avait généralement de bons contact avec ces assassins, quelques uns avaient surement été engagés pour ramener le corps bel et bien sans vie de Alice Liddell. Et voila bien sur le moment ou j'interviens, comme le père est un inconscient qui laissait sa fille en liberté moi je lui collais en permanence les êtres dévolus à mon service pour une surveillance rapprochée.

Nous étions en guerre et tout les moyens pour gagner celles ci se devaient d'être utilisées. Oui j'usais en quelques sorte d'Alice comme un appât, un aimant à problèmes et assassins. Vraiment, encore une fois, comme le père s'avérait inconscient de laisser sortir une telle cible. Cette nuit il ne s'agissait sans doute que d'un problème mineur. Elle était avec un humain... C'était bien son genre, une méthode consignée en mon carnet désormais. Mais il y-avait autre chose... Son innocence ajoutée à la présence d'un vampire étranger dans les parages nuisaient à la survie de la demoiselle.


"Ou est-il ?"


"J'ai pensé un instant à vous téléphoner pour vous demander confirmation. Je l'ai en ligne de mire monsieur, il n'est plus qu'a une quinzaine de mètre de l’appât."

C'est vrai j'avais l'espace d'un court instant, hésité à donner l'ordre...


"Abattez le."

Point besoin de prisonnier, un bon vampire étranger à nos traditions était un vampire étranger à nos traditions et mort. Par la célérité je me rendis sur les lieux du massacre, un tir en pleine tête et le sang qui s'échappait vers la mer. Je n'avais aucun scrupule des dégâts moraux. Et si l'humain tentait de s’échapper, je n'aurais comme d'habitude, aucune patience. Parapluie en main, mon sourire de parade s'était effacer. J'étais venu gronder la petite fille inconsciente.

"Miss Liddell ? Savez vous que beaucoup du Sabbat voudrait vous savoir définitivement morte. Voila un spécimen je suppose, à moins que ce ne soit l'un de ces vulgaires assamites. Le protocole ne m'engage en aucune assurance de sécurité envers vous, après tout nous sommes en dehors de l'Elyseum et a part d'être la fille de Monseigneur Christophe, vous êtes une toute nouvelle née. Une personne qui doit apprendre, terriblement apprendre. Bien je vous demanderai de me suivre, la sortie est terminée. Par mesure de sécurité, ce monsieur, qu'il soit votre repas ou votre jouet aura la mémoire effacée... Simple précaution, je prends les choses en main désormais. Le Régent n'aime pas les erreurs."

Un peu en décalé j'attendais que la jeune fille me rejoigne. Vite avant que le sable n'ait raison de mes chaussures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Liddell
avatar

Nouvelle-Née Malkavian
Nouvelle-Née Malkavian

Messages : 225
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 24

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Mer 18 Sep - 23:06



    Nous étions trempés, nous étions au milieu de l'eau pourtant, tous les deux, nous étions heureux. Moi je riais, lui, son aura, il était heureux aussi, même s'il soupira. Je le voyais, je le sentais, et ça me rendait plus heureuse encore. Je lui tenais les mains, elles étaient entre les mains, si chaude comparée à moi … c'était agréable. J'aimais vraiment passer du temps avec lui.


    -C'est rien...par contre, je suis bon pour une pneumonie...remarque comme ça j'aurais une bonne excuse pour prendre mes jours de repos.


    Une quoi ? Je tournais légèrement la tête sur le côté en attendant le nom de la maladie que je ne connaissais pas. Il parlait toujours bizarrement. Pourtant, des jours de repos, ça je comprenais, d'une certaines façon, même si ça ne me concernait pas trop.


    -Le repos … je dors tous les jours maintenant, j'ai jamais aussi bien dormi de ma vie.


    Je souriais encore alors qu'il baissait un peu les yeux … et ses joues devinrent violemment rouge, tournant aussitôt le regard, mais son regard revint vite vers moi.


    -Je brille?...


    Ma main se posa sur son cœur qui battait encore avant de dire doucement :


    -Oui, tu es toujours en vie toi …


    Je lâchais ses mains alors qu'il était en train de se redresser, de se relever. J'observais un peu les alentours, distraite, surtout attirée par l'éclat de la lune. Elle était si belle … je tournais le dos à Daniel, absorbé par sa contemplation.


    -Et maintenant?


    À ses mots, je me retournais doucement, souriant encore à cet instant, m'apprêtant à lui répondre. Alors que ma bouche s'ouvrait, un bruit, un immense bruit à mes oreilles bien plus fine m'arrachèrent un cri de douleur. Mes yeux se tournèrent aussitôt, aiguisé, affûté par le sang, et observant les lueurs. J'en vis une, sur un corps qui plus loin s'éteignait. Ma main s'agrippa à la manche du vêtement de Daniel, presque terrifiée. Autrefois, mon cœur aurait presque explosé dans ma poitrine, là, il était toujours aussi silencieux mais mon corps était si puissant d'un coup. J'étais effrayée, terrifiée. Qu'est-ce qu'il …
    Des hurlements commençaient à résonner dans ma tête alors que je serrais le tissu du vêtement de Daniel. Ne pas le lâcher, garder cette emprise sur le monde ...
    ça approchait. Mon corps tremblait de plus en plus au fur et à mesure que je ressentais cette menace … non, pas Elles, pas à nouveau.

    Il courrait si vite que j'ouvris les yeux juste avant qu'il n'arrive devant moi. J'eus un réflexe, peut être un peu malheureux en voyant cette silhouette arriver droit vers nous, c'était de me mettre devant Daniel, tenant toujours son bras et de montrer les crocs face à la menace. Je n'étais plus comme avant même si mon corps tremblait, je pouvais me défendre, et c'est bien ce que je tentais de faire alors qu … qu'il se planta devant nous.
    Un homme, un parapluie … qui était-il ?


    "Miss Liddell ? Savez vous que beaucoup du Sabbat voudrait vous savoir définitivement morte. Voila un spécimen je suppose, à moins que ce ne soit l'un de ces vulgaires assamites. Le protocole ne m'engage en aucune assurance de sécurité envers vous, après tout nous sommes en dehors de l'Elyseum et a part d'être la fille de Monseigneur Christophe, vous êtes une toute nouvelle née. Une personne qui doit apprendre, terriblement apprendre. Bien je vous demanderai de me suivre, la sortie est terminée. Par mesure de sécurité, ce monsieur, qu'il soit votre repas ou votre jouet aura la mémoire effacée... Simple précaution, je prends les choses en main désormais. Le Régent n'aime pas les erreurs."


    Il … de loin, il ressemblait à Shiro, dans un sens mais c'était tout, rien de plus. Il n'était pas lui, et je n'aimait pas son air, je n'aimais pas son regard. Sa lueur autour de lui … il était comme moi. Mes crocs, je les avais plus ou moins cachés mais je restais sur la position défensive alors qu'il était juste devant moi. Avant de reculer, repoussant Daniel derrière moi.


    -Non … je ne vous …


    Si, je l'avais vu, une fois … là où j'avais vu la femme, l'étrange et belle femme. Elle avait été gentille, et dure mais je l'avais apprécié. Mais lui … il avait un nom étrange, un nom de plante, de fleur …


    -Paquerette ?


    Mais même si je l'avais déjà vu, je ne m'approchais pas.


    -Ne le touchez pas, il n'a rien fait … Daniel … il est mon ami.


    Puis, bien plus sombrement qu'il ne m'était naturel de le faire :


    -Vous ne le toucherez pas …


    Je n'avais pas l'habitude d'avoir un tel ton, moi qui avait toujours eu peur, moi qui avait toujours fui, mais ce soir, maintenant, j'étais différente. Christophe m'avait donné la force. Et depuis je tentais de m'en montrer digne …
    J'étais devant lui, les yeux bien plus sombres qu'à l'ordinaire, le visage presque froid.
    J'avais entendu ses mots, il n'aimait pas Daniel … Christophe, il m'avait dit ce nom, Assamites … alors quoi ? Un clan, de vampire je crois, Père ne l'aimait pas beaucoup non plus. Pourquoi ? Ni l'un ni l'autre ne le connaissait, ne savait ce qu'il avait fait pour moi. Daniel … je refusais qu'on lui fasse du mal, qu'on lui fasse quoique ce soit … pas question. Je ne fuirai pas cette fois ci.

_________________
.
Merci à mon papounet d'amour pour ce kit <3

Spoiler:
 

cc66ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Jeu 19 Sep - 10:11

La nuit était belle malgré la pluie, après tout, elle tombait en petites gouttes fines et agréables. Et même s'il était trempé jusqu'aux os, Daniel se sentait bien, et tant pis s'il tombait malade après tout cela. Alice allait bien, et c'était cela qui rendait le jeune homme aussi heureux. Ca et aussi le fait qu'ils arrivent enfin à communiquer à peu près normalement, si l'on exceptait le fait que la lune chantait et qu'il brillait. Un instant, il eut l'image d'un vampire boule à facettes collée sur la rétine et se retint de pouffer de rire. De toute façon, il n'était encore qu'une goule.

Mais il voulait tout de même savoir ce qu'elle entendait par-là, et elle lui répondit tout simplement qu'il brillait car il était encore en vie. Oui, et il ne comptait pas rejoindre leur monde de sitôt. Shanka l'entraînait quasiment toutes les nuits pour lui apprendre à tenir tête à un vampire. Bon, bien sûr, contre un ancien, il ne ferait pas un pli, mais contre de plus jeunes vampires, il devait pouvoir se débrouiller.

Bien sûr, il avait levé les yeux vers elle et les avait ensuite rapidement baissés. Quelle idée de s'habiller en blanc aussi! Il se redressa tant bien que mal et reporta tout de même son attention sur la jeune femme qui observait la lune. Elle aussi, elle brillait, en un sens, elle était radieuse! Le jeune homme se demandait seulement ce qu'ils allaient faire maintenant. Il commençait à avoir froid.

La nuit aurait pu continuer à être belle et paisible, mais soudain, leur tranquillité fut troublée par l'entrée en scène pour le moins, fracassante, de plusieurs individus. Avec une forte probabilité pour qu'il s'agisse de vampires. Et il eut à peine le temps de réagir que déjà Alice agrippait ses vêtements et se mettait en position de défense. Il la sentit se raidir et presque physiquement, il ressentit la puissance qui se dégageait de ce corps pourtant mort à présent. Mort, mais paradoxalement, bien vivant.

Machinalement, il glissa une main dans son dos pour vérifier que le pieu s'y trouvait toujours. Malheureusement, il avait pris l'eau, mais bon, ce serait toujours ça de pris. Il vit un corps inerte plus loin et ne comprenait rien à ce qui se passait. Seulement qu'ils étaient peut-être en danger.

Il ne vit l'autre vampire en face d'eux qu'au moment où celui-ci s'arrêta pour déblatérer d'un air dédaigneux, limite méprisant, toute une tirade qui fit grincer les dents de Daniel. Ce qu'il pouvait avoir envie de les planter lorsqu'ils prenaient cet air condescendant! Pourtant, malgré son malaise, il prit sur lui et resta près d'Alice qui s'était placée devant lui pour le protéger, le visage neutre. Pas question de leur donner le plaisir de lire ses craintes sur son visage. Il les écouta un instant, puis posa doucement sa main sur le bras d'Alice:

-Ca va aller, Alice.

Du moins, il l'espérait. Il allait ajouter quelque chose lorsqu'elle tenta de nommer leur interlocuteur. "Pâquerette"...non, elle devait se planter, ce serait franchement ridicule pour un vampire! En entendant ce nom, Daniel ne put s'empêcher de sourire malgré la gravité de la situation. Par contre, il avait un peu tiqué en entendant le ton sur lequel il avait parlé des assamites et n'avait pu s'empêcher de le fusiller du regard durant une fraction de seconde.

Bon, ce n'était pas très malin mais bon, il n'avait pas pu s'en empêcher, il commençait à en avoir marre de leur air supérieur. Il prit sur lui pour reprendre une contenance moins agressive. En tout cas, ils n'étaient pas là pour faire du mal à la jeune femme, d'après ce qu'il comprenait. Et la voir le défendre ainsi lui fit chaud au cœur, seulement, il ne voulait pas qu'elle ait d'ennuis par sa faute:

-Merci Alice. Laisse-moi lui parler deux secondes tu veux?

Sur ce, il se plaça à côté de la jeune femme. Bon, forcément, trempé comme une souche, il n'en imposait pas vraiment, et puis, il restait humain, goule, mais humain tout de même:

-Sachez Monsieur que je ne suis ni son repas, ni son jouet. J'ai rencontré Alice alors qu'elle était encore humaine, elle est mon amie et le fait qu'elle soit devenue vampire n'y change rien. Quant à ma mémoire, je préfère qu'elle reste intacte, si vous n'y voyez pas d'inconvénient. Vous n'êtes pas les premiers vampires que je croise et vous n'avez rien à craindre, je ne suis pas journaliste, je ne vais pas m'amuser à crier partout que vous existez. Je ne tiens pas à ce qu'on m'enferme dans un asile pour aliénés.

Bon, évidemment, ça ne suffirait probablement pas, mais ce jeune homme, aussi charmant soit-il, n'avait pas intérêt à l'approcher de trop près ou il n'hésiterait pas à se servir des armes à sa disposition. Même si, pour son malheur, elles étaient toutes trempées et hormis son pieu, il n'avait qu'un poignard. Peu de choses en vérité...
Revenir en haut Aller en bas
Neji d'Emiya
avatar



Messages : 264
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 29

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Jeu 19 Sep - 16:19

J'avais l'impression d'avoir en face de moi la personnification de la jeune fille capricieuse et insouciante. Cela était véritablement décourageant et mes chaussures dépérissaient par le mauvais traitement du sable. Vraiment, quelle résistance inutile et ennuyeuse, m'obéir et rentrer sagement c'est tout ce que mon commandement suggérait. J'étais affreusement embêté de cette situation, j'aurais pu très bien prendre des mesures sévères et éliminer par la force les éléments problématiques. Mais cela aurait crée quelques vagues de remous pour pas grand chose. Je devais je pense montrer l'exemple, affirmer que l'union valait mieux que la dissonance au sein de la Camarilla. Ce refrain était ennuyeux, si ennuyeux.

Je me devais alors effacer la condescendance, soigner mes phrases, ajouter la courtoisie. Je soupirais devant l'effort... Et la pluie qui continuait à s'abattre. Deux enfants sur la défensive en face de moi, il y-avait assez de peur pour que je m'estime ravis de cette situation. La crainte de perdre un être cher, ils partageaient cette peur. Quand à l'humain, bizarre qu'il se soit montré aussi agressif au mot assamite ? Je ferais bien de le suivre, enquêter sur lui... Qui sait ce que je pourrais apprendre d’intéressant. Bien sur je me ferais un plaisir de communiquer ces informations a sire Christophe si elles s'avèreraient croustillantes. Pour l'instant j'optais pour la conciliation, laisser partir le jouet et emmener la gamine.

Je n'avais pour ma part aucune peur alors je m'avança, il fallait oublier l'état de mes chaussures, je risquais sinon de ne plus garder mon calme. J'avais quitté ce ton neutre, ce ton si sérieux...


"Pardonnez ma façon si brusque d'exposer les faits miss Liddell. Mais comprenez l'impératif qu'est le miens de vous prévenir du danger. Nous avons localisés une meute sabbatique en mouvement près de ce quartier. J'ai simplement cru bon de m'assurer de votre sécurité. Je vous en prie veuillez me suivre, nous vous conduirons au refuge de votre choix."


Il ne me restait plus que cet ami à convaincre, le terme était un peu fort. J'étais d'ailleurs moi même peu convaincu, mais toujours magnanime.

"Concernant votre ami, je crois que cette arme ferait bien de rester à sa place. J'ai vraiment l'habitude de ce genre de comportement paniqué. Il ne vous sera fait aucun mal, vous êtes libre de partir."

Je cédais en apparence, mais il y-aura désormais une ombre camariste derrière cet homme. Un ami de miss Liddell ? Cela ne me satisfaisait pas, je voulais savoir, tout savoir.


"Étrange... Vous connaissez les vampires... Vraiment très étrange, notre mascarade ne doit être plus ce qu'elle était, le Sabbat rirait de cette déconvenue. Alors monsieur l'ami, vous êtes donc une goule camariste ? Pourrais-je savoir le nom de votre maître ? Mais si vous avez une meilleure explication, j'ai hâte de l'entendre."

Une goule sabbatique ? J'espérais vivement pour son compte qu'il me donne un nom camariste ou une explication plausible, une explication qui sera vérifiée bien évidemment. Inutile d'inventer un nom de camariste au hasard, je connaissais tous les camaristes de Los Angeles et de nombreux autres... J'étais après tout un Gardien très professionnel.

_________________

Le coeur n'aime pas s'il ne voit point de beauté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Liddell
avatar

Nouvelle-Née Malkavian
Nouvelle-Née Malkavian

Messages : 225
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 24

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Ven 27 Sep - 11:14


    J'étais mal, réellement, c'était juste … non, depuis cette soirée, Elles n'étaient pas revenues et là … je les sentais si proche. Je tremblais à moitié mais je tentais de le contenir. Pour lui que je tenais derrière moi. Il était mon ami, et personne ici ne le toucherai. Pourtant, je sentis son autre main se poser avec douceur sur mon bras, me faisant sursauter presque, me forçant à me retourner vers lui. Que voulait-il ? Comprenait-il ? Elles étaient si proches … Elles et leurs ténèbres …

    -Ça va aller, Alice.


    Pourquoi disait-il cela ? Non, ça n'aurait pas … si Elles venaient …

    -Non …

    Pourtant, il n'écouta pas. Il se remit à parler alors que je n'arrivais pas à exprimer ma pensée, à lui dire …

    -Merci Alice. Laisse-moi lui parler deux secondes tu veux?


    Et il passa à côté, se mettant face à eux. Peu importait, je ne lâchais pas son bras, c'était hors de question.

    -Sachez Monsieur que je ne suis ni son repas, ni son jouet. J'ai rencontré Alice alors qu'elle était encore humaine, elle est mon amie et le fait qu'elle soit devenue vampire n'y change rien. Quant à ma mémoire, je préfère qu'elle reste intacte, si vous n'y voyez pas d'inconvénient. Vous n'êtes pas les premiers vampires que je croise et vous n'avez rien à craindre, je ne suis pas journaliste, je ne vais pas m'amuser à crier partout que vous existez. Je ne tiens pas à ce qu'on m'enferme dans un asile pour aliénés.

    La mémoire … cet objet si fragile qu'on arrivait si aisément à transformer. Comment se faisait-il qu'un jours, j'ai pu l'oublier. En entendant ses mots, en repensant à ses moments si sombre, si horrible, ma main se serrait quelques peu sur le bras de Daniel.


    "Pardonnez ma façon si brusque d'exposer les faits miss Liddell. Mais comprenez l'impératif qu'est le miens de vous prévenir du danger. Nous avons localisés une meute sabbatique en mouvement près de ce quartier. J'ai simplement cru bon de m'assurer de votre sécurité. Je vous en prie veuillez me suivre, nous vous conduirons au refuge de votre choix."


    Un refuge … l'église. Si c'étaient eux, ou Elles, il me fallait aller à l'église, maintenant. Et Daniel … Christophe ne l'accepterai peut être pas. S'il savait qui il était, ce qu'il avait fait pour moi, peut être quoi. Je baissais doucement la tête, observant ma gorge nu de toutes décorations. Mon cœur n'était plus là, il ne battait plus … il était au cou d'un autre. Et lui, qu'aurait-il fait à ma place ?

    "Concernant votre ami, je crois que cette arme ferait bien de rester à sa place. J'ai vraiment l'habitude de ce genre de comportement paniqué. Il ne vous sera fait aucun mal, vous êtes libre de partir."

    Arme ? À ce mot, je relevais les yeux et vis effectivement que l'une des mains de Daniel était dans son dos. Doucement, je lui murmurais : ''Non''. Et comment lui dire qu'il devait me suivre ? Est-ce la bonne idée ? Je ne savais pas, je n'avais plus le sourire.

    "Étrange... Vous connaissez les vampires... Vraiment très étrange, notre mascarade ne doit être plus ce qu'elle était, le Sabbat rirait de cette déconvenue. Alors monsieur l'ami, vous êtes donc une goule camariste ? Pourrais-je savoir le nom de votre maître ? Mais si vous avez une meilleure explication, j'ai hâte de l'entendre."

    Goule … il était goule. Je relevais les yeux vers lui, observant son visage. Et s'il ne l'était pas ? S'il était de l'autre bord ? Et s'ils lui faisaient du mal pour ça ?  Un instant, je voulais dire que j'étais son maître, enfin maîtresse… mais le mensonge aurait été trop grave. Trop gros, personne ne l'aurait cru. Et il aurait pu être en danger à cause de moi.

    -Emmenez nous … à l'église.


    S'il ne savait pas, je lui montrerai le chemin. Ma main glissa du bras vers la main de Daniel, la serrant pour lui dire ''fais moi confiance''. Si Christophe ne voulait de lui, Alban m'aiderait à le protéger, au moins pour cette nuit. Ils et Elles l'avaient vu avec moi. Je savais qu'on voulait ma mort mais maintenant, qu'allait-il lui arriver ? Lui aussi serait recherché ?

_________________
.
Merci à mon papounet d'amour pour ce kit <3

Spoiler:
 

cc66ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Mer 2 Oct - 18:02

Adieu le calme et bienvenu les ennuis! Daniel grogna intérieurement lorsqu'il aperçut le vampire au bord de l'eau et que celui-ci s'était mis à parler. Il avait beau avoir une belle gueule, il avait la condescendance des camaristes, ça se sentait à plein nez malgré l'effort qu'il semblait faire pour leur paraître agréable. Shanka était une bonne enseignante et lui un bon élève.

Il répondit donc le plus calmement possible au vampire tout en glissant, en un geste qui se voulait discret, sa main dans son dos pour pouvoir saisir le pieu au cas où il ne se montrerait pas plus conciliant. Mais apparemment, il avait déjà compris ce qu'il cachait dans son dos et la main d'Alice sur son bras l'empêcha de terminer son geste. Il croisa donc les bras sur son torse, il était libre de partir qu'il disait, et s'il avait encore envie de profiter de la présence d'Alice?

Evidemment, il n'était pas de taille à lui mettre une raclée, mais ce n'était pas l'envie qui lui manquait de lui faire ravaler sa belle assurance! Pour autant, il n'était pas encore prêt à devenir vampire, il était bien trop attaché à la vie pour cela.

-Sachez monsieur que mon maître n'est ni camariste, ni sabbatique. Je n'ai donc aucune obligation de vous répondre.

Tiens! Prends-toi ça dans les crocs! Bon, c'était puéril, et il serait bien forcé de lui donner un nom, il s'en doutait bien, ce vampire avait les capacités de le forcer à parler, aussi, il prit son temps et sourit à Alice en posant une main sur la sienne pour la rassurer. Elle semblait bien plus inquiète à présent.

Enfin grâce à ce vampire, elle savait à présent qu'il était une goule.

-Ma maîtresse se nomme Shana.

A tous les coups ils allaient faire des investigations pour tenter de vérifier ses dires, mais ils n'avaient sûrement pas tous les noms des indépendants présents en ville.

Et quoi encore? Il n'allait tout de même pas donner le vrai nom de sa maîtresse, même si ils ne trouveraient sans doute rien de toute façon, elle était assamite et assez âgée de surcroit. Alice le sortit de ses pensées en utilisant le "nous". Où comptait-elle l'emmener? A l'église? Pourquoi à l'église? Enfin pour l'instant Daniel renonça à savoir et préféra ne pas trop en dire, histoire de ne pas jeter trop d'huile sur le feu.
Revenir en haut Aller en bas
Neji d'Emiya
avatar



Messages : 264
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 29

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   Dim 6 Oct - 13:44

La sagesse avait guidé les voix de ces jeunes impétueux. Dommage, j'aurais presque aimé assister à une erreur de leur part. Ils étaient pourtant prometteur entre la puérilité et l'impétuosité, il y-avait beaucoup de prédispositions à trébucher sur une marche. Et pourtant, tout deux dans une certaine forme d'économie de mots avaient réussis à me convaincre de cesser toute tentatives de déstabilisation. J'étais au final satisfait de mes attentes premières et tout demeurait sous contrôle. De plus j'étais libéré des obligations à demeurer en ce sable mouillé, véritable risque pour la sureté, l'intégrité de mes chaussures. Ainsi sans sourire, sans air contrarié, j'indiquais alors la marche à suivre aux deux jeunes personnes.

"Bien, je ne vois aucun motif de vous refuser cette requête miss Liddell, à vous de décider qui vous accompagne. Suivant la procédure j'en appellerais à la goule de votre sire, gardien de ce domaine. Veuillez me suivre, la voiture n'est guère loi. Inutile de demeurer en cet endroit, il n'est guère bon de tenter le Sabbat une seconde de plus."

J'allais conduire cette jeune fille à la tenue si transparente en un lieu saint, me voila bien audacieux. En réalité je m'amusais de ces conséquences, toute l'affaire était désormais aux mains de sire Christophe. S'il avait la patience de ce genre d'affaire que grand bien lui fasse la gestion de deux coeurs aussi jeune. Une fois sur le bitume bien rassurant de cette cité, j'indiquais la berline noire qui allait servir de moyen de locomotion aux deux audacieux.

"Montez à présent, le chauffeur a pour ordre de vous emmener à l'Eglise. La-bas vous devrez prendre contact avec Alban, ce dernier est bien entendu prévenu de votre arrivée. Il ne semblait connaitre votre ami par contre... Un contre-temps, certainement. Je ne vous accompagne pas, un Gardien ne saurait demeurer à l’extérieur de son Elyseum trop longtemps. Je vous souhaite une bonne fin de nuit."


Il me restait tant de chose à faire, être dérangé pour telle bagatelle. Cela me rendait malade... Un seul remède pour ma part, les lumières de l'Elyseum.


_________________

Le coeur n'aime pas s'il ne voit point de beauté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le destin s'amuse [PV Alice]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le destin s'amuse [PV Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On ne contrôle pas le destin !
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Jasper & Alice Forever
» Loominëi , la déesse du destin.
» Alice Blood [Attente de Réponse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire la Mascarade :: Hors Jeu :: Archives :: RP avortés-