Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le réveil d'un maitre de la mort.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Le réveil d'un maitre de la mort.   Mar 16 Juil - 10:50



Présentation de  


Hastur
Cappadocien diabolisé





Nom : Giovanni
Prénom : Giacomo Hastur
Date et lieu de naissance : Venise en 1887/ Constantinople en 1206  
Date et lieu d'étreinte : En 1945 à Venise (Le mausolée)/ Cappadoce en 1231
Age + Statut d'âge : Vieux Nouveau-né: 68 ans /Vieil Ancien: 782 années vampiriques
Génération: VIIIème
Faction: Sabbat
Clan: Cappadocien d'origine, actuellement Giovanni
Disciplines: Auspex,Puissance,Force d'âme et Nécromancie






Les apparences sont trompeuses
A QUOI JE RESSEMBLE RÉELLEMENT ?



Au premier coup d'oeil on voit tout de suite de Giacomo n'a plus toute sa jeunesse, les rides ont creusées son visage au fil des ans,la majestueuse chevelure de sa jeunesse n'est plus que quelques cheveux grisonnants dispersés sur un crâne chauve, ses yeux, autrefois vifs, semblent désormais léthargiques et fatigués et son corps, auparavant svelte et musclé,n'est plus qu'un tas de chair flasque aux veines saillantes. Et pour cause, Giacomo à atteint les 60 années de vie humaine, arrivant à la fin de sa vie quand il fût étreint. Mais la ou l'étreinte aurait pu le faire paraître plus jeune celle ci n'a fait que noircir encore plus le tableau de la décrépitude en lui offrant une peau laiteuse comme celle d'un cadavre.

 Son corps fragile et fatigué se retrouve bien souvent vêtu de l'indispensable costume trois pièces nécessaire pour toutes les représentations et les réunions. Il semble que les Giovannis soient particulièrement pointilleux sur ce dernier détail, notamment dans les réunions de famille...

Mais, depuis que ce stupide individu est venu me diaboliser tout ceci n'est que du passé, Moi, Hastur, j'aime à porter une longue bure noire défroquée, pratique et simple, bien que, je dois l'admettre, elle sente un peu le moisi... Leurs conventions et leur élégance italienne ils peuvent aller au diable avec, rien ne vaut la praticité et la discrétion. Enfin, j'ai remarqué récemment dans un miroir, que les rides creusées de ce vieillard semblaient, depuis peu, se creuser davantage, sa peau se tirer. C'est surement le caractère cadavérique de mon clan qui doit refaire surface, il fallait bien que cela arrive un jour de toute façon.Rien de grave, j'ai encore du temps devant moi avant de ressembler à un cadavre vermoulu après tout.


A la découverte de votre esprit
QUEL GENRE DE PERSONNE JE SUIS ?



Un homme impitoyable que Giacomo! Orgueilleux,dominateur, soif de pouvoir tout ces adjectifs lui conviendraient parfaitement. C'est un homme qui aime faire prévaloir sa supériorité et remettre les autres à leur juste place. Il adore plus que tout se complaire du pouvoir que lui a accordé l'immortalité et l'utiliser pour dominer les humains et faire prévaloir ses intérêts. Riche et prospère il possède de nombreuses filiales qu'il dirige d'une poigne de fer et chaque employé sous ses ordres sait qu'aujourd'hui peut être son dernier jour au sein de l'entreprise. Il est d'ailleurs actionnaire de nombreuses sociétés dont la très célèbre Pentex. Homme d'affaire matérialiste, il aime amasser d'immenses richesses et se vautrer dans le luxe.
Oh? Un homme froid, matérialiste et sans coeur hein? Eh bien tout cela risque de changer radicalement maintenant. Je préfère la solitude et l'érudition à toutes ses considérations mesquines et matérielles. La connaissance et le savoir sont les seules vraies richesses qu'il puisse exister. J'ai d'ailleurs pris soin de quitter son ancienne villa répugnante de luxe pour aller me glisser sur un terrain qui m'est bien plus familier, une crypte. Ah oui, un point qu'il me semble intéressant de préciser, contrairement à lui, qui semblait trouver cela indigne de lui, moi j'étudie l'art de la non-vie et de la mort dans toute sa totalité. Fini la domination stupide place à l'étude!
Je crois d'ailleurs que c'est ce changement de personnalité radicale qui a contribué à me percer à jour, mais,je dois l'avouer, je ne supportais plus de jouer le jeu de ce fils de chien d'italien c'était si...indigne. De toute façon il est mort et je suis là et maintenant que c'est le cas, Famiglia ou non, solitude ou pas, ils paieront pour ce qu'ils m'ont fait à moi et à mon clan!



Mon histoire
MA VIE  DE MA NAISSANCE A AUJOURD'HUI...




Giacomo est le premier et seul fils de Annalisa et Emilio Giovanni. Il vu le jour à Venise en 1887 dans le riche manoir de ses parents. Il bénéficia d'une enfance idyllique recevant les meilleurs précepteurs de Venise et entouré d'attentions particulières. Son père, riche marchand, lui appris très tôt comment tournait le commerce et le monde des affaires. Il reçut son premier commerce à l'age de 13 ans, une petite boutique offerte par son père. Mais malgré tout les conseils de son père Giacomo se révéla être un piètre marchand. A partir de ce moment ci son père semble se désintéresser de lui et il continua à grandir sans recevoir la même attention qu'il avait reçu auparavant. Lorsqu'il fût en age, on le maria à une fille de famille riche dont il tomba rapidement amoureux. Giacomo tenta alors, pour nourrir sa famille, de se lancer dans le commerce de nouveau, sans plus de succès.

Il dût alors écumer les petits boulots. Il fût ainsi portier, comédien, cocher... Mais, malgré tous ses efforts,cela ne suffisait pas pour assurer le bien être de sa famille et il ne mangèrent pas à leur faim. Lorsqu'il allait quémander de l'argent chez ses parents il trouvait porte close. Giacomo fût d'autant plus seul lorsque sa femme s'en fût dans les bras d'un riche notaire. Allez croire à l'amour après ce genre de choses...

Giacomo se trouva donc seul, le coeur brisé en milles morceaux. Il décida de reprendre sa vie en main et se mit au service de marchands, apprenant leurs techniques, leur gestes et répliques. Ainsi,lorsqu'un commerce fût à vendre il n'hésita pas une seconde, allant jusqu'à dépenser le dernier centime mit de coté, pour l'obtenir. Il eût beaucoup de mal à manger les premiers temps mais le succès ne tarda pas à se montrer. Il réussit à faire tourner son commerce,qui eut un véritable succès. Giacomo acheta d'autres commerces qui eurent autant de succès et bientôt Giacomo était un homme riche. Il avait alors 40 ans. Mais il ne s'arreta pas là, il acheta encore d'autres commerces dans toutes les villes d'italie et devint un véritable homme d'affaires. Sa fortune ne cessait de croître et il devint l'homme le plus riche de Venise.  Sa vie reprit son cours normal et il se maria de nouveau.Ses parents renouèrent contact avec lui et son empire financier ne cessait de croître. C'est quand il arriva à la fin de sa vie, quand son corps fut fatigué et décrépit, qu'on le convoqua au Mausolée, la demeure ancestrale de la famille Giovanni.
L'invitation venait du très célèbre Bruno Giovanni en personne, un des membres les plus riche et respecté de la famille. Arrivé au manoir il attendit puis, après une longue attente, rencontra finalement son hôte. Celui ci, d'un geste de la main, l'invita à entrer dans son bureau. Celui ci le félicita longuement du succès financier qu'il avait obtenu,il lui affirma qu'il était maintenant l'un des hommes les plus riche de Venise et ajouta que c'était grâce à ce fait qu'il avait été choisit. Il lui expliqua longuement qu'il avait mit du temps à prendre sa décision car il n'avait, au début, pas été certain de son choix mais que maintenant il était sur de lui. Giacomo ne comprenait pas ce que signifiait cette histoire de choix et d'élu mais se contenta d'écouter son vis à vis patiemment.

Lorsque celui-ci acheva son discours il demanda à Giacomo ce qu'il pensait de la vie éternelle, ce que cela signifiait pour lui. Le riche marchand lui répondit qu'il arrivait à l'orée de son existence et que cela lui permettrait de survivre, qu'il ne voulait surtout pas mourir. Bruno sembla satisfait car c'est dans un sourire qu'il lui ordonna de s'approcher et qu'il le vida de son sang. Alors que Giacomo tentait en vain de hurler et de se débattre il sentit la vie le quitter et se prépara à mourir. Cependant l'instant fatal n'arriva pas, il se retrouva allongé avec juste assez de force pour ne pas succomber au passage de la faucheuse. C'est alors qu'il sentit de lourdes gouttes au gout de fer tomber dans sa gorge le revigorant et le rendant plus fort que jamais. Il but alors goulument au poignet du vampire jusqu'à que celui-ci le repousse, épuisé. Et alors que Giacomo devenait plus puissant que jamais ses organes se mirent à brûler, rejetant tout déchet inutile.
Giacomo était devenu un vampire. Il se releva ivre de puissance et observant le monde pour la première fois de ses nouveaux yeux.

C'est alors que Bruno prit la lourde tache d'élever son infant. Il lui appris les rudiments de la vie de vampire, à maitriser ses pouvoirs, il lui apprit également l'histoire de leur clan. Et c'est alors que Giacomo, grâce à sa nouvelle jeunesse et ses pouvoirs, devint plus féroce homme d'affaire que jamais. Se concentrant principalement sur la domination, car il jugeait la nécromancie bien trop sale et indigne de lui, il se faisait respecter et craindre par ses rivaux mais surtout obéir à la lettre par tous ceux sous ses ordres. Durant cette période il tua sa femme d'une pointe mentale lorsqu'elle prit peur de lui et menaça de le quitter. Il apprit bientôt tout ce que Bruno avait à lui apprendre et il se retrouva seul.

Il décida alors d'aller vivre à Paris, d'ou il put rapidement étendre son empire financier à travers toute l'Europe. Il alla même jusqu'à joindre une partie de ses entreprises à la très connue méga-corporation Pentex, devenant l'un des actionnaires majoritaire du groupe.  Il est bien entendu au courant des sombres objectifs de la firme, mais le malheur des consommateurs ne le concerne en rien, seul l'argent lui importe. Ces différentes sociétés s'étant de plus en plus diversifiés, Giacomo versa aussi dans le trafic d'armes et de drogues en tout genre il s'enrichit particulièrement ces dernières années suite aux nombreuses guerres qui ravagèrent le globe et détruisirent l'humanité. Il devint, en une centaine d'années l'un des hommes les plus riches du globe, ses opposants étant étrangement victimes de dépressions ou de démoralisations...


C'est dans les années 2000 que son destin bascula à tout jamais. Giacomo venait d'être informé de la présence d'étranges souterrains sur le terrain de construction d'une de ses entreprises, retardant ainsi sa construction le temps que les archéologues fouillent le site. Cependant les archéologues avaient perdus de nombreuses expéditions dans les boyaux de la terre et tenaient  désormais ce lieu pour maudit. Il y avait même eu le témoignage d"un survivant complètement fou qui était paru dans le journal,ce pauvre fou parlait de morts-vivants et de cadavres ambulants. Cependant cela ne satisfaisait pas du tout Giacomo, lieu maudit ou non il construirait sur ce terrain. Il décida d'aller sur place lui même pour superviser les travaux, retrouver les ouvriers effrayés et trouver un moyen de détruire rapidement ces vestiges d"un temps ancien.  
Il monta donc à bord de son jet privé, direction la Turquie. Arrivé à Ankara il monta à bord de sa limousine et se dirigea à la périphérie de la ville ou se situait le chantier. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant l'étendue immense des souterrains que les ouvriers avaient exhumés. Ils ressemblaient à de véritables labyrinthes et semblaient ne pas avoir de fin. Giacomo, surprit et curieux de voir ce que pouvait bien contenir ces prétendus vestiges maudits décida de s'enfoncer dans les boyaux de la terre armé d'une seule lampe de poche et de ses pouvoirs.
Il ne sait pas combien de temps il resta exactement dans ces souterrains interminables car toute notion du temps semblait, bel et bien, avoir disparu, comme si le temps semblait s'être figé à cet endroit. Après ce qu'il lui sembla être une éternité il arriva dans ce qui semblait être d'anciennes catacombes. Des tas de poussières d'os jonchaient le sol se mêlant à des squelettes désarticulés et des corps en décomposition.
Après un rapide examen des cadavres Giacomo  sût qu'il avait devant ses yeux ce qui restait de la première expédition archéologique. Se bouchant le nez pour ne pas respirer l'air fétide qui imprégnait cet endroit, il continua à avancer au plus profond de la terre.
Il ne tarda pas à arriver devant un cercueil à moitié ouvert ou gisait un cadavre vermoulu. Un humain serait passé devant en ne voyant là qu'un cadavre comme les autres mais pas un vampire. Giacomo ressentait une puissante énergie  qui semblait se dégager du corps, une aura nimbée de pouvoir et de puissance. C'est alors que Giacomo se souvint des cours de son Sire concernant l'histoire de son clan. Il n'avait écouté que d'une oreille ces inepties desquelles il se moquait royalement mais il avait réussit à retenir certaines choses et notamment l'histoire concernant les origines du clan et les Cappadociens. Bruno lui avait affirmé qu'ils étaient tous morts depuis longtemps et qu'ils n'étaient rien de plus que des cadavres vivants. Hors, devant le Giovanni se tenait un cadavre endormi, dégageant une aura pleine de puissance et de colère. Il ne lui en fallu pas plus pour comprendre, devant ses yeux ne gisait pas un simple cadavre mais bien un puissant vampire,  un des derniers survivants du clan Cappadocien. Le Giovanni, ivre de pouvoir eut un sourire mauvais, imaginant alors ce qu'il pourrait faire d'un tel pouvoir, armé d'une telle puissance il pourrait conquérir le monde et mettre tout le monde à genoux devant sa puissance. Ces promesses de pouvoir illimités le séduisirent et il n'en fallu pas plus pour qu'il arracha le couvercle moisi du cercueil et se penche sur le cou du cadavre. Il ne dégageait aucune odeur de décomposition malgré son état et sa peau était froide comme la mort. Ces faits singuliers finirent par détruire la dernière part de méfiance dans l'esprit du vampire et celui-ci mordit au cou du cadavre. Il commença alors à sucer le sang glacé du "mort", bientôt tout ce pouvoir serait à lui!

Les ages passent, la vie continue son cours, alors que dans sa dernière demeure de Kaymakli le défunt ancien attend en rêvant. Esprit immatériel de l'autre coté du voile, entité inconcevable pour la plupart des mortels et des morts il existe au delà du temps et l'espace. Voguant à travers le voile comme une âme en peine il sait tout, il voit tout, son esprit transcende toute compréhension. Dans son sommeil l'ancien rêve.

L'ancien avait rêvé de ce moment, il avait rêvé d'un vampire décrépit par la vieillesse physique, il avait rêvé d'une diablerie ratée, il avait rêvé d'une prise de contrôle et de son réveil. Aussi ne fût il pas surpris quand il sentit soudain son âme tressaillir comme si elle venait de recevoir un choc. Le moment était donc arrivé, le retour d'Hastur était arrivé!


Giacomo suçait goulument le sang de l'ancien se laissant immerger par un pouvoir sans limite bien trop puissant pour lui. Bientôt il serait le maître du monde car ce pouvoir serait sien. A cette idée il avala le liquide vital avec encore plus de voracité.

Le puissant esprit attendait, il attendait le moment ou son réceptacle commencerait à absorber son âme. C'est à ce moment ci et à ce moment précis qu'il pourrait enfin renaître.

Giacomo avait absorbé jusqu'à la dernière goutte du puissant liquide mais cela n'était pas encore terminé, il restait la partie la plus importante, l'âme du cadavre. Et,alors qu'il commençait à aspirer la puissante âme il ressentit une vive douleur tout le long de son corps. La douleur était si vive, si puissante que sa tête menaçait d'exploser. Mais il devait continuer, il devait absorber ce puissant être.

L'instrument de sa résurrection avait enfin agit. A court de sang il s'était enfin attaqué à l'âme du grand ancien. Une tentative téméraire certes mais complètement perdue d'avance. Et, alors que le puissant esprit était attiré vers ce corps, l'ancien appliqua toute la puissance de son mental,broyant entièrement toute la résistance du vampire.  L' esprit du profanateur vola littéralement en éclat alors que celui du grand ancien commençait à occuper son corps.

Giacomo allait arriver à la fin de cette diablerie, les derniers brins de l'âme du cadavre approchait, mais c'est alors que la douleur devint insoutenable, il lâcha prise alors que son hurlement de terreur et de douleur retentit dans tout le souterrain.

Son âme avait été entièrement absorbée et c'est alors que l'ancien put complètement annihiler l'esprit de son réceptacle. Et, alors que celui-ci poussait un dernier hurlement à glacer le sang, son âme fut entièrement rayée de la carte, brisée par la puissance phénoménale de l'esprit de l'ancien.

"Nous, ne sommes plus qu'un!" hurla Hastur.

L'ancien resta longtemps allongé au sol, le temps de retrouver le contrôle d'un corps, son nouveau corps. Les bribes de souvenirs du Giovanni étaient dispersées dans son esprit. Ainsi il apprit quel monstre était son réceptacle, quel être inhumain il allait maintenant devoir imiter pour ne pas éveiller les soupçons. Il s'appellait Giacomo, un nom horrible, mais c'est un nom qu'il allait devoir affectionner pour passer inaperçu. C'est alors qu'il se souvint du moment ou il entra en torpeur, prenant l'aspect d'un cadavre pour éviter d'être repéré. C'était à la fin de la renaissance alors que son clan se faisait décimer par les nécromanciens. Il avait été obligé pour survivre, comme beaucoup d'autres Cappadociens, de se terrer dans un endroit oublié et d'entrer en torpeur. Combien de temps était passé depuis il ne le savait pas, mais le monde devait avoir beaucoup changé, il le sut en examinant les restes de souvenir du Giovanni. Mais Hastur s'était désormais réveillé et avaient pris le corps d'un ennemi qui plus est. Les circonstances étaient parfaites pour détruire les Giovannis de l'intérieur, une revanche bien méritée.

L'ancien se releva donc pour marcher en direction de la sortie. Il n'avait besoin d'aucune carte, tout était instinctivement gravé dans son esprit et il trouva rapidement la sortie. Quelle ne fût pas sa surprise lorsqu'il sortit à l'air libre! Des objets de métal fusants à pleine vitesse sur du goudron, des torches géantes et recourbées, des oiseaux métalliques fessant un bruit pire que les milles démons de l'enfer... Dans quelle époque maudite était il donc tombé?! Il n'osa pas bouger trop estomaqué par ce monde de fou et il n'eut pas le temps de voir des hommes en uniforme courir vers lui. Leur voix le tirèrent de ses pensées:

"Monsieur Giovanni? Nous vous cherchions depuis des jours, nous pensions que vous vous étiez perdu dans ces souterrains maudits et que vous étiez mort! Ravi de voir que nous nous sommes trompés! ". Devant l'absence de réponse et l'air incrédule de Giacomo ils poursuivirent:
"Vous êtes visiblement en état de choc Monsieur, suivez nous nous allons vous rammener chez vous."

Hastur ne comprenait pas, quelle était que cette étrange langue? Et que voulaient ces hommes armés de tubes en métal?
En puisant dans les souvenirs de son réceptacle il réussit à comprendre grossièrement la conversation. Ils s'inquiétaient pour lui, enfin pour son réceptacle, et ils voulaient le rammener chez lui. C'était une bonne idée car l'ancien n'avait absolument aucune idée d'ou pouvait bien vivre ce Giovanni.

C'est ainsi qu'après un long voyage placé sous le signe de la peur et la découverte Hastur arriva dans le manoir du Giovanni, en plein coeur de Paris. Il s'adapta doucement à la vie moderne, non sans trouver cette époque répugnante et révoltante, et finit par envisager la possibilité que d'autres Cappadociens puissent avoir survécu. C'est ainsi qu'il se mit en tête de trouver ses congénères tout en détruisant le clan Giovanni de l'intérieur et ce corps était le moyen parfait pour atteindre cet objectif.
Cependant le corps de ce vampire était faible, bien trop faible pour porter toute la puissance de son sang et bien trop faible pour permettre à l'ancien d'exploiter toute ses connaissances. Ce corps n'était pas taillé pour la destruction rapide du clan. C'est pourquoi Hastur dut donc se résigner à ne pas pouvoir exploiter la totalité de ses connaissances en matière de disciplines et de contrôle du sang. Du moins pour le moment...Ses facultés lui reviendrait au fur et à mesure qu"il s'habituerait à ce nouveau corps il en était presque certain.

Des rumeurs lui étaient parvenues, des rumeurs d'anciens frères rodant toujours dans les nuits modernes. Des frères qui se trouveraient au nouveau-monde, les Giovanni parlaient à voix basse de ces fantômes du passé qui avaient été aperçu à Los Angeles. Ce fut suffisamment de rumeurs pour décider à Hastur de partir retrouver ses frères, les chercher, pour mener une revanche bien méritée contre les Giovanni. Il quitta la ville non sans semer la pagaille chez les Giovanni, décidant qu'il était temps de cesser de jouer les taupes. Il partir pour Los Angeles pour retrouver ses frères. S'alliant à la sauvagerie de l'épée de Cain, plus pour la sécurité qu'elle pouvait lui octroyer que pour ses idéologies mesquines. Au coeur du Sabbat, dans les ombres de la nuit Hastur attendait patiemment de retrouver ses frères pour pouvoir lancer l'assaut final contre les nécromanciens...


*****


Dans son sarcophage de pierre Hastur pensait à son passé et, alors que le sommeil le gagnait, il repensait à son existence de mortel, son étreinte et ce qu'il l'avait amené à se plonger en torpeur.











En dehors du forum
QUI SE CACHE DERRIÈRE L'ÉCRAN ?



Pseudo : Vortex
Comment avez vous découvert le forum ? Grâce au forum Dark Age
Votre présence sur le forum ? Tous les jours.
Quelles sont les caractéristiques de votre race ? Ok by Lilith





Dernière édition par Giacomo Giovanni le Mer 18 Sep - 20:34, édité 82 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le réveil d'un maitre de la mort.   Mar 16 Juil - 11:16

Bienvenue sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le réveil d'un maitre de la mort.   Mar 16 Juil - 11:18

Bienvenue à toi Maître Palpatine !^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le réveil d'un maitre de la mort.   Mar 16 Juil - 17:42

Bienvenue sur le forum Smile

Bon courage pour la fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le réveil d'un maitre de la mort.   Mar 16 Juil - 20:27

Oh un Gio' *.*
Ah oui, non un Cappadocien ^^" Ca risque pas de faire des dégâts si ça rencontre un Giovanni, ça? xD
Techniquement en bonne Gio, je crois que je suis censée prévenir mes supérieurs hiérarchiques de cette découverte, mais comme nous avons affaire à un Ancien, autant jouer la carte de la déférence ^^"

Donc bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
Nod
avatar

Admin Fondatrice
Admin Fondatrice

Messages : 1305
Date d'inscription : 18/01/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: Le réveil d'un maitre de la mort.   Lun 22 Juil - 15:02

Bienvenue dans le monde contemporain !
Tu nous préviendras lorsque tu auras terminé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiremasca.forumactif.org
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le réveil d'un maitre de la mort.   Lun 22 Juil - 15:22

Bien tout d'abord merci à tous pour votre accueil, j'apprécie. Ensuite, concernant l'achèvement de la fiche, je pense que je peux la laisser se soumettre à une première évaluation. Si il y a des problèmes ou choses qui ne vous conviennent pas faites m'en part et je corrigerais en conséquence.
En esperant que la lecture vous plaise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le réveil d'un maitre de la mort.   Lun 22 Juil - 18:21

Bienvenue cher Giacomo/Hastur^^

*Inspiration divine*

Donc mon jugement^^ Je trouve tout d'abord le caractère un peu trop simple. C'est celui de Giacomo un ancilla, mais bon ça fait vite méchant capitaliste (un peu trop caricatural à mon gout).^^ Ne pourrait-on point le rendre plus humain. En fait ce qui me gêne c'est que tu joues Hastur, et la pas d'info concernant son caractère. Il faudrait faire carrément deux caractères, l'emprunt et l'originel.

Pour l'histoire, je trouve le début un peu rapide, on voit que tu t'es appliqué qu'a partir de la vie vampirique. Il y-a pas mal de répétitions, de petites fautes et d'espaces manqués, une petite relecture s'impose.^^Je préconise aussi un développement de sa vie humaine.^^

Pour le reste, justement c'est bon et bien écrit. Après la se limite mes compétences, je ne sais pas si par exemple comment tu vas gérer les points de discipline. Aussi être actionnaire majoritaire de la Pentex me parait trop gros, cela signifierait que tu es le dirigeant de la Pentex, le PDG et le conseil d'administration seraient en ta main. Un peu beaucoup je pense.^^

Concernant Hastur le cappadocien et les points de discipline je vais consulter mes collègues.

Dernière remarque, j'aurais aimé savoir comment Hastur allait s'y prendre pour détruire le clan Gio de l’intérieur. Juste éliminer un par un les membres du clan? Si je comprends bien, la destination Los Angeles fut un peu choisie au hasard. C'est un peu dommage, Hastur aurait à mes yeux eut le profil pour un plan bien machiavélique. Aller a Los Angeles parce qu'il y-a des gios c'est un peu léger à mon sens.

Désolé pour toutes ces remarques un peu négative, mais vu le concept faut que ce soit parfait.^^


Dernière édition par Meerlinda le Lun 22 Juil - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le réveil d'un maitre de la mort.   Lun 22 Juil - 19:01

Bien. Alors tout d'abord c'est mon premier personnage qui effleure vraiment le sujet de la diablerie, aussi ne savais pas trop comment tourner l'histoire( si il faut parler majoritairement du Giovanni ou alors du cappadocien etc..). Ta remarque me semble censée dans le fait ou il faudrait davantage détailler le personnage que je joue à savoir Hastur. Pour les fautes d'inattention je te prie de m'excuser, ou bout de 4 heures d'écriture on est forcément moins vigilant. ^^ Concernant Giacomo je vais essayer de développer d'autres aspects que son coté capitaliste. Pour la Pentex c'est peut être un peu gros d'être actionnaire majoritaire oui, je vais réviser ça. Concernant les points de disciplines; Hastur n'a pas encore l'habitude de ce nouveau corps et d'autant plus qu'il est de génération inférieure à celle du cappadocien. Les 20 points ne seront donc pas présent et j'opterais plus pour 16 ou 15. Pour le plan d'Hastur disons que tout d'abord il compte retrouver ses semblables, émissaires du crâne pour leur apporter des informations et qu'ils puissent agir de concert à la destruction progressive des Giovanni. Dans un second temps, il récoltera des informations sur le clan pour savoir ou et quand il peut agir pour supprimer, de son coté, quelques giovanni ou nuire à leur réputation. Enfin pour Los angeles c'est principalement parcequ'il aurait entendu des rumeurs comme quoi il y aurait des émissaires du crâne, attention je ne prétend pas les jouer ou les faire jouer ici mais c'est uniquement dans le background. La présence d'une petite communauté de Giovanni tombe à pic car elle lui permettra de commencer à oeuvrer en douceur à la destruction du clan.

Il n'y a pas de mal c'était un premier lancer après une longue écriture. Je corrigerais ces défauts pour parfaire ma fiche et m'améliorer.

Ps: J'ai conscience de jouer un perso très "borderline" mais je n'y peux rien j'adore les Cappadociens;^^
Revenir en haut Aller en bas
Nod
avatar

Admin Fondatrice
Admin Fondatrice

Messages : 1305
Date d'inscription : 18/01/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: Le réveil d'un maitre de la mort.   Lun 22 Juil - 19:19

Je n'ai pas encore eu le temps de lire ta fiche, mais j'en ai compris le concept.
Je te conseille simplement de consulter la fiche de John qui a fait un concept d'un Ancien Ventrue emprisonné dans le corps d'un nouveau-né Lasombra suite à une diablerie ratée du Lasombra. Il a bien expliqué les deux esprits, et pour les disciplines il a pris un nombre de points entre les deux. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiremasca.forumactif.org
Lilith
avatar

Admin à la retraite
Admin à la retraite

Messages : 711
Date d'inscription : 14/04/2013

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Le réveil d'un maitre de la mort.   Mer 21 Aoû - 22:44

Bouh ? toujours pas de nouvelle sur cette fiche ?
Si d'ici une semaine il n'y a pas de nouvelle sur cette fiche, elle sera archivée. Il faudra envoyer un mp à un membre du staff pour la récupérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-ehlys.deviantart.com/
Nod
avatar

Admin Fondatrice
Admin Fondatrice

Messages : 1305
Date d'inscription : 18/01/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: Le réveil d'un maitre de la mort.   Jeu 5 Sep - 18:17

Fiche remise en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiremasca.forumactif.org
Nod
avatar

Admin Fondatrice
Admin Fondatrice

Messages : 1305
Date d'inscription : 18/01/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: Le réveil d'un maitre de la mort.   Lun 14 Oct - 13:29

Depuis que la fiche a été remise en route, nous n'avons pas eu de nouvelles... Penses-tu pouvoir un jour finir ta fiche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiremasca.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le réveil d'un maitre de la mort.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le réveil d'un maitre de la mort.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» l'amour d'un chat pour son maitre
» Azadeh Shah [Maitre Coq]
» tambour et contre maitre orc compatible avec Isengard?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire la Mascarade :: Hors Jeu :: Archives :: Fiches de présentation-