Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shiro Amakusa
avatar



Messages : 141
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 29
Localisation : Au coeur des ombres.

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Lun 10 Juin - 22:24

J'avais choisis cet endroit, un bar tenu par un sabbatique du nom de James Ramsay. Plus qu'un terrain conquis, un lieu qui pouvait accueillir en son sous-sol un local parfait pour la séance qui se préparait. David Julian allait certainement souffrir le martyre en ce lieu. En fait je ne savais pas, je n'avais que tissé une toile au désir de l'Archevêque, à mon sens vœu bien étrange de mon maître. Pourquoi un Tremere, il ne s'agissait pas que de cette vieille inimitié entre les deux clans, j'entrevoyais quelque chose de bien ésotérique. Mais les intentions demeuraient flous, et connaitre les détails ne m’intéressaient pas.

J'avais un pincement au cœur en entrant par l'entrée des coulisses. Mon acte comme la capture de Cian Quinn était tout sauf noble. J'amenais de la matière à un tzimisce, le clan le plus inhumain. J'avais attaqué et mis au sol un adversaire qui n'avait pas le niveau de mes ombres, un combat inégal, sans aucune chance accordée, Cian Quinn lui avait été adversaire dès plus coriace.

Je ne me souciai pas du tumulte de ce bar, un repère sabbatique ou je ne mêlai guère ma cape. Ici il apparaissait clairement la rupture de deux mondes, deux conceptions et une ou je ne me retrouvai point. Rattrapé par le temps certainement, je ne comprenais pas cette jeunesse décadente. Tout ce qui importait désormais était le travail. Toujours inconscient je porta sans encombre David Julian au lieu de son supplice. Une chaise et des chaines l'attendaient. Au sous-sol du Last Round, qui pouvait entendre les cris du martyre? Du moins, si cri il y-aurait. Une fois en bas c'est Orson mon templier qui s'occupa de la base besogne, en attachant solidement le sorcier à sa chaise. Il m'apprit ensuite quelques données, l'appareil de communication avait été volontairement mis hors service, aucune balise lancée. Puis il y-avait ce carnet trouvé sur David Juilan, livre que je tenais entre les mains. Évidemment l'écriture manuscrite était entièrement cryptée.

Ma foi, encore cette nuit à endurer et je pourrais retrouver Alice. Tout ceci aurait dut se terminer la veille, malheur. En sang David attendait et moi je demeurai dans un coin d'ombre, mon templier ventrue avec moi. Nous attendions tous l'Archeveque Sacha Khitrik.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Mar 11 Juin - 11:36

Le message avait été transmis dès le réveil de Sacha par Sophie, la blonde qui gérait les allées et venues vers l'Antre du Tsimisce au sein du Graumann's, et qui accessoirement, servait de goule en attendant qu'il n'en trouve une autre. Et le message avait été plaisant, il avait égayé le réveil de l'Ancien, qui s'était alors apprêté pour rejoindre son "invité". L'êveque avait encore fait preuve d'initiatives et de réussite dans son entreprise, pour mener à bien sa mission aussi efficacement.

En quittant le Graumann's, il laissa à Sophie la consigne de ne laisser entrer personne en son absence, et de répondre qu'il se reposait. Nul besoin que le gratin sache, pour le moment, ce qui allait advenir de David Julian, futur ex Tremere de Los Angeles...

Et son chauffeur le conduisit jusqu'au Last Round, le bar que tenait James Ramsay. Les sous-sols seraient parfaits pour la rencontre, et le lieu était moins dangereux que le Graumann's. C'était le lieu idéal, la nuit idéale... Oh que cela promettait d'être réjouissant...

Sacha passa devant James, le remerciant de mettre ses caves à sa disposition, et lui ordonnant de ne laisser personne d'autre entrer. Oh bien sur, il n'avait demandé à James l'autorisation d'utiliser ses caves que de manière rhétorique, et celui-ci n'avait pas véritablement eu le choix de refuser. Ce qui allait se passer ici ne serait pas beau à voir, hors de question de se laisser embêter par des manants ou par des jeunes imbéciles trop curieux.

Et Sacha descendit, son sac de voyage à la main, la veste en cuir ouverte sur son torse tatoué, sifflotant l'air d'un réquiem, vers les Caves du Last Round. Il vérifia par sécurité les présences dans la pièce, aiguisant ses sens. Puis entra, saluant Shiro et son Templier de la tête, tout en continuant à siffloter... Son regard se posa sur son Invité. David Julian, membre de la Maison Tremere, Sorcier...


"Tu n'as pas trainé Shiro, rapide et efficace, comme d'habitude... Bon. Je pense que notre invité est suffisamment bien installé pour que ton ami puisse nous laisser. Et je ne t'en voudrais pas si tu ne souhaites pas assister à la petite discussion qui va suivre..."

Puis, après avoir inspecté la salle et vérifié les chaines, il sortit de son sac une petite bouteille contenant un peu de son sang, et porta le goulot à la bouche du Tremere, pour le faire revenir à la conscience, puis il fit les présentations, tout en tournant lentement autour de son Invité.

"Bonsoir, David! Ravi de voir que tu as accepté mon invitation, j'espère que Shiro n'a pas été trop gentil avec toi, ce serait dommage que le contraste soit trop fort... Mais j'en oublie de me présenter, je suis Sacha Khitrik, mécène du cinéma, ancien du clan tsimisce, et archévèque de notre jolie ville de la dépravation, Los Angeles! Je suis sur que nous allons passer un très bon moment tous les deux... Je t'adore déjà!"

Puis Sacha éclata de rire!


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Mar 11 Juin - 13:58

Il avait eu tort. Ce n'était pas fini. Pas encore.
La première sensation fut celle d'un liquide chaud coulant dans sa gorge. Une substance suave, très agréable. Un goût vraiment remarquable, en dehors de la nuit de son initiation, il n'avait jamais rien connu de comparable.
Puis son corps se rappela à lui.
La douleur. Atroce. Tous ses membres étaient en feu.

Les souvenirs lui revinrent, comme un coup de poing en pleine figure. Le chantier désert, le guet-append, le Lasombra, les ténèbres, la douleur, le marchandage, la fin de tout espoir.
David ouvrit les yeux, autant que le lui permettait son visage tuméfié. Il n'avait pas pu tout soigner, loin s'en faut, et il se sentait couvert de sang et d’ecchymoses.
Il était absolument incapable de bouger. Et même s'il l'avait pu... il sentait le contact froid et serré des chaînes qui l'entravaient.

Une voix résonna, qu'il entendait comme à travers un mur. On s'adressait à lui, il distingua son prénom. Il tâcha de se concentrer pour saisir le sens des propos.
Il perçut des termes bien désagréables. Tzimisce. Archevêque. Puis un rire qui le fit frissonner.
Il se sentait faible, si faible... Et il faisait sombre, si sombre... Il ne voyait presque rien, des formes floues, tout au plus.
La douleur était insupportable, mais il était presque à court de sang, et s'il tentait de se soigner, il n'allait pas pouvoir résister et la frénésie de soif l'emporterait.

D'une pâleur à rendre jaloux un Giovanni, le corps déformé et couvert de sang, les traits tirés, les crocs apparents.
Il avait eu tort. Ce n'était pas fini. Pas encore. Mais cela aurait peut-être mieux valu.
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Amakusa
avatar



Messages : 141
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 29
Localisation : Au coeur des ombres.

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Mar 11 Juin - 17:06

A l'arrivée de son excellence je m'étais bien sur incliné, comme l'exigeait la bienséance. Politesse qui n'était plus vraiment respecté, mais je tenais encore à ces règles de respect, ces dernières qui nous différenciaient des primitifs. Sauvages dont une bonne majorité se trouvait au dessus de nos têtes. Que cette musique fatiguait mes sens, mais enfin la séance allait débuter.

L’archevêque entra dans la pièce une mélodie sifflée, je trouvais cela quelque peu dérangeant. L'ennemi était déjà terre, je ne voyais donc aucune raison de tourmente supplémentaire. Mais cela faisait partie de sa personnalité et il ne m'appartenait pas en ma qualité d'évêque de tenir rigueur mon supérieur à ce sujet.


"Votre excellence, il n'y-a rien à signaler concernant la capture de monsieur Julian. A part ce carnet crypté retrouvé sur son corps."

Il s'agissait je me doutai d'un élément secondaire, vraiment secondaire, alors je le posais sur la table à coté de l'ombre ou je m'étais niché. Il s'agissait alors d'un choix, rester ou non? Tacitement et étrangement je décida de demeurer en cette pièce. Ce n'était pas l'odeur du malheur qui me faisait rester, mais bien la responsabilité qui m'incombait de voir l’œuvre dont j'avais initié la création. Par contre je d'un signe j'ordonnai à Orson de quitter les lieux. La discrétion se devait d'être reine et je préférai savoir Orson à l'extérieur en gardien.

Quoi qu'il en soit lorsque l’Archevêque prononça mon nom à l'égard du Sorcier éveillé, je fis un pas hors de l'ombre. Révélant ainsi le visage adolescent, coupable de l'enlèvement.

J'étais l'ombre silencieuse de son Excellence et j'attendais encore, car on m'avait autorisé de demeurer ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Mer 12 Juin - 8:48

Ainsi ce cher David avait eu la bonne idée de venir avec son carnet. Sacha récupéra celui-ci, et ouvrit la couverture pour voir ce qu'il pouvait bien y avoir comme informations dans le carnet d'un Tremere. Mais comme c'était prévisible, les lignes finement tracées de la main du Tremere qui figuraient sur le petit carnet mystérieux étaient cryptées. Bien, cela ferait un sujet de discussion de plus pour cette folle conversation.

Sacha s'adressa à Shiro, étonné de ne pas entendre de réponse du Tremere, tout en tournant autour du prisonnier, faisant tourner le carnet entre ses mains.


"C'est bizarre qu'il réponde pas, tu lui as quand même pas arraché la langue pourtant si?"

Sacha s'arrêta devant le Sorcier, attrapa sa tête par l'arrière du crane d'un geste sec et rapide, et plongea son regard dans le sien, il s'agissait de lui faire peur, rien de plus pour l'instant, mais aussi de commencer l'entretien.

"Ce n'est pas poli de ne pas se présenter... Surtout devant un Ancien. Tes vieux t'ont pas appris ça?... Toute une éducation à refaire... Bah, si tu es sage et coopératif, j'accepterais peut être de combler tes lacunes en ce sens..."

Et de manière aussi soudaine qu'il l'avait attrapé, Sacha relâcha son emprise, et s'éloigna, passant derrière le Tremere. Il s'accroupit, et approcha ses lèvres des oreilles de celui-ci, pour lui chuchoter la suite.

"Tiens, d'ailleurs, files moi l'adresse de la Fondation, que j'sache ou te renvoyer à tes amis Sorciers quand j'en aurais fini avec toi. Et pendant qu'on est dans les préliminaires, tu pourrais aussi me dire comment est codé ton joli petit carnet. Promis, je garderais ça secret..."

Et il fallait espérer qu'il réponde. Sacha ne voulait pas utiliser certaines capacités, cela otait tout l'intérêt d'un interrogatoire et d'une séance de torture si l'on avait un moyen infaillible de soutirer les informations à l'interrogé sans que celui-ci ne puisse même essayer de ne pas les donner. L'intérêt du jeu était dans la difficulté, et dans la dose de souffrance à infliger pour faire tomber ces barrières.

Et ce soir, avec un Tremere, il y aurait d'autant plus de Challenge à briser sa volonté que s'il avait eu affaire à un Brujah ou un Toréador... Ce soir, il devait soutirer des informations capitales à David, tout en sachant que si celui-ci les révélait, il se condamnait à l'ire de ses supérieurs voire à la destruction... Oh que cela allait être jouissif!


"REPONDS!"






Revenir en haut Aller en bas
Alice Liddell
avatar

Nouvelle-Née Malkavian
Nouvelle-Née Malkavian

Messages : 225
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 24

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Mer 12 Juin - 12:53





    Deux nuit, les deux nuits étaient passées. Et je souriais. Avant, je n'avais presque jamais fait cela, maintenant, cela arrivait tout le temps. À chaque fois que je pensais à lui, à chaque fois que son nom me venait à l'esprit. Étrange situation, étrange sensation mais j'aimais cela. J'avais penser qu'il allait apparaître des ombres pour me prendre contre lui, me serrer dans ses bras. Il était des Ombres, et pourtant, je n'avais pas peur. C'était l'inverse même.
    Le Veilleur, savait-il pour lui ? Alban l'avait dit, il veillait sur moi, comme ce jours avec le Cavalier, il veillait sur moi. Deux personnes maintenant prenaient soin de moi. Le Veilleur et Shiro, Christophe et le Guetteur. Tous les deux, je les aimais, l'un comme un père, l'autre par le cœur. L'un par l'esprit, l'autre comme un amant. Je n'étais plus seule et même si le Veilleur me manquait, j'étais heureuse. Je n'avais plus peur. Parfois, Elles tentaient encore de m'avoir mais j'arrivais à leur survivre. Avant, je ne survivais que pour moi, maintenant, je survivais pour nous deux.



    J'arrivais devant l'immeuble et l'ouvris, l'ascenseur me montait jusqu'à notre refuge, jusqu'à cet endroit ou nous dormions tous les soirs l'un contre l'autre. Deux nuit, c'étaient ce qu'il avait dit. Et j'étais là .. mais pas là. Shiro n'était pas là. J'ai cherché partout, il n'était pas encore rentré.
    Fatigué, le soleil n'allait pas tarder à apparaître, mais il n'était toujours pas là. Les rideaux allaient descendre mais lui, il était où ? Je m'allongeais sur le lit, le futon ou nous dormions ensemble, fermant les yeux, espérant le voir apparaître. Mais je m'endormis, sans lui, il n'était pas là …



    Il faisait de nouveau nuit quand je m'éveillais. Les rideaux s'étaient relevés et je voyais le tapis de lumière de la ville. Mais pas lui. Il n'était pas là, pas encore. Shiro … ou es-tu ? Je me relevais pas un peu difficilement, les idées pas encore très claires. Je venais de m'éveiller.
    Doucement, j'allais vers le salon, pour aller chercher de l'eau . Je ne l'avais pas vu, j'étais passé juste à côté de lui. Dans la salle de bain, j'ouvris le robinet, l'eau claire coulait dans ma gorge, me rafraîchissant brusquement. Ça faisait du bien. Je sortis, et là, je le vis, assis sur une table devant le tapis de lumière, le Chapelier …

    -Bonsoir ma mignonne.

    Aussitôt, je me précipitais vers la cuisine mais il n'y avait presque rien, Shiro n'avait pas besoin de manger, moi si. Je me saisissais d'un couteau, le pointant vers lui qui m'avait presque rejoint

    -Voyons, est-ce une façon de dire bonjour ?

    Il était si proche de moi. Je fis de grands gestes pour le faire fuir mais il attrapa d'un coup mon bras, me le serrant avec force, me soulevant presque du sol. Je criais, je gesticulais alors qu'il m'arrachais le couteau des mains.

    -Allons, je viens en ami petite souris, je ne te veux aucun mal voyons.

    Je ne l'écoutais pas, je me débattais toujours en hurlant.

    -Je viens pour t'aider p'tite idiote ! Je sais où est Shiro.

    Je m'arrêtais soudain. Shiro, il savait … je voulais le retrouver.

    -Et bien voilà, tu vois quand tu veux. Bon maintenant, tu vas me suivre bien sagement et je vais t'emmener voir ton chérie petite souris.

    Je n'aimais pas son sourire …



    Pourtant, je l'avais suivi. À l'arrière d'une voiture qui sentait le parfum et la cigarette, il me fit monter. Je me tenais le plus loin possible de lui, à l'autre bout d'une banquette ou il s'était installé tranquille, détendu. Moi j'étais crispée. Mon cœur dans ma poitrine battait fort, je tentais de le refréner mais je n'y arrivais pas, et lui souriait

    -Déstresse ma belle, tu me fais pas confiance ?

    -Jamais.

    Il éclata de rire, je me mis à frisonner plus encore. J'avais peur, vraiment. Je n'aimais pas cet mec, il me faisait peur, ce Chapelier, je le détestais. Lui, ses hommes …



    Le voyage ne fut pas long, pas tant que ça. Mais à la seconde ou la voiture s'arrêta, il vola vers moi, se précipitant pour m'attraper. Je voulus m'enfuir mais il m'enserra le corps. Je voulus hurler mais sa main moite se posa sur ma bouche et il se mit à courir.
    Je me débattais furieusement, mais lui avançait, toujours, sans s'arrêter. Les voitures passèrent proches de nous semblant ne pas nous voir pas un instant elles ne ralentissaient. Pourquoi ? Je hurlais, mais sa main étouffait les son. Je tentais de le mordre mais une voix furieuse gronda dans mes oreilles :

    « Refais ça une fois petite garce et je te jures que plus jamais tu ne le verras ton Shiro … »

    Je ne bougeais plus, j'avais si peur. Peur qu'il me fasse du mal, peur de ne jamais retrouver les bras de Shiro. Il m’entraînait, me trimbalait serrée contre lui, m'emportait dans un bâtiment. Rien, personne ne nous voyait, rien, personne ne nous regardaient alors qu'il me tenait comme s'il allait me tuer, un bras planquant mon corps contre le sien, l'autre sur ma bouche, je respirais mal, j'observais les autres, aucun ne nous voyait. Aidez-moi …
    Puis on passa une porte, il se mit à courir, dans un long couloir, j'avais peur, terriblement. Plus personne, c'était sombre, vraiment. Je n'aimais pas cet endroit. J'avais peur. Shiro, ou était-il …

    Soudain on arriva devant une pièce ouverte à côté de laquelle se trouvait un homme … l'ami de Shiro . Je voulus crier, que lui me voit, lui qui fixait droit devant lui. Mais nan, le Chapelier m’empêchait presque de réfléchir, je suffoquais.

    « Maintenant, va le rejoindre ton chéri »

    Cette voix résonna dans mon esprit avant qu'il ne me balance à l'intérieur de cette pièce. Je percutais le sol avec dureté, lâchant un petit cri de surprise alors que je percutais une chaise. Je ne voyais rien, je me relevais difficilement, où j'étais. Je ne voyais qu'une jambe, mes yeux se relevèrent, pour voir soudain un visage ensanglanté. D'un geste, je me redressais, terrifiée. Un homme … mes mains se saisirent soudain de son visage alors qu'il y avait un autre homme derrière celui ci. Qu'est-ce que c'était que ses chaînes? Je ne comprenais pas, je tenais le visage de l'homme, cherchant à comprendre. Mon regard se releva vers l'autre, puis je tournais la tête, et le vit … Shiro …

    -Shiro ... Qu'est-ce qu'il … se passe ?

    Soudain, je sentis la présence de Cheshire … proche de moi … mais pas présent. Avait-il peur … oui, visiblement. Il était là, il tremblait proche de moi, je regardais toujours Shiro, dans l'incompréhension totale, le visage tourné, la gorge face à l'autre qui semblait presque mort.

    -Alice … cours ...

_________________
.
Merci à mon papounet d'amour pour ce kit <3

Spoiler:
 

cc66ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Mer 12 Juin - 15:31

David perçut une autre voix, qu'il avait déjà entendue sur le chantier. La voix de celui qui l'avait attaqué, et sans doute emmené ici. Il s'efforça de se concentrer pour entendre ce qu'il disait, et réussit à accommoder sa vision pour enfin percevoir plus que des formes floues. Le Lasombra était un adolescent japonais, aux yeux et chevelure aussi sombres que ses ténèbres.
Quant au Tzimisce, son allure n'était pas déplaisante... Mais la connexion entre cet étrange sentiment et le sang délicieux qu'il avait bu se fit rapidement.

Le carnet... Il tenait son carnet... Pourquoi ne pouvait-il s'empêcher de l'emmener partout avec lui ? Heureusement qu'il écrivait suffisamment pour devoir en changer régulièrement, et qu'il prenait toujours soin de le crypter au cas où on tente de le lire. Car ce carnet devait sans doute contenir de précieuses informations sur le clan et la Fondation Tremere sur Los Angeles, ainsi que sa conversation avec le Prince.

Il sentit soudain une traction à l'arrière de son crane, et sa tête se releva pour croiser le regard du Tzimisce penché sur lui. Il lui signala que ce n'était pas poli de se présenter. Une forme d'humour noir sans doute. Il connaissait déjà son nom, sans doute son clan.
Il le lâcha aussi brusquement qu'il l'avait attrapé, et David laissa sa tête retomber sur sa poitrine, préférant préserver le peu de forces qu'il lui restait.

Un murmure à son oreille lui annonça la suite. Allait-il vraiment le renvoyer à la Fondation s'il parlait ? Il en doutait fortement. Et même s'il le faisait, David se ferait certainement détruire pour avoir trahi. Il n'en était pas question.
Le Tzimisce l’exhorta à répondre. David serra les dents. De toute façon, dans son état, il n'était même pas sûr de pouvoir aligner deux phrases correctes.

Un bruit sourd non loin de lui, mais il ne redressa pas la tête. Et pourtant elle bougea de nouveau, mais dans des mains bien plus douces que celles de l'Archevêque. Un visage de jeune fille effrayée lui faisait face, si proche qu'il pouvait la toucher. Il n'eut pas le temps d'essayer de comprendre ce qui se passait. La faim dépassait la réflexion lorsque la fille lui présenta sa gorge, et dans un mouvement brusque il y plongea ses crocs et commença à boire, à grandes goulées, comme si sa vie en dépendait.
Et sa vie en dépendait.
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Amakusa
avatar



Messages : 141
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 29
Localisation : Au coeur des ombres.

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Mer 12 Juin - 23:52

Tout se passait comme prévu, à savoir, le plus sinistrement possible. Son excellence semblait accorder de l’importance du carnet. Chose à laquelle je ne pouvais qu’être d’accord. Quoique dubitatif, quel Tremere se promenait sans défense avec des écrits qui pouvait contrarier toute la fondation, toute la Camarilla. Non vraiment, à moins d’un relâchement du clan je ne pouvais imaginer telle erreur au sein de ce clan. Serais-ce la vanité ? Il faudrait leur tendre un miroir, eux possède encore la faculté de voir leurs reflets. Sorti des ombres, à quoi bon demeurer cacher, je voulais bien sur que ce pauvre hère observe à quel point sa situation était critique. Cela lui permettrait j’espérais d’écourter sa phase de torture. Par la pression il fallait bien inciter la voix à se délier. Lui qui était si silencieux, ici le courage ne servait à rien et j’étais sur de ne pas avoir capturé un Tremere muet.

Après la violence des mots, viendra la violence de la torture ou de la domination s’il avait de la chance. Mais je pressentais sa douleur prochaine. C’était au final inutile, comment pouvais-je espérer un changement d’attitude de sa part. Les Tremere étaient tous des drogués de loyalisme, désespérant car si artificiel. Ou était la beauté d’un serment pour ces êtres.

Mais quelle idiotie de penser cela comme un scénario prédéfini. Évidemment je ne connaissais pas les réels desseins de l’Archevêque, mais au delà des mots, la foudre est venu tomber sur moi.

Comment faire subsister une aura calme après cette vision. Alice… Pourquoi, Alice ? Un regard à droite, je ne rêvais pas, il ne s’agissait point d’un rêve, d’une pensée imagée. Elle était la... Tombée du ciel et prononçant mon nom devant son Excellence. Moi qui n’agissais que de raison lorsque son Excellence était présente, je voyais la passion envahir l’esprit. La peur de devenir irraisonnable était née, comme une ombre, comme une épée de Damoclès.


Et ce sorcier assoiffé qui ose la toucher, profaner son corps ! Impossible de me retenir, instinctivement ma volonté se dirige vers cette souillure. Colère et froideur, de ma main je pris en poignée ses cheveux et de ma force je fis basculer sa tête en arrière hors de portée de la gorge. Ma hargne était présente, seulement l'Archevêque se trouvait derrière le sorcier, ce fut donc cet ultime rempart qui arrêta la force de mon bras.


Puis comme un objet que l’on convoite j’agrippai Alice par la taille ramenant son corps à l’arrière. La confusion alertait mon esprit, jamais je n’avais menti à son excellence, jamais je n’avais trahis son Excellence. Je ne pouvais décidément mentir par respect au serment encore en vigueur, je ne pouvais simplement qu’être évasif, incomplet, bref étrange à ses yeux.

« Pardonnez mon Templier pour cette intrusion votre Excellence,  je vais faire en sorte que cela ne se reproduis plus. Avec votre autorisation, je vais m'appliquer à ce que cette personne soit évacuée et proprement délivrée de tout souvenir. »

Partir  immédiatement aurait parut suspect, j’attendais donc l’aval de l’Archevêque. Priant pour que le Tremere soit plus important qu’une simple goule ayant prononcée mon nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Jeu 13 Juin - 8:40

Le Tremere semblait vouloir résister, et c'était bon signe, signe qu'il avait une volonté ardente, signe qu'il voulait le bien de son Clan, signe qu'il serait d'autant plus amusant de jouer avec. De faire effriter les murs de son esprit, d'y creuser des brèches, puis d'envahir celui-ci. Sacha allait reprendre son interrogatoire lorsqu'une "intrusion" des plus inattendue le surprit.

Une jeune femme venait de tomber de la porte. Comment était elle entrée ici! N'avait il pas donné des ordres? N'avait il pas INTERDIT à quiconque de pénétrer dans cette salle sans son autorisation? Cette apparition était tout à fait inexpliquée, et les choses qui suivirent furent bien trop rapide pour que Sacha n'ait le temps de véritablement tirer les conclusions sur cette soudaine chute.

Alors qu'il lisait l'Aura de la jeune femme dans la pièce, découvrant sa nature humaine, avec une couleur étrange, celle-ci s'approchait du visage du prisonnier. Idiote. Elle allait se faire mordre, voire tuer, mais il n'en avait cure. Et David but. Sacha observait, pensant qu'il avait de toute manière prévu de redonner suffisamment de force au Tremere pour qu'il soit en mesure de parler et de répondre à ses questions, il préférait que ce soit le sang d'une humaine que le sien.

Ce qui fut plus étonnant fut les paroles de la femme en voyant Shiro. Elle le connaissait. Comment? Pourquoi? Depuis quand? Autant de questions sans réponses pour le moment. Puis Shiro sortit de son immobilité, pour ôter la jeune femme des crocs du Tremere. 


Ce n'est pas la réaction de Shiro qui étonna et intéressa le plus Sacha, mais ses paroles ensuite. Proposer de l'évacuer et de lui faire perdre la mémoire. C'était une option en soi, mais...

Quelque chose clochait. Sacha mena son esprit aiguisé vers l'Aura du Lassombra, pour y découvrir la Peur, la Colère, puis le Doute... Il la connaissait, il la connaissait trop bien... Soit.


"QUI EST CE? COMMENT EST ELLE ARRIVÉE LA? Shiro... On ne "Tombe" pas d'une porte par inadvertance, surtout quand on est humain. Elle n'est pas venue seule, c'est impossible. Ou alors c'est que James et ton Templier sont aveugles, ce qui m'étonnerait beaucoup..."

D'abord, il fallait comprendre. Comprendre comment elle était arrivée ici, et surtout qui l'avait amené. Sacha chercha à détecter les présences, si quelqu'un de dissimulé l'avait menée en ce lieu, il le traquerait, le trouverait, le ferait parler, puis le tuerai. Il discerna l'aura du Tremere, celle du Lassombra... Celle de l'humaine bizarre, et ...

Alhambra Blue Valentine

Celui là était de la pire des engeances. Un Evêque excellent, très doué dans de nombreux domaines, mais avec un défaut de taille. Un sens des initiatives et de la loyauté déplorable. Ce Ravnos avait trop souvent fait de sales tour à son propre camp pour son propre bien. Depuis peu, il s'était fait plus calme, plus discret. La mise à pied l'avait calmé, et Sacha avait reçu une missive de sa part... Il voulait réintégrer le Sabbat, et sa place d'Evêque... Mais là, il avait intérêt à avoir une très bonne explication s'il souhaitait quitter la pièce entier...

S'adressant à lui par télépathie...

"Alhambra... J'ose espérer que tu as une très bonne explication à me fournir pour t'inviter dans un lieu dont j'ai interdit l'accès, et pour troubler un interrogatoire par ta présence."

Sans attendre de réponse de sa part, Sacha se tourna vers Shiro et son humaine. L'attitude qu'ils avait laissait présager quelque amourette, simulée espérait Sacha. Et il répondit à la demande polie de son Evêque...
"Non Shiro... Maintenant qu'elle est là, Elle assistera à notre conversation, elle s'en souviendra. Il est temps que le bétail sache qui dirige cette ville. En revanche, veilles à ce qu'elle n'approche plus du Sorcier, je ne voudrais pas qu'il récupère trop de sang..."

Attendant la réponse de son Evêque, Sacha se retourna vers le prisonnier, alors que son esprit restait concentré sur Alhambra et Shiro. Il était temps d'obtenir des aveux. Il attrapa la main droite de David, sortit couteau de sa poche, et trancha le pouce, sans autre forme de procès.
"Désolé mon ami de cette interruption, j'espère que tu as apprécié ce sang... Il te sera surement nécessaire bientôt si tu ne parles pas très vite... Oui. Vois tu c'est l'avantage de ta condition, tu peux te régénérer, donc notre conversation pourrait durer très longtemps... Je t'ai posé des questions, je veux des réponses... Et si je m'impatiente, je te couperais les autres doigts. Ca tombe bien, tu en as vingt..."
Revenir en haut Aller en bas
Alice Liddell
avatar

Nouvelle-Née Malkavian
Nouvelle-Née Malkavian

Messages : 225
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 24

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Jeu 13 Juin - 13:00






    Cheshire avait prit un gros risque, réellement. Il était presque apparu face à tous ses gens, il était venu pour tenter de me protéger, comme cette fois là, dans la ruelle, avec le Cavalier.

    Mais encore une fois une fois, c'était trop tard. J'eus à peine le temps de comprendre les mots de Cheshire, de tourner d'un centimètre ma tête que soudain, je sentis un vif élancement à la gorge avant qu'une vague ne me submerge, n'efface tout en moi. Un gémissement s'échappa de ma gorge, mes mains se crispèrent un instant avant de tomber vers le sol.

    Je n'entendais plus rien, je ne ressentais plus rien. Mes yeux étaient ouverts, fixé sur un mur en face de moi, mais je ne le voyais même pas. Mon regard devenait noir, comme si tout disparaissait. Je me sentais faible, mon corps était pris de tremblement alors que la vie semblait s'enfuir. Pas le moindre geste, pas la moindre protestation … c'était agréable, et en même temps si terrifiant. JE fermais les yeux d'un coup, les plissant avec ce qu'il pouvait bien me rester de force. Je me sentais si faible … je disparaissais à mon tour.




    Soudain, la pression de mon cou disparut et je commençais à tomber, à me laisser tomber sur le sol. Mes yeux étaient toujours clos, quelques larmes avaient coulés, glissant le long de mes joues. Mon corps fut pourtant arrêté dans sa chute, aggriper à la taille et ramener contre un autre corps auquel sans même savoir qui cela était, je m'accrochais, mes mains crispées en position fermés sur le tissu d'une chemise, le regard toujours noir. Je tremblais si fort, j'avais si froid. J'étais sans force et pourtant j'arrivais à m'accrocher à ce vêtement car à une ancre, à une ancre dont ma vie avait l'air de dépendre.

    Les paroles que j'entendis auraient pu me soulager, un peu, car il s'agissait bien de Shiro. Mais non, je tremblais toujours autant, fixant le mur, n'arrivant pas à me calmer, pas le moindre instant, je tremblais, mon corps ne semblait plus sous mon contrôle, comme si une autre force le dominait. Je n'étais qu'une poupée qu'on avait trop secoué et dont les nerfs avaient lâchés. J'étais blanche, presque autant de faiblesse que de peur.
    Pourtant, on arriva à me faire encore plus peur. Les éclats de voix de Sacha m'arrachèrent presque des sursaut de voix dans mes tremblements, mes mains se serraient encore plus sur le vêtement de Shiro alors que mon cœur menaçait d'exploser dans ma poitrine. Je voulais partir, je voulais qu'on disparaisse. Je voulais être devant le tapis de lumière avec lui, avec Shiro, que nous soyons que tous les deux, que plus rien ne nous atteignent. Loin de cet endroit et de ce sang, de cette douleur.


    Je n'entendais plus leurs mots, je ne voulais pas les écouter. Tout ce que j'entendais, c'était le tic-tac de la montre gousset qui pendait autour du cou de Shiro. Écouter cela, rien d'autre. Je fermais les yeux, toujours contre lui, m'accrochant. Je ne voulais pas le lâcher. Même si je pouvais, je ne le ferais pas.
    J'entendis un cri, et me pressais plus encore, comme si je voulais me cacher en lui. J'étais toujours secouée de spasme incontrôlée, qui faisait de mon corps une sorte de machine à ressort qui sursautait en permanence. Le noir, je ne voulais rien voir, plus rien. Il n'y avait que lui, j'étais contre lui et c'était tout.


    Pitié, que ce cauchemar où le Chapelier m'avait jeté se termine, maintenant.

_________________
.
Merci à mon papounet d'amour pour ce kit <3

Spoiler:
 

cc66ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Jeu 13 Juin - 18:02

Le liquide vital coulait dans sa gorge et en tout son corps, du sang de jeune fille, délicieux. Pas aussi bon que celui de l'Archevêque évidemment, mais au moins il commençait à se sentir un peu mieux. Comme il buvait vite, il risquait de rapidement la vider jusqu'à la dernière goutte, mais il n'en avait cure. La jeune fille était humaine, et il devait survivre. Sa propre existence passait avant celle de l'humaine, il s'en repentirait plus tard. S'il en avait l'occasion.

Mais on lui arracha sa proie, et le moment de répit prit fin. Il était encore salement amoché, mais il avait pu se régénérer suffisamment pour être en état de faire fonctionner son cerveau convenablement.

L'humaine était blottie contre le Lasombra, qui proposa de l'évacuer. Ce serait en effet plus sage pour elle, mais David doutait que le chef du Sabbat accepte une solution aussi simple et propre. Les Tzimisce étaient de véritables monstres...
Et effectivement, il demanda à ce que l'humaine reste pour assister à la séance. Ça, elle risquait fort de s'en souvenir ! Et de risquer d'aller raconter partout ce qu'elle avait vu, si elle ne devenait pas cinglée avant.

Mais sa présence restait suspecte, et David songea que ce pouvait être une mise en scène, une humaine dominée par les sabbatiques pour lui apporter du sang et tester son humanité. Aussi vérifia-t-il, par des moyens spécifiques aux Tremere, si la jeune femme avait été manipulée. Non, aucune trace de domination ou de possession. En revanche...

Sur le coup il n'avait pas fait attention, trop occupé à boire pour survivre. Mais le goût était encore présent dans sa bouche, et l'analyse n'était pas compliquée. Si ce sang était si bon, ce n'était pas uniquement parce qu'il tombait à point nommé. Il ne contenait pas que du sang humain.
David eut un sourire et un sobre pouffement de rire, affichant l'air de celui qui a compris la supercherie. Et il parla enfin, dans un anglais impeccable teinté de son accent londonien, en regardant la fille :


C'est une goule... Vous pensiez que je ne le verrais pas ?
Vos stratagèmes sont minables...


Le Tzimisce revint à la charge. David eut juste le temps de voir le couteau puis il ressentit une douleur fulgurante à la main.
Si les coups de poing du Lasombra avaient été violents, se faire enlever une partie du corps était dix fois pire. Une douleur lancinante, qui aurait fait s'évanouir n'importe quel humain de faible constitution.
Pour sa part, il ne put retenir un hurlement de souffrance, mais il se força ensuite de nouveau à serrer les dents, et laissa sa main afficher un moignon de doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Amakusa
avatar



Messages : 141
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 29
Localisation : Au coeur des ombres.

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Jeu 13 Juin - 21:50

Alhambra Blue Valentine était heureux, espérait-il situation aussi propice, non, assurément que non. N’étant plus aux affaires, comment aurait-il put être au courant de ce qui se passait sous les sous-sols du Last-Round ? Beaucoup de monde participait à la fête et c’est en omettant la bienséance que le Ravnos s’invita de lui-même. Juste, avait-il pensé à balancer un petit cadeau de bienvenue, cette foutue gosse…


La vengeance de l’ancien évêque allait bientôt sonner…

Un message par télépathie de son Excellence l’invitant à parler. Très bien alors il descendit et le vampire dandy manieur de carte se montra en une arrivée théatrale. Nappé de pourpre, sans chapeau, costume trois pièce impeccable l’évêque Ravnos était prêt à annoncer la lumière aux pélerins ainsi réunis.

« Votre Excellence, je ne suis ici que pour lever le voile d’une habile supercherie. N’avez-vous point remarqué l’aura étrange autour de monseigneur Amakusa ? Serais-ce parce qu’il aime réellement cette gosse ? Mais moi je dis bravo, quand on arrive a manipuler la goule de l’ancien Malkave Christophe pour récupérer des informations le concernant !! »

Puis d’un pas assuré le Ravnos amusé par la situation bondit vers Shiro.

« Mais votre Excellence il était bien trop modeste pour vous l’annoncer ! Ce type est formidable il fait croire à une gamine qu’il est amoureux d’elle juste pour des infos, franchement je n’aurai pas la patience ! Bravo, Bravo ! Alors ces infos Shiro, combien ? Pratiquement une semaine que tu l’as menée en bateau, tu nous dis quoi sur le vieux ? »

Puis prenant conscience de la situation, il eut un air plus grave en direction de David Julian.

« Oh navré ! Cela doit faire extrêmement mal, c’était un joli pouce en plus ! »

Puis content de sa performance il se rassit sur un tonneau d’un coin de la pièce en buvant délicieusement son cocktail sanguin. Avais-je omis de vous préciser qu’il était entré avec un cocktail en main ?
 
Shiro.

J’étais étranglé, balayé par cette série en cascade et rien ne jouait en ma faveur.  Déjà comme je le prévoyais l’Archeveque avait refusé la solution de replis. Mais sans que je ne m’y attende le Tremere pour une raison qui m’échappait encore avait balancé la nature goule d’Alice. La pauvre, elle ne fut point témoin du doigt amputé, j’ai protégé ses yeux mais elle eut l’horreur d’entendre la douleur atroce du Tremere. La protéger parce que je l’aimai me rapprochait dans un gouffre dont je ne pensais pas tomber cette nuit. Une chute qui pouvait entrainer ma perte, si seulement je pouvais être assuré que mon sacrifice permette la survie d’Alice. Je n’étais pas encore tombé et l’arrivé d’Alhambra Blue Valentine me poussa de cette falaise.

Un discrédit ne lui suffisait pas, il voulait tout ruiner et il y-avait assez de colère pour l’éliminer, maintenant. Mais que répondre fasse à ces questions ?

Je serrais Alice aussi fort que possible et une ombre sembla passée sur mon visage. Alors je répondis, puisqu’il fallait le faire.

« Jamais je ne mens et cette jeune fille n’est l’objet d’aucune manigance. Aussi je refuse de la laisser ici. Aucun ordre ne me fera changer d’avis. »

L’insubordination était faite, la détermination se lisait sur mes yeux et je pouvais imaginer d’office le grand sourire d’Alhambra. C’était une question de respect et de loyauté envers mes sentiments. Jamais une ombre n’aura été aussi fidèle de l’être qu’elle suivait. En cas de silence je partirai sans heurt, en cas de protestation, j’aviserai…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Lun 24 Juin - 14:03

Les réponses des deux autres protagonistes : L'evêque et l'invité surprise, surprirent Sacha. Il allait devoir passer du temps à s'occuper d'eux et non de son prisonnier. Aussi, avant de leur répondre, il se tourna vers David, le regarda dans les yeux, et lui intima :

"Toi, ne bouges pas, je m'occupe de toi dès que j'ai réglé le petit tracas avec mes amis."

Et avant de se détourner, Sacha planta son couteau dans la main gauche du Tremere, l'enfonçant jusqu'à traverser la main. Une fois certain que son jouet futur n'allait pas bouger, Sacha se retourna vers les trois autres, et fit le point sur ce qu'il venait d'apprendre, et la manière dont progressait la situation :

L'humaine était une goule, première chose, et surtout, la goule d'un Ancien de la Lune. C'était encore plus fort, plus intéressant, plus dangereux, plus jouissif, plus risqué. Si elle souffrait trop, le vieux se vexerait, voire s'énerverait. Bien. Parfait.


Et Shiro, en était... Amoureux? Depuis une semaine... Oh, si l'Evêque commençait à prendre du plaisir au lieu de travailler, cela n'irait pas. Sacha aurait pu vérifier aisément les dires de Ravnos, mais il savait que s'il avait choisit de se pointer ici, de risquer la destruction, il avait de bonnes raisons, et il était rare qu'il n'y ait pas une pointe de vérité dans ses paroles.

Enfin, Shiro indiqua quel serait son choix. Il ferait sortir Alice. Bien. S'il avait choisit, alors Sacha se plierait à ce choix. Affichant un rictus malsain, il tourna son esprit vers celui d'Alice,  plongea dans ses pensées, et remonta le cours de sa mémoire. Il remonta jusqu'à sa rencontre avec Shiro, il comprit le déroulement de leur histoire, il comprit ce qui s'était passé... Et il s'amusa. Machiavélique, sadique, méchant. Ce n'était surement pas suffisant pour décrire l'attitude qui dicta sa conduite. Sacha modifia les faits dans sa mémoire, il modifia les instants vécus, pour qu'Alice se sentent en danger avec Shiro. Il modifia sa mémoire pour qu'elle se souvienne avoir été obligé, contrainte par Shiro. Il modifia sa mémoire pour qu'elle se souvienne avoir discuté avec Alban, pour qu'elle se souvienne qu'il lui ait expliqué le pouvoir de la domination. Pour qu'il lui explique comment Shiro l'avait laissé croire qu'elle l'aimait... Puis il prit la parole :

Spoiler:
 

"Shiro, si tu tiens à cette proie, soit, fais en ce que tu veux, mais dans ce cas, ne me fait pas plus perdre mon temps dans cette salle. Je te recontacterais pour tes prochains ordres!"

Puis il se tourna vers Alhambra, et l'observa. Songeur.

"Quand à toi... Je me demande ce que tu cherchais en venant ici. Juste à ennuyer Shiro en crachant ton venin, ou bien cherches tu à revenir me servir? Je te laisse faire ton choix, expliques moi ce que tu envisages, mais soit clair et sur de ce que tu veux, car si tu me fais perdre mon temps... Tu ne quitteras pas le Last Round vivant..."
Revenir en haut Aller en bas
Alice Liddell
avatar

Nouvelle-Née Malkavian
Nouvelle-Née Malkavian

Messages : 225
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 24

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Mar 25 Juin - 1:25




    Le sang coulait dans mon cou, je le sentais, il était chaud, humide, poisseux, coulant le long de ma gorge pour descendre plus bas encore. Je ne tentais même pas de l'arrêter, je ne le voulais pas. Je ne voulais plus rien. Je n'entendais plus rien, je ne voyais plus rien. Je ne sentais plus que quelques choses : le sang coulant dans mon cou et mes mains agrippée contre lui, son étreinte autour de moi. J'occultais tout ce qu'il se passait autour de moi. Je ne ressentais que lui, et le son de l'horloge.
    Tout le reste, je l'oublier, tout ce qui était à l'extérieur de ses bras, des bras de celui que j'aimais.
    Il me serrait contre lui, de plus en plus fort. Il semblait me serrer comme si tout était en danger, comme si tout menaçait de disparaître, là, maintenant. Je l'aimais tant, et nous étions en danger.


    Un cri résonna de nouveau, violemment dans la salle, et je reconnu à nouveau la voix de celui qui avait déjà crié. Qu'est-ce qu'on lui faisait, je ne voyais plus …
    Shiro … aide moi, pitié, je veux sortir, je voulais revoir le tapis de lumière, maintenant, retrouver cet endroit, retrouver notre refuge à nous, rien de plus.
    Shiro … je t'aime …



    Mais qu'est-ce que …

    Dans l'esprit d'Alice, c'était le chaos. Tout était en lutte, Cheshire montrait les dents, prêt à attaquer. Il avait toujours défendu cette jeune fille, il l'avait toujours protéger. Toujours, jamais il ne l'avait laissé tomber, du moins réellement. Il était le gardien, celui qui protéger son esprit. L'esprit d'Alice … il l'avait divisé, ce n'était même plus de la multi-personnalitée, c'était bien plus encore. Cheshire divisait la mémoire. Il était le seul à savoir ce qu'il s'était passé ce soir là, le soir ou la maison a prit feu. Et là … il tentait de lutter, de combattre celui qui menaçait sa protégée, sa si douce Alice qu'il avait si longtemps préservée. Il avait cru que Daniel pourrait s'occuper d'elle, la protéger mais non, ce n'était pas lui qui avait prit cette tache. C'était un autre, qui lui avait tout promis. Et aujourd'hui, tout partait, il faisait … n'importe quoi. Cheshire feulait, il tentait de le repousser, de refréner ce prédateur qui voulait fracasser encore l'esprit de cette jeune fille qu'il protéger. Pas ça, pas encore, et toi l'autre grand dadet à la con, tu pouvais pas la protéger nom de dieu !!
    Il est en train de tout détruire, sous ton nez, réagis ! Pourquoi devait-il toujours tout faire à la fin ! Un vieux matou fatigué comme lui … ça finira par le tuer …



    Je semblais me réveiller quand j'entendis soudain cette voix terrifiante, comme si ele m'avait réveillé d'un coup. Mes yeux papillonnaient, j'observais tout, je regardais tout autour de moi. Je cherchais un repère. Je cherchais … Mais qu'est-ce que je fichais là, mes yeux remontèrent vers ce visage avant que je ne me mettes à trembler, réellement. Non, mais qu'est-ce que je fichais là, contre lui ...


    "Shiro, si tu tiens à cette proie, soit, fais en ce que tu veux, mais dans ce cas, ne me fait pas plus perdre mon temps dans cette salle. Je te recontacterais pour tes prochains ordres!"


    Soudain, on m'emmenait, je le sentais, il me portait. Je tremblais de plus en plus, cherchant une solution. Fuir, je devais fuir, maintenant, le plus vite possible. Un couloir, des marches, trop de monde, mes yeux inquiets s'arrêtaient à tous les instants sur tout et tout le monde. De l'aide, j'avais besoin d'aide, là maintenant. Pitié … mais aucun visage amical, aucune aide en fait, j'avais peur, si peur …
    Christophe … où es-tu ?
    On arriva dehors et soudain, sans crier gare, je le frappais, en plein visage. Il me lâcha, et je m'enfuis, aussitôt. Mes jambes tremblaient mais je me mis à courir, aussi vite que je pouvais. Fuir, je devais fuir, il allait … Christophe, à l'aide.





_________________
.
Merci à mon papounet d'amour pour ce kit <3

Spoiler:
 

cc66ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Amakusa
avatar



Messages : 141
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 29
Localisation : Au coeur des ombres.

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Mer 26 Juin - 19:45

Je ne comprenais pas la décision de l’Archevêque, il s'agissait pourtant d'un mutisme caractérisé, manifeste. Par mes propos j'avais soufflé le son d'une révolte, d'un esprit mutin. Moi qui était considéré comme le pion le plus docile, la tour sombre, disait-on. Par ma prise de position, je pensais le message clair et évident, par ma volonté, je m'opposais à la sienne. Chose qui hiérarchiquement au sabbat était bien souvent récompensé par une mort horrible. D'ailleurs évidemment que je m'étais préparé à cette éventualité, toutes les ombres étaient déjà prêtes. Si le combat faisait rage, malgré mon âge, j'étais sur de le perdre. Mais sans doute aurais-je eut le temps par mon sacrifice de sauver ma belle.

Par cet attitude, par cette décision, l’Archevêque avait éclipsé la bataille. Une décision qui m'apparut sage, mais si étrange de la part de Sacha. Cela ne venait pas du fait qu'il disait non à me pourfendre sur place qui m'inquiétait le plus. Ce fut cette désagréable sensation à la montée des marches tentant de déceler ce qui n'allait pas dans ce choix. Un piège, une contrepartie, je m'attendais à tout au final, même mon templier, je me méfiai de lui. Escortant Alice plus effrayée que jamais, j'avais l'intime conviction d'avoir omis un détail. Avais-je saisi tous les mots de l'Archeveque, étais-je dans une illusion crée par Alhambra?

Pourtant lui-même semblait avoir eu du mal à garder sa non-vie, ce soir la. Si Alice n'avait pas été la, j'en aurai certainement eu terminé avec ce parasite. Le joueur de carte s'en était tiré par de plates excuses, renouvelant sa loyauté et son attachement aux desseins de l'Archeveque. Ce n'était pas ce soir qu'il regagnerait sa place. Mais il restait à déterminer ce que j'allais faire moi...

L'ordre était d'attendre de nouvelles injonctions... Je pressentais des représailles, c'était évident. S'il me fallait quitter ma chaire d'évêque cela ne me dérangeait pas, tant qu'Alice survivait à cet endroit. C'était ma seule priorité, mon seul souhait. Alors que je disparaissais définitivement de cette pièce, j'eus une pensée pour ce pauvre Tremere... Traversant les meutes réunis au bar ce soir-la, j'avais l'impression de collectionner les regards se posant sur Alice. Mais qui osait demander le repas des mains d'un évêque, c'est sans doute ainsi qu'ils voyaient les événements.

Agitée et encore plus effrayée, c'est ainsi que je percevais ma promise. Et à peine je voulu la poser à terre qu'elle me gifla férocement, pour s'enfuir, loin de moi.

Ici débuta la souffrance...


Cela ne s'était point passé comme prévu pour Alhambra, même si le Lasombra fut parfait dans la trahison de ses mots cela n'avait point fonctionné. C'était pourtant évident qu'il s'agissait d'un traitre en puissance je ne faisais qu'amener le coupable devant son juge. Mais Shiro était toujours le maitre d'oeuvre de Sacha. Je pensais que l'Archeveque était incapable de voir en lui le potentiel d'un traitre, à vrai dire moi non plus... Enfin il s'agissait d'un autre temps, tout ce que je voulais c'était une place au conseil, redorer mon blason et j'avais cette nuit échoué. Pire aux derniers mots de son excellence ma non-vie semblait en jeu, de quoi m'arracher un gloups ! Allez je n'étais pas à une roulade prêt, j'avais joué sur ce coup de poker et malheureusement l’échec se pointa. Je faisais amende honorable d'un soupir. Oh que non, ma scène se terminait sur un triste constat et point de rappel, hélas !

"Mon seigneur, je me suis apparemment trompé, ma vigilance ne semble plus ce qu'elle était j'en ai bien peur. Sachez que mon unique but est de vous servir le plus loyalement. Je ferais en sorte d'oublier cette affaire et de m'en tenir à une discrétion méritée. Je présente prestement mes excuses à vous et à son Excellence Amakusa. Sur ces mots, je vous souhaite la bonne nuit !"


La seule perspective de sauver la soirée était de partir vite, même si je regrettais amèrement de ne pas assister à la torture du petit. Je pensais simplement qu'imposer ma vision serait aggraver mon cas, ça ce n'était pas une option. Alors piteusement, je regagnai en silence les coulisses. Mauvaise nuit !

[H.J] C'est bon pour moi, ne fait pas trop souffrir le Tremere Sacha.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Jeu 4 Juil - 8:41

Dans toute bonne pièce de théatre, tout excellent film, ou tout roman intéressant, il y a une introduction, pour décrire la situation initiale, les personnages, leurs liens. Puis il y a un élément perturbateur, l'objet de la pièce, du film, du roman, et il s'agit ensuite d'étudier la réaction de chacun vis à vis de cet élément perturbateur.

Ici, l'élément perturbateur avait été ce Ravnos, et surtout le cadeau qu'il avait amené avec lui. Une goule d'un ancien Malkave Camariste, et pire, une femme qui avait un lien avec Shiro. Lien amoureux? La question était de savoir si ce lien était réciproque ou non. Mais dans tous les cas, l'élément perturbateur DOIT être résolu, pour que la situation revienne à la normale.

Ici, cette nuit, le départ d'Alhambra, de Shiro et de la goule venaient de régler le problème amené par l'élément perturbateur. Les résolutions et punitions éventuelles pour Shiro et sa proie feraient l'objet d'un prochain épisode. L'heure était venue de revenir à une situation stable, saine et surtout une situation plaisante pour les protagonistes.

Et Sacha profita du calme de la Cave, désormais seul avec le prisonnier Tremere, l'homme aux neuf doigts. Et encore, ce n'était qu'un début. Se retournant vers lui, et affichant un air désolé, il s'excusa :


"Je vous prie de m'excuser Monsieur Julian, je n'avais pas prévu ces dérangements, mais c'est réglé, nous pouvons poursuivre notre entretien là ou nous en étions... J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur... Ah oui, je parlais de l'utilité de votre sang..."

Tout en disant cela, Sacha trancha l'index du Tremere. Ce n'était pas parce qu'il n'avait pas répondu, ni parce qu'il voulait le punir de quoi que ce soit, non. C'était juste pour être certain d'avoir toute son attention. Regardant le tremere dans les yeux, il reposa la première question. Le visage de l'Archevêque exprimait un rictus dément, expression de son altruisme : Il offrait au Tremere le délice de la Souffrance, pour qu'il en profite autant que lui.

"OU se trouve ta PUTAIN DE FONDATION?"

Sacha se fit mentalement la remarque qu'il faudrait qu'il soit économe avec les doigts et membres du Tremere, car il avait bien plus de 20 questions à lui poser, et n'avait donc pas le luxe de couper 2 doigts par question... Il faudrait qu'il parle... Mais il parlerait, il n'y avait pas de doute à avoir...

"A votre place, je me dépêcherai de répondre, sans quoi j'ai peur que vous ne soyez bientôt plus capable de coucher vos pensées par écrit sur votre joli carnet..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Mar 9 Juil - 17:14

Le Lasombra, le Ravnos, la jeune fille, ils étaient tous partis les uns après les autres, après un fracas de cris et de paroles que le Tremere n'avait pas suivi. Cela ne le concernait pas, et il était plus concentré au soin de ses blessures et à montrer un visage le plus impassible possible.
Il eut néanmoins, durant quelques instants, le fol espoir que l'Archevêque serait plus occupé à gérer ses hommes qu'à manier le couteau. Espoir bien vite envolé, lorsque le calme revint, et que le Tzimisce revint vers lui.

Le sabbatique se montra faussement désolé, et lui présenta de risibles excuses. Il ne manquait pas d'une certaine élégance...
Non, c'était le sang qui parlait, pas son esprit. Le lien du sang. Il ne fallait pas céder à cette attirance mystique.

Cette fois, David vit s'approcher le couteau, et il se mordit les dents si fort qu'il pensa les briser.
Il ne crierait pas. Il ne lui donnerait pas ce plaisir.
Et pourtant, lorsque la lame trancha l'index, le Tremere peu habitué à la gestion de la douleur ne put retenir un nouveau hurlement, étouffé cependant par sa bouche fermée.

Le Tzimisce souriait, d'un sourire de dément. Il posa à nouveau la question. Il la cria cette fois, comme si cela changeait quelque chose. David ne pouvait pas répondre. Il ne pouvait pas délivrer ainsi les secrets de son clan. Il restait fidèle à son clan, envers et contre tout. Pour le moment, tout du moins. Il lui fallait retarder au maximum le moment des aveux. Avec un peu de chance, ses confrères s'inquiétaient de son absence, et étaient partis à sa recherche.

L'Archevêque proféra une menace qui pouvait sembler anodine, mais qui bouleversa le Tremere au-delà de tout ce qui était arrivé ce soir.
Une lueur d'affolement passa dans son regard, et il murmura bien malgré lui :


Mon carnet...

Où était-il ? Le Lasombra l'avait posé sur une table, le Tzimisce l'avait pris en main et feuilleté, mais où était-il à présent ? Son champ de vision étant limité, il ne le voyait pas...
Il faudrait qu'il le récupère, absolument, sinon il ne serait pas capable de connaître son arrivée en Amérique, si jamais une crise d'amnésie survenait.
Et surtout, surtout, il fallait qu'il puisse écrire. Le pouce, l'index, comment tenir le stylo ?
Mais non, non, ce n'était que la main droite, par chance il était gaucher. Il lui fallait se ressaisir. Le carnet n'était pas important.
L'important était de rester en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Mer 10 Juil - 9:09

Quel magnifique pouvoir que celui de la manipulation des esprits. Quelle beauté de voir que des humains, aussi insignifiant et incapables soient ils, étaient capables, par un travail long et répété, de modifier à long terme l'esprit d'un homme, de le reformater, pour qu'il dise ou ne dise pas certaines choses, qu'il se souvienne ou non de certains détails, ou bien de certains faits marquants de sa vie ou de l'histoire...

Et quelle joie aussi de savoir que les vampires étaient capable par l'utilisation de leur Sang, par le pouvoir du Sang, de faire la même chose, de manière bien plus rapide, et non moins efficace... Mais les Tremere, eux, savaient effectuer certaines opérations bien plus efficace encore, grâce au Sang et à leur ... Magie.

Ces Usurpateurs savaient faire des prouesses, et Sacha était d'un naturel curieux. Très curieux. Oh, il ne doutait pas que le Clan Tremere lui en voudrait pour ce qu'il s'apprétait à faire, mais il devait savoir. Il devait comprendre comment un seul Clan avait réussit à obtenir un tel pouvoir. Et il voulait obtenir ce pouvoir.

L'absence de réponse du Tremere était désolante. A moins qu'il n'ait trouvé le chemin de l'extase, à moins qu'il n'ait compris les bienfaits de la Souffrance... Dans ce cas, il allait falloir adopter une autre forme de discussion... Plus... Particulière.

Aussi, fixant le regard du Tremere, Sacha commanda :


"David Julian, tu tiens à ta non-vie, tu veux pouvoir quitter ce lieu en bon état, et tu veux être capable de servir encore ton Clan. Alors réponds à mes questions, et je ferais en sorte de te rendre en bon état à tes petits camarades!"

Spoiler:
 

Puis, songeant à ce qu'avait laissé échapper le Tremere quelques secondes auparavant, Sacha reprit la conversation, sur un sujet qui avait l'air de tenir à coeur au Tremere.


"Ton Carnet. Il a l'air précieux pour toi non? Tu écris beaucoup dessus, et tu vas m'expliquer comment tu le codes. Une fois que je l'aurais lu, je te le rendrais, et plus personne ne pourra te le voler. Promis!"

Puis, sans attendre la réponse.

"Et tu vas aussi te présenter en bonne et due forme, en incluant ton rang au sein de ton clan, avec les précisions nécessaires!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   Dim 14 Juil - 13:21

Pouvoir quitter ce lieu en bon état... C'était une douce utopie. Mais même dans les pires situations, la nature humaine voulait que l'âme s'accroche obstinément à un espoir. Pour David, c'était l'espoir que ses frères de clan parviendraient à le localiser avant qu'il n'ait été forcé de parler. Mais il n'était à Los Angeles que depuis très peu de temps, les Tremere d'ici n'avaient pas encore eu le temps de pratiquer sur lui les rituels de localisation, et là-bas à Londres, personne ne se soucierait de sa disparition... Il était tout seul.

Le Tzimisce fit la promesse de le rendre à son clan. Il avait envie de le croire. Mais s'il parlait, qui sait ce que lui ferait son clan ? Il ne pouvait pas révéler de tels secrets, non, il ne le pouvait pas...
L'adresse de la Fondation, ce n'était pas grand chose, elles étaient toutes très fortement protégées, mais il viendrait sans doute d'autres questions, bien plus subtiles, bien plus dangereuses.

L'Archevêque parla à nouveau du carnet. Il n'avait pas été difficile de comprendre que David y tenait énormément. L'autre voulait le lire, il voulait qu'il lui explique le code. Non. Jamais.
David avait conçu lui-même ce code, voilà plusieurs décennies. Il y avait mis tant d'efforts qu'il ne pouvait rien révéler.


Le code est basé sur la disposition qwerty, chaque lettre correspondant en fait à la suivante sur le clavier, le s est un a, le n est un b, le v un c, et caetera. Je code en latin pour ajouter une sécurité supplémentaire.

Non... Pourquoi avait-il répondu ? Le Tzimisce avait dû user de domination sur lui. Tricheur. Le sang de David était faible, et il ne maîtrisait pas assez les arcanes de la Voie du Sang pour le rendre plus fort, ce qui le rendait vulnérable à la domination.
Comme l'Archevêque avait posé d'autres questions, il s'entendit répondre machinalement, sans pouvoir empêcher les mots de sortir de sa bouche :


Je suis David Julian, Néonate de la Maison Tremere, Premier Apprenti de la Fondation de Londres, Apprenti Quartus révélé dans le Sang et la Technomagie.

Jolie carte d'identité Tremere, une présentation qu'il ne faisait jamais en dehors du clan.
Espérons simplement que le Tzimisce ne comprendrait pas ces termes, et ne demanderait pas des explications supplémentaires... Mais l'espoir était-il encore permis ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Passions d'un sorcier. Ft [Sacha, David & Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» David Lanero {OK}
» Haitian Activist David Josue's Brazil Tour to Demand Troops Out of Haiti
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Casque du Roi sorcier
» Sacha Farmer [FINNI] [X]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire la Mascarade :: Hors Jeu :: Archives :: RP avortés-