Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Ven 7 Juin - 12:52

La nuit n’était tombée que depuis quelques instants, et j’étais déjà à l’affût. Ma passion pour les énigmes avait encore une fois refait surface. On m’avait parlé d’une étrange affaire, de la mort d’un des nôtres, et surtout d’un Lasombra et d’une humaine. Que diable pouvait foutre une humaine avec un enfant des Abysses ? Quoi, sinon lui servir de repas… ou d’infant.

On m’avait vaguement fait comprendre qu’il serait de bon ton de garder à l’œil la petite, sans demande officielle bien entendu. Qui serait suffisamment stupide pour confier ce genre de tâche à un Tremere borderline qui se promenait en cet instant même dans le coin le plus fréquenté avec la dégaine d’un rockeur camé ? Et pourtant, j’étais totalement sobre. En même temps c’était bien là un des inconvénients du statut de vampire, j’avais pu dire adieu à l’alcool sinon dans des sangs imbibés que l’on trouvait dans ce bar, là, tenu par un Nécromant…

Enfin, je me perdais dans le fil de mes pensées. On m’avait vaguement fait la description de la petite, il ne me resterait donc qu’à l’avoir à l’œil discrètement. Se posait toutefois la question existentielle qui suivait :

« Mais où est donc cette foutue humaine ? »

Question importante, s’il en était, que je m’étais senti obligé de prononcer à haute voix pour la rendre plus… dramatique, plus décisive, plus… Oui, bon, j’avais juste eu envie de prononcer cette phrase, même si ça ne changeait pas grand’chose à la situation. J’avais une vague estimation de ses déplacements, le reste restait pure chance. Et de la chance, depuis que j’avais ce marmot primogène dans les pattes, c’était pas vraiment ce qui m’étouffait !

Enfin, enfin, j’étais toujours en non-vie, le gamin ne m’avait pas collé de bille de mercure dans la tête, il ne s’était pas encore éclaté non plus à me torturer ou à me demander de supporter un élève sans le buter… DONC, dans mon malheur, il y avait quand même une lueur d’espoir.

Ah, si j’avais pu griller une cigarette, là, mes vieilles habitudes humaines refaisaient parfois surface, un coup de stress un peu de tabac entre les lèvres, voici qui correspondrait bien à ma dégaine.

Le mouvement agressait mes rétines, et pourtant, je devinais une chevelure danser non loin de moi. Je fis quelques pas, et attrapais un bras.

« Mademoiselle ? »

Une gifle m’atterrit sur la joue. Houps, erreur de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Dim 9 Juin - 11:33

    Je marche. Les pensées se bousculent dans ma tête sans que je puisse les ordonner. Tout ce que m’a livré Shiro est vraiment perturbant. Je dois le reconnaître. Je ne sais pas par quel bout attraper le problème. Faut-il d’abord que je pense à toutes les questions que soulève l’existence des vampires ? Ou peut-être commencer par scruter les alentours à la recherche d’une trace qui différencierait vampires et humain ? Non, je sais, si je commençais par tout ce qu’il m’a dit sur les différentes factions ?

    Rha ! Il y a trop de choses à comprendre, trop de pistes. Je tourne en rond. Mes pensées ont été occupées par le monde de la nuit durant toute la journée. De savoir ce qui se cache dans les ombres m’a au moins permis d’avoir moins peur en marchant ici, la nuit. Oh, je n’apprécie toujours pas l’obscurité, mais, je sais que quelque part, Shiro s’y trouve, et ça, c’est rassurant.

    En plus, ici, dans cette rue, il y a du monde. Je ne présagerai de rien, mais je ne pense pas courir de danger. Quand je ne suis pas aux côtés de Shiro, j’ai l’impression que le monde est beaucoup plus dangereux. J’ai moins confiance en ce qui pourrait arriver, et tous les visages me semblent plus suspects.

    Un pas pressé vient derrière moi, et on me saisit le bras. Je me retourne, et dans le même mouvement, j’assène une gifle par pur réflexe à celui qui m’a interrompue. Devant moi, un garçon aux cheveux roses, dont les traits asiatiques me font immédiatement penser à Shiro bien que ce ne soit pas la même personne, et qui semble sincèrement désolé, comme s’il s’était trompé de personne.

    Oups ! Peut-être y suis-je allée un peu fort. Je m’empourpre, ne sachant pas vraiment où me mettre, et je m’emploie à lui présenter mes excuses.

    - Je … euh… Je suis désolée. Ce n’était pas mon intention de vous gifler, je… vous m’avez fait peur !

    J’espère sincèrement que ce gars dont l’apparence est davantage celle d’un rockeur, voire d’une petite frappe qu’autre chose saura ne pas m’en tenir rigueur. Je n’ai aucune envie de me mettre encore dans les ennuis. Shiro ne sera pas toujours là, je le sais, malheureusement.

    Désolée du retard, et de cette réponse courte, les joies de l’approche du bac.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Dim 9 Juin - 19:50

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je découvris que la jeune beauté qui m’avait retourné si habilement une droite au visage était la fille qu’on m’avait décrite. Moi qui pensait m’être trompé de personne, qui avait été certain que, non, ce n’était pas cette jeune fille, elle m’apparaissait désormais, comme marquée par les ombres. Elle avait la lueur d’intelligence dans le regard qu’on m’avait décrite, et la chevelure enflammée aussi. Elle avait ce visage encore enfantin mêlé à une assurance déconcertante.

Une assurance qui s’envola lorsque je la vis se mortifier de m’avoir frappé. Quelle amusante jeune fille, je comprenais qu’elle ait pu attirer l’attention d’un vampire. Je le comprenais sincèrement maintenant que j’avais la demoiselle sous les yeux. Elle semblait vive et spontanée, tout à fait le genre de présence rafraîchissante pour un vampire aussi âgé que semblait l’être le Lasombra dont on m’avait parlé.

« Ne t’excuse pas, princesse, c’est de ma faute, je t’ai prise pour quelqu’un d’autre. »

Sans nul doute le plus beau bobard de ma vie, mais cela la rassurerait sans doute. Elle semblait avoir une certaine capacité de compréhension, une certaine endurance, peut-être s’enfuirait-elle, ou peut-être pas. Mais je n’avais pas pour habitude de dissimuler les choses, et, si véritablement cette petite humaine était liée à tout ce qui se passait ici, je n’avais aucune raison de l’épargner. Elle allait me haïr sans doute, ou avoir peur, mais… Tant pis. Elle apprendrait bien assez vite que les vampires avaient peu d’amis et beaucoup d’ennemis.

« Excuse-moi de te demander ça, mais… par hasard, tu ne connaîtrais pas un certain compatriote à moi ? Il S’appelle Shiro Amakusa-san, et on m’a dit qu’il se baladait parfois avec une jeune européenne. J’ignore s’il s’agit de toi, et peut-être fais-je erreur. Si c’est le cas, désolé de te faire perdre ton temps. »

Je m’inclinais légèrement. J’étais beaucoup plus indiscipliné au sein du clan qu’avec les humains, peut-être un reste de compassion ? Cette fille était sans doute aux prises avec un truc qui la dépassait, un truc auquel elle ne comprendrait rien. Mais si l’Evêque lui avait parlé des vampires, cela se lirait de suite sur son visage. Et en se présentant comme un compatriote, peut-être le prendrait elle pour un ami de son… Qu’était ce Lasombra pour elle ? Je me le demandais.

Je lui fis signe que je l’accompagnais, afin que nous ne restions pas plantés au milieu de la route. Parfois, marchait aidait à la confession, du moins l’avais-je toujours pensé. Après tout, le jour où Torû m’avait avoué être un vampire du clan Tremere, nous marchions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Dim 9 Juin - 23:00

    Le garçon qui me fait face est étonnamment poli et sympathique. Malgré son apparence, ces cheveux roses, et ses vêtements plus grunges que conventionnels, il se montre affable et courtois, prenant sur lui la faute qui lui a valu de se ramasser un crochet du droit. Je me sens mal pour lui, du coup, d’avoir osé lui asséner une gifle sans avoir de raison valable pour le faire. Il me prend pour quelqu’un d’autre, me dit-il, m’affublant au passage du surnom de Princesse. Pourquoi est-ce que tout le monde me trouve des surnoms plus ridicules les uns que les autres ? Je me le demande bien. Enfin…

    Il enchaîne, et me voici troublée. Il a beau m’avoir dit qu’il ne me connaissait pas, c’est pourtant de moi qu’il parle. Shiro. Il connaît Shiro. Ce nom est peut-être répandu, et peut-être pas. Je ne connais pas son nom de famille, me semble-t-il. Me l’a-t-il dit ? Je ne le crois pas, ou alors je l’ai oublié. Pourtant, que ma main soit brûlée si je ne suis pas celle qu’il cherche, j’en ai presque la certitude. Quelle logique pouvait-il y avoir dans tout ceci, si tout n’est pas lié ? Non, c’est sur, c’est bien ce Shiro là qu’il cherche.

    S’il connaît son existence, est-il son ami ou son ennemi ? De ce que je sais Shiro m’a semblé seul. Il est asiatique, et semble lui aussi seul. Peut-être sont-ils vraiment amis ? Et dans tous les cas, il m’a abordée plutôt que de me guetter dans une ruelle sombre ou me forcer à obéir comme Shiro m’en avait fait la démonstration. Peut-être est-ce trop tôt pour cela, mais je pense pouvoir accorder un semblant de confiance à ce type. Il m’entraîne à côté de lui, nous marchons.

    Comme cela me rappelle cette fameuse balade sur la plage. Rien que d’y repenser, mon cœur s’emballe.

    - Je connais Shiro, oui. Etes-vous comme lui ? De sa famille peut-être ? De ses amis ?

    Je suis méfiante, c’est naturel. Lorsqu’on sait que Shiro est un vampire, cela me semble tout à fait naturel. Inutile de préciser ce que j’entends par Famille ou Amis. Ce que je veux savoir c’est si ce type est un vampire et si je suis censée m’enfuir à toutes jambes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Mer 12 Juin - 10:17

La jeune fille le connaissait, la jeune fille savait. J’en avais acquis la certitude à sa réaction, à sa prudence, aux sous-entendus de son discours. Elle devait connaître en surface le monde des ténèbres, peut-être même avait-elle bu le sang du Lasombra, peut-être même se préparait-il à l’étreindre. Pourvu qu’il ne soit pas trop tard, je n’étais pas certain qu’on me pardonne un échec. Après tout, tout le monde savait que mon cas était surement des plus précaires. Ça jasait pas mal dans le coin, dans la fondation, et je devais y être autant le bienvenu qu’un cloporte.

Enfin, elle était bien cette humaine. Sa question était toute légitime, et j’avais désormais pour mission personnelle de la faire parler. Le Lasombra lui aurait certainement transmis une vision erronée des événements de la soirée, aussi me mis-je en devoir de lui donner quelques informations. Toutes étaient vraies, peut-être un rien partiales, mais vraies.

« Je suis comme lui, oui, j’appartiens au monde des ténèbres également. Toutefois nous ne sommes pas de la même… famille, et je ne connais pas suffisamment Shiro pour te dire si nous sommes amis ou ennemis. Je suis ici sous la tutelle du jeune garçon que tu as dû voir un jour, sur la plage. Ne crains rien, je viens en paix, je ne te veux aucun mal. On m’a demandé de… veiller à ce que tu te portes bien. Nous avons à cœur de prendre soin des humains qui sont mêlés à … nos conflits. »

Maintenant, deux réactions étaient possibles, soit elle fuyait, soit elle restait. J’espérais sincèrement qu’un sourire d’encouragement, et ma dégaine abordable joueraient en ma faveur. Je croisais les doigts pour qu’elle ne prenne pas la poudre d’escampette, je n’avais aucune envie de devoir la courser dans toute la ville. Se positionner comme un émissaire était inconfortable. Si elle avait un a priori négatif sur Orphée, elle risquerait de réagir de façon assez explosive, s’il avait éludé le sujet, peut-être avais-je encore une chance de gagner sa confiance. J’espérais que mon âge me permettrait de la comprendre et de la rassurer, de l’approcher, et de l’éloigner des Ombres.

« Ne t’enfuis pas, je t’en supplie, je n’ai aucune envie de devoir te courir après. Dis-moi plutôt comment tu vas. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Jeu 13 Juin - 9:21

    Le vampire accepte de me répondre, il me confirme ce qu’il est, qui il est, et même, au-delà de mes espérances, qui l’envoie. Cette dernière information me terrifie.

    « Je suis comme lui, oui, j’appartiens au monde des ténèbres également. Toutefois nous ne sommes pas de la même… famille, et je ne connais pas suffisamment Shiro pour te dire si nous sommes amis ou ennemis. Je suis ici sous la tutelle du jeune garçon que tu as dû voir un jour, sur la plage. Ne crains rien, je viens en paix, je ne te veux aucun mal. On m’a demandé de… veiller à ce que tu te portes bien. Nous avons à cœur de prendre soin des humains qui sont mêlés à … nos conflits. »

    Ne rien craindre ? Shiro ne m’a-t-il pas mis en garde contre cet enfant ? Je panique d’un coup, là, n’entendant même pas la phrase qui suit tant le sang me bat aux oreilles. Que m’a-t-il demandé ? Je n’en sais rien. Les mots de Shiro se frayent une place dans ma mémoire, vifs et incisifs, terribles. Voici ce dont elle se souvenait.

    "Tu as vu la silhouette de l'enfant... Je te défends d'aller en sa direction, tu y trouverai quatre cadavres, l'enfant les a tous éliminés. C'est un vampire, un être immortel qui a traversé quelques décennies voir siècles pour ce dernier. Crois-moi, tu voulais la vérité, je te la donne."

    Et je l’ai cru, je l’ai si bien cru, je lui fais à ce point confiance que je ne peux refreiner la panique. Elle m’envahit, brouille mes sens. Totalement affolée je jette un regard à la foule, au type à côté de moi, que faire ? Si je m’enfuis, il me rattrapera. C’est un vampire, je suis certaine que je ne peux le distancer à la course, c’est pourtant pas l’envie d’essayer qui manque.

    Je me suis figée au milieu du chemin, le cœur battant. Que ferait Shiro à ma place ? Je n’en sais rien, mauvaise idée. Et je ne pourrai probablement pas toujours compter sur lui pour m’aider. Pourtant, c’est cette idée là qui me vient en premier. Le trouver.

    Je tremble, je le sais. Je n’arrive pas à articuler le moindre mot. Je suis en état de choc, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Ven 14 Juin - 12:44

La fille ne parlait pas, elle n’osait visiblement pas articuler le moindre mot. Je la vis devenir livide à mesure que je parlais, comme si elle s’éveillait d’un rêve pour plonger dans la tourmente. Aussitôt, elle m’inspira un peu de compassion. Elle semblait tellement fragile en cet instant, tellement prête à craquer.

Son regard s’était fait affolé, il errait de droite à gauche, à la recherche d’une échappatoire. Peut-être se disait-elle que si elle parvenait à se frayer un chemin dans la foule, elle pourrait alors me filer entre les doigts et aller retrouver le Lasombra. J’en étais certain à présent, cette demoiselle devait être une de ses « possessions », une de ses goules, comme on le dirait.

Il allait visiblement falloir tenter une autre approche, et vite, si elle décidait de prendre la fuite, je risquai de devoir la brusquer pour la récupérer, et malgré mon côté insubordonné, je n’avais aucun goût pour la violence à l’encontre des humains. Mais cette fille n’allait probablement plus être humaine longtemps. Le Lasombra avait achevé un des nôtres à demi pour l’interroger, et à demi pour la sauver, de cela, Orphée en était convaincu, visiblement [HJ : enfin je crois xD], et je me mettais à le croire aussi. Dès lors, il devenait capital pour notre clan de l’en éloigner, bien entendu.

Mais davantage de politique, c’était de cette fille que je me préoccupais. A coup sur, ce monde de ténèbres n’était pas le sien, fallait-il vraiment qu’il le devienne ? Elle était déjà peut-être un peu plus qu’humaine, ne pouvait-elle pas simplement reprendre sa vie normale et oublier tout cela pour son bien ? Surement pas, à voir sa réaction, elle devait avoir un attachement assez grand pour le Lasombra, restait à savoir à quel point.

Je la voyais toujours tremblante devant moi. Il était clair que temps qu’elle ne se serait pas calmée, elle serait hermétique à tout ce que je pourrai lui dire. A cas désespéré, je choisis donc le traitement de choc. En priant pour qu’elle me pardonne et qu’elle s’abstienne de m’en coller une à nouveau, je fis un pas vers elle, un autre, et j’entourai ses épaules de mes bras pour l’attirer à moi. Je la lovais contre moi, espérant qu’elle parviendrait à s’apaiser.

« Calme-toi, jeune fille, calme-toi. Je ne te ferai pas de mal, je te le promets. Dis-moi au moins ton nom, je ne vais pas t’appeler Princesse toute la soirée ! »

Un peu d’humour pour détendre l’atmosphère peut-être. Si le Lasombra était dans les parages, à coup sur, je me ferai tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Ven 14 Juin - 20:42

    Au milieu de mes craintes, de ma terreur, il y a le contact de sa peau. Alors que je perds pied, je sens ses bras se refermer sur moi. Mon cœur s’emballe. Est-ce de la terreur, est-ce autre chose ? Je ne saurai le dire. Pourtant, il me tient contre lui, au milieu d’une rue bondée. Il reste à mes côtés, de façon inexplicable, comme pour me protéger de ce qui m’effraye.

    Mais… c’est lui qui m’effraye !

    Il y a quelque chose de Shiro en lui, dans sa manière de se comporter, dans sa prévenance. Une illusion qui flotte un instant avant de se dissiper. En douceur, je le repousse, avec la sensation d’avoir retrouvé une part d’équilibre. Sa voix se voulait gaie, enjouée, comme pour m’apaiser. Il me faut me calmer, je dois retrouver un semblant de contenance, être forte, et affronter ce nouvel obstacle sur cette route que je ne parcoure pas même depuis une semaine.

    « Calme-toi, jeune fille, calme-toi. Je ne te ferai pas de mal, je te le promets. Dis-moi au moins ton nom, je ne vais pas t’appeler Princesse toute la soirée ! »

    Enfin j’entends ce qu’il voulait me dire depuis un moment déjà. Enfin je comprends. Il ne me veut pas de mal. Il n’a cessé de me le répéter, il s’est soucié de moi, m’a demandée comment j’allais. Les mots reviennent doucement à la surface de ma mémoire, affleurent comme des papillons chatoyants. L’enfant le lui a demandé. Voila ce que je retiens. Comment a-t-il dit déjà ? Ah oui, se soucier des humains qui sont mêlés à leur guerre. C’est le cas de le dire, oui, j’y suis mêlée pour le coup. Depuis que mes pas ont croisé le chemin de Shiro j’y suis mêlée, et même plutôt pas mal.

    - Je… Mon nom c’est Gabrielle. Et je vais bien.

    Va-t-il s’en aller maintenant que je le lui ai certifié ? Va-t-il me laisser ? Ce n’est pas de sa présence dont j’ai besoin, mais bel et bien de celle de Shiro. C’est à lui que j’ai accordé ma confiance, et c’est lui qui m’explique tout ce que je dois savoir. Une question traverse mon esprit.

    - Quel est ton clan ?

    Je me suis souvenue d’un mot qu’avait prononcé Shiro. Un nom qui avait sonné étrangement à mes oreilles. Tremere.

Revenir en haut Aller en bas
Shiro Amakusa
avatar



Messages : 141
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 29
Localisation : Au coeur des ombres.

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Sam 15 Juin - 20:38

Je préparai une manigance d’envergure, un plan qui donnera à l’Archevêque l’agneau qu’il souhaitait. Un Tremere voulait-il, pour un sombre rituel, son souhait se devait d’être exaucer. Tisser la toile avait pris du temps, mais en esprit j’avais déjà échafaudé tous les fils et mes exécutants s’occupaient désormais de la confection. Comme l’idée était simple, attirer un sorcier par le murmure d’un secret enfoui, basique mais fatale pour ce clan. C’est ce que mon esprit dépassionné froid me disait. Je demeurais parfois si calculateur, si étranger à mon propre code. J’oubliai même dans ce monde dépassionné ma promise, ma protégée, les personnes qui comptaient.

Et alors que mon âme se libérait des ombres instigatrices je me devais de me ressourcer. Etre seul, me plonger dans une méditation entourée par les ténèbres, telle était l’ancienne méthode. Affirmer que je ne l’affectionnais plus était mensonge, je ressentais simplement un autre besoin, un autre sentiment. Faire ce qu’il me plaisait…

Comme une ombre je traversais les rues habillé de noir.  Je la recherchais, pas seulement pour honorer ma promesse, principalement pour observer son évolution dans ce monde de ténèbres. Voir comment mon infant marchait sous la lune, je ne souhaitais pas la déranger, lui imposer ma présence. J’éprouvais toujours cette gêne étrange de m’imposer aux vivants, une ombre, un abysse ne savait vivre aux cotés des mortels, c’était un fait.

La manigance faite, ce fut avec une hâte à peine dissimulée que je me dirigeai là ou Gabrielle avait habitude de se trouver. Ce n’était pas la première fois que je l’observais en silence depuis qu’elle avait but mon sang. Même si quelques nuits étaient partagées avec ma promise, j’avais déjà parcouru quelques lieux à suivre ma protégée comme la fidèle ombre que j’étais.

Cette nuit allait être différente, du moins je le craignais. Un enfant de la nuit s’était approché d’elle et malgré sa peur Gabrielle semblait faire face, elle savait donc à qui elle avait à faire. Comme une gargouille en haut d’un clocher je décida de ne point intervenir aux premiers mots. Car aucune offense ne lui était faite, je devais aussi noter que le nocturne semblait inoffensif. L’être semblait être un natif de mes terres, qu’il était étrange qu’en apparence nous semblions avoir le même âge, mais pas le même gout en matière de cheveux, indéniable.

Je n’osai troubler la rencontre, mais un point fit frémir les ombres… L’accolade… La naissance d’un sentiment inconnu me secoua, je reconnaissais certainement l’inquiétude… mais il y-avait autre chose. Il était inutile de faire appel à la raison dans ce genre de cas et simplement je préférai apparaitre de la ruelle d’ombre ou j’étais niché. De l’ombre de Gabrielle je venais d’apparaitre aux yeux du japonais. Vision de mon visage neutre et froid, nuancé par la mélancolie de mon visage et d’un bras qui se posait doucement sur l’épaule de Gabrielle. Une voix douce et ténébreuse s’éleva.

« Gabrielle… ? »

Rien de plus, rien de moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Sam 15 Juin - 22:18

La demoiselle sembla se calmer. Ouf, une bonne chose au moins. Il était toujours bien plus facile de converser avec une jeune fille maîtresse d’elle-même plutôt qu’avec une humaine dévorée par la peur. Ce sentiment était sans doute celui que je redoutai le plus, parce qu’il était capable de pousser autrui à faire des choses toutes plus invraisemblables les unes que les autres. En ce moment, par exemple, j’étais heureux qu’il ait quitté en partie au moins, le cœur de Gabrielle, car je n’avais pas à redouter une tentative de fuite.

Elle m’assura se porter bien, je laissai flotter un grand sourire de contentement sur mes lèvres. En réalité, je le forçais un peu, car je n’étais qu’à demi rassuré, mais le premier contact avait été posé ainsi qu’on me l’avait demandé, techniquement, mon rôle était fini. Je m’inclinai alors qu’elle me demandait mon clan. Fichtre, on lui avait parlé de ça aussi ?

« Eh bien… »

Ma phrase resta en suspens. Derrière la jeune fille, je vis un tour de passe passe dont on m’avait beaucoup trop parlé. La propension qu’avaient à jaillir les Lasombra des ombres de n’importe qui m’avait toujours laissé plus ou moins songeur. Mais à présent que je voyais ce corps se former depuis le néant, jusqu’à devenir solide. Maintenant que je voyais le visage asiatique aux traits vaguement semblables aux miens, je me sentais aussi terrifié que Gabrielle lorsque je l’avais approchée. Une voix douce naquit des ombres, une voix qui me glaça le sang. Comment cette fille pouvait-elle frayer avec une telle abomination ? Je me le demandais bien. Mais je supposais bien que ce devait être lui, le fameux évêque Lasombra dont tout le clan parlait. Celui qui arrivait à faire peur à l’ensemble d’une famille se tenait là, posant une main sur l’épaule de sa protégée. Car oui, je le savais maintenant. Gabrielle était bel et bien sa protégée. Peut-être ne le savait-elle pas, mais il nourrissait certainement l’envie de l’emmener dans les ombres.

Pourquoi aurait-il fait le déplacement si tel n’était pas le cas ?

Bon, ressaisis-toi, vieux frère, ne te laisse pas abattre, c’est le moment de ressortir la verve qui a fait tant parler de toi dans les rapports de ton clan. Je m’inclinai respectueusement devant Shiro, comme on l’aurait fait devant un supérieur hiérarchique par chez moi. A son nom, j’avais déjà deviné un compatriote, restait donc à voir à quel point il l’était.

« Je ne pensais pas vous rencontrer ici, Shiro Amakusa-sama du clan des Ombres, je suppose que c’est une bonne nuit, donc. Asao Watnabe, on m’a chargé de veiller sur cette jeune demoiselle ici présente, et je suis au regret de devoir m’acquitter de cette tâche malgré votre présence. Veuillez ne pas m’en tenir rigueur, s’il vous plait, je suis aux ordres de mon clan après tout. »

Je me tournai vers Gabrielle, inclinant la tête devant elle également.

« Je te présente mes excuses pour le dérangement, Gabrielle. Le clan des sorciers, les Tremere, contre qui ton protecteur s’est battu m’a chargé de m’assurer que tu te portais bien en si … étrange compagnie. Je devais juste m’assurer que tu allais bien. C’est visiblement le cas, bien que ma hiérarchie risque de s’inquiéter de la présence de ce vampire à tes côtés et de tes connaissances de… notre monde. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Sam 15 Juin - 23:13

    Je vois mon interlocuteur commencer une réponse, amorcer une parole qui me permettra sans doute d’en savoir plus, lorsqu’il se fige. Que se passe-t-il encore ? A-t-il vu un fantôme ? N’était-ce pas plutôt à moi d’avoir peur de lui ? Non… ce n’est pas moi qui le fait se décomposer, j’en suis certaine.

    Une main se pose sur mon épaule. Une main accompagnée de la voix que j’espérais entendre depuis le début de cette rencontre. Une voix douce, que j’apprécie, que j’ai entendue pour la première fois quelques temps auparavant. Une voix douce à laquelle je fais suffisamment confiance pour avoir avalé du sang de son propriétaire.

    Aussitôt mon cœur bondit dans la poitrine. Sa présence suffit à me rassurer, à me donner la force nécessaire dans cette aventure. Maintenant, je sais que je ne risque plus rien. Une larme roule sur ma joue, je ne la contrôle pas. Mon sourire béat doit en revanche trahir mon sentiment profond. Enfin, enfin il est là.

    « Gabrielle… ? »

    - Shiro ! Je savais que tu viendrais !

    Je m’exclame. Je suis tellement soulagée de le savoir là, conformément à sa promesse. Comme une petite fille, j’aurai presque la pulsion de lui bondir au cou, comme un enfant retrouvant son parent, mais je me contrôle in extremis lorsque la voix de l’autre vampire retentit.

    « Je ne pensais pas vous rencontrer ici, Shiro Amakusa-sama du clan des Ombres, je suppose que c’est une bonne nuit, donc. Asao Watnabe, on m’a chargé de veiller sur cette jeune demoiselle ici présente, et je suis au regret de devoir m’acquitter de cette tâche malgré votre présence. Veuillez ne pas m’en tenir rigueur, s’il vous plait, je suis aux ordres de mon clan après tout. »

    Bon sang. Comment sait-il tout cela sur Shiro, je me le demande ? Sa façon de s’adresser à lui me trouble en tous cas. Indéniablement, il ne le connaît pas, ainsi qu’il me l’avait dit. De même qu’il réitère son histoire de s’assurer de comment j’allais. Je suppose donc que je peux lui faire confiance sur ce point et qu’il n’a pas menti. C’est rassurant, je trouve. Cela veut dire, donc, qu’a priori, je ne suis pas en danger, et que ma frayeur était injustifiée.

    « Je te présente mes excuses pour le dérangement, Gabrielle. Le clan des sorciers, les Tremere, contre qui ton protecteur s’est battu m’a chargé de m’assurer que tu te portais bien en si … étrange compagnie. Je devais juste m’assurer que tu allais bien. C’est visiblement le cas, bien que ma hiérarchie risque de s’inquiéter de la présence de ce vampire à tes côtés et de tes connaissances de… notre monde. »

    Il l’a prononcé. Ce mot. Tremere. Il est donc dans le camp de l’ennemi, et cet ennemi c’est ce mot. Enfin, ce qu’il représente. Je cherche à comprendre ses autres paroles. Visiblement, j’en sais trop. Songe-t-il que quelque chose pourrait m’arriver par ce savoir ? S’inquiète-t-il sincèrement ? Je ne peux m’empêcher d’être touchée de sa sollicitude, même si je la trouve injustifiée. Que pourrait-il m’arriver avec Shiro ?

    - Tu t’inquiètes pour rien, Asao. Je ne risque rien avec Shiro, tu sais ? Quoi que tu penses de lui, il m’a sauvée deux fois. Crois-tu vraiment que ce soit pour me tuer à la troisième ? Non, ça ne tient pas debout du tout, sois logique. Pourquoi aurait-il fait cela, sinon par gentillesse ?

    Au fond de mon esprit, une pensée parasite s’agite. Est-ce par gentillesse qu’il t’a donné son sang ?

    Et dire que j'avais décidé de me coucher tôt... >.<" Les gars, vous êtes trop démoniaques...

Revenir en haut Aller en bas
Shiro Amakusa
avatar



Messages : 141
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 29
Localisation : Au coeur des ombres.

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Lun 17 Juin - 16:50

J'étais quelque peu désarmé face à la situation. Évidemment je demeurais suffisamment froid pour ne laisser percevoir aucune émotion. Premièrement Gabrielle était présente et la compagnie du Sorcier ne semblait guère l'inquiéter. La précédente accolade pour preuve le sorcier semblait prévenant à son égard, même si bien sur mon esprit conditionné ne pouvait écarter l'hypothèse d'une manipulation. Le mot Tremere deuxièmement siffla à mon esprit, l’Archevêque en cherchait un et même si la toile avait été mise en place pourquoi se fatiguer à voir un sorcier tomber dans le piège, en prendre un maintenant serait si tentant. Néanmoins je n'agissais jamais par précipitation, ici la situation ne l'exigeait pas et Gabrielle n'avait certainement pas besoin d'être témoin de ce genre d'acte. Du moins je ne pouvais lui infliger un tel supplice. Troisièmement et dernièrement le Tremere, un compatriote, avait manifesté un respect envers moi, point de titre mais une reconnaissance du à mon âge avancé.

J'appréciais secrètement ce respect, enfin je pouvais rencontrer sur cette terre un natif de mon pays. Dommage qu'il se trouva dans le camp d'en face, Flamina et maintenant cet être, que de personnes étrangères à mon étendard. Quoiqu'il en soit en dehors de ce sentiment, je ne pouvais rien concéder à un Sorcier. Surtout si ce dernier s’intéressait à ma protégée.

Devant les propos de ma protégée je donna aucune réponse, seulement ma présence protectrice en cas d'attaque du sorcier. A vrai dire je ne pensais absolument pas que cette possibilité puisse exister. Mais désormais un peu plus en avant que Gabrielle, je pris parole donc.


"Asao Watnabe-san... Je dois avouer que votre respect et votre assurance me surprend. Mais après une nuit de sang, vous voudriez me faire croire que votre supérieur pense à la sureté d'une jeune humaine? Que voulez-vous penser de cette situation? Je crois que vous êtes ici afin d'évaluer une situation, un rapport naitra de cet échange et Gabrielle sera connu de vos services en tant que goule de l'évêque Shiro Amakusa. Puis des enquêtes seront entrepris sur sa famille, ses habitudes et une nuit vous l’enlèverez, vous nuirez à son existence pour m'atteindre plus facilement... Je pense qu'il s'agit de vos méthodes, calculer le moment opportun pour frapper. Maintenant, à moins que vous n'ayez mot, je ne pense pas pouvoir vous laisser partir..."

Je faisais cela pour la protéger. D'un regard désolé je m'adressa à elle.

"Je suis navré Gabrielle... Pars je t'en prie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Lun 17 Juin - 19:08

La naïveté de la jeune fille était à la fois touchante et navrante. Je ne savais pas trop qu’en penser. J’étais assez mal à l’aise de la savoir entre de telles mains, et plus mal à l’aise encore de la voir avec cette absolue confiance. Savait-elle qu’il projetait probablement de l’Etreindre ? Etait-ce son souhait ? Devait-il le lui dire ? Non, l’effrayer inutilement n’était certainement pas la bonne solution, après tout, il ne pouvait certainement pas parler à la place de ce vampire là, et s’il n’avait rien dit à la jeune fille… Mais ne serait-il pas mieux pour Gabrielle de savoir.

« Je te crois, Gabrielle, tu sembles être entre de bonnes mains, en effet. Veille simplement à toujours suivre tes propres désires et non les siens… Si par hasard tu dois un jour… »

Je fis un geste de la main. J’avais faillit l’évoquer. Evoquer sa transformation qui me semblait non seulement de l’ordre du possible, mais également de l’ordre du futur proche. Peut-être aurait-elle la curiosité de me questionner. Si elle le faisait, je répondrai. Voici la promesse que je me fis.

« Oublie cela, je n’ai pas à te faire porter mes inquiétudes. »

Le Lasombra s’était approché d’elle dans l’attitude du chien de chasse défendant son gibier… Non, c’était plus profond que cela, je n’en doutais pas. C’était différent. Il semblait réellement tenir à elle, mais je ne parvenais pas à savoir s’il l’utilisait ou s’il y avait autre chose entre eux. Un lien plus puissant que ceux du sang. Dans le doute…

Ses paroles me firent doucement sourire. Je m’étais attendu à ce genre de menace, et cette défiance était sans nul doute tout à fait légitime. J’avais fort heureusement passé quelques heures à préparer le mensonge le plus énorme de toute mon existence… Et je n’en étais pas peu fier.

« Ce que vous dites, Amakusa-sama est tout à fait exact… si vous parliez de n’importe-quel autre Tremere. Trouvez-vous que j’ai l’apanage d’un de ces sorciers psychorigide ? Vous me peinez profondément. Mes supérieurs s’intéressent en effet assez peu au cas de cette jeune fille en tant qu’humaine, mais en ce qui me concerne… Ma foi, je trouve que vous faites un sujet d’étude passionnant… Et étonné d’apprendre qu’un compatriote s’est illustré suffisamment dans sa propre faction pour mériter ce titre. Mes félicitations sont de rigueur, je pense. Passons, passons, je m’égare. Le conseil que vous donnez à votre future Infante, Amakusa-sama est extrêmement mauvais. Si elle s’en va, soyez certains que des Sorciers profiterons de ce qu’elle est privée de votre protection pour vous la ravir, et vous aurez précipité vous-même ce destin que vous voulez lui éviter. »

Houps, j’avais lâché ce « future Infante », dans le feu de l’action, en espérant que cela ne mette pas d’huile sur le feu… Au pire, ma tête sauterait… de toutes façons, je commençais à me faire une raison en ce qui concernait ma longévité, donc un peu plus, un peu moins…

En réalité, Asao était seul, aucun Sorcier ne guettait le Lasombra, et il pouvait parfaitement le tuer dans la ruelle la plus proche. Mais… l’attachement qu’il semblait porter à cette humaine était peut-être la clé qui lui permettrait de s’en sortir… pour cette fois.

« Je n’ai aucun intérêt à nuire à l’existence de cette jeune fille, bien qu’elle soit votre goule. Après tout, on a vu des jeunes générations s’opposer aux plus vieilles. En réalité, je n’au aucun intérêt à vous nuire tant que vous ne vous attaquez pas directement au clan. Quant à ce cher Anton… ma foi, il était d’une redoutable bêtise. Je suppose que je suis presque censé vous remercier de m’avoir débarrassé d’un tel collègue de travail. »

Bon, voici qu’il était le moment de tirer mon épingle du jeu. Par pitié, qu’il soit suffisamment bête… enfin, non, pas bête, aveuglé par ses sentiments, dirions-nous, pour le croire !

« Deux choix s’offrent donc à vous. Me tuer ici au vu et au su de tous, y compris de Gabrielle – excuse-moi Gabrielle de me montrer aussi cru – me tuer dans un coin, ou bien continuer de deviser. Vous pouvez aussi repartir avec Gabrielle, bien entendu. Je ne m’opposerai pas à ce départ, après tout, je ne suis qu’un observateur qu’on a chargé de vérifier le bien-être de cette jeune fille, rien de plus. Si cela peut vous servir de garantie, je peux même vous dire où me trouver.»


[HS : bon, j'ai un concert Samedi soir prochain, donc je risque de ne pas repasser. Si vous ne me voyez pas, ne balisez pas xD]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Mer 19 Juin - 17:21

Je me fige en entendant le discours de Shiro. Soudainement devenu grave, il juge avec sévérité les paroles du Tremere. Je ne m’attendais pas à une telle réaction, cela me surprend. J’ai du mal à comprendre.

"Asao Watnabe-san... Je dois avouer que votre respect et votre assurance me surprend. Mais après une nuit de sang, vous voudriez me faire croire que votre supérieur pense à la sureté d'une jeune humaine? Que voulez-vous penser de cette situation? Je crois que vous êtes ici afin d'évaluer une situation, un rapport naitra de cet échange et Gabrielle sera connue de vos services en tant que goule de l'évêque Shiro Amakusa. Puis des enquêtes seront entrepris sur sa famille, ses habitudes et une nuit vous l’enlèverez, vous nuirez à son existence pour m'atteindre plus facilement... Je pense qu'il s'agit de vos méthodes, calculer le moment opportun pour frapper. Maintenant, à moins que vous n'ayez mot, je ne pense pas pouvoir vous laisser partir..."

Et la phrase qui suit, celle qui tombe ensuite, je ne peux la tolérer.

"Je suis navré Gabrielle... Pars je t'en prie."

Je sais qu’il peut me forcer à détaler quand il le veut, j’ai encore en tête la petite démonstration qu’il m’a faite, et pourtant … pourtant je ne peux obéir à une demande que je trouve injuste. Je reste silencieuse, immobile, J’écoute avec attention ce que me dit Asao. Quelle est cette hésitation dans sa voix ? Quelle inquiétude ? Je n’ose pas lui poser la question.

« Ce que vous dites, Amakusa-sama est tout à fait exact… si vous parliez de n’importe-quel autre Tremere. Trouvez-vous que j’ai l’apanage d’un de ces sorciers psychorigide ? Vous me peinez profondément. Mes supérieurs s’intéressent en effet assez peu au cas de cette jeune fille en tant qu’humaine, mais en ce qui me concerne… Ma foi, je trouve que vous faites un sujet d’étude passionnant… Et étonné d’apprendre qu’un compatriote s’est illustré suffisamment dans sa propre faction pour mériter ce titre. Mes félicitations sont de rigueur, je pense. Passons, passons, je m’égare. Le conseil que vous donnez à votre future Infante, Amakusa-sama est extrêmement mauvais. Si elle s’en va, soyez certains que des Sorciers profiterons de ce qu’elle est privée de votre protection pour vous la ravir, et vous aurez précipité vous-même ce destin que vous voulez lui éviter. »

Ah ! Voici le genre de discours que j’espérais. J’attends depuis tout à l’heure que quelque chose s’oppose à ce départ, quelque chose autre que ma seule volonté. Si ce qu’il dit est exact, j’ai tout intérêt à rester, et ça tombe très bien. Je n’avais pas envie de partir de toute façon. Je suis peu leur échange, retient surtout une impression déplaisante au creux de la gorge. S’ils s’étaient connus en d’autres circonstances… Est-ce que tout aurait été différent ? J’ai l’impression que le monde est fou, qu’il n’y a rien qui s’oppose à leur entente, et que, pourtant, au nom d’une guerre qui les dépasse, ils sont contraints de s’échanger des menaces. Foutue guerre.

- Non. Non je ne partirai pas, Shiro. Moi aussi je suis désolée. Je respecte ta parole sur beaucoup de choses, et ma confiance t’es totalement acquise, cependant, je ne peux te laisser faire… ça. Je ne pense pas qu’Asao représente un danger, je peux me tromper bien entendu, mais… Il n’est pas si différent de toi. De ce que j’ai pu en voir, de ce que j’ai pu en deviner, ça ne lui fait pas plus plaisir à lui qu’à toi d’être là. Asao, puis-je te demander de ne pas faire un tel rapport ? Ne peux-tu simplement prétendre ne rien savoir ? Cette guerre… Cette guerre n’a aucune logique. Et ne me dis pas qu’il en va de même pour toutes les guerres. Comment deux êtres tels que vous, issus de la même terre, visiblement emplis des mêmes valeurs pouvez vous combattre ainsi pour des choses qui ne vous concernent pas directement. Est-ce logique ? Est-ce censé ?

Je reprends mon souffle, je cherche mes mots. Comment définir un tel gâchis.

- Asao, ton clan est peut-être manipulateur, je n’en sais rien, mais peux-tu laisser un clan te dicter ta conduite plutôt que ta propre volonté ? ça me dépasse, franchement, ça me dépasse. Et toi, Shiro, pourquoi poursuivre une guerre qui te pèse ? Je sais… je sais ce que tu vas me dire, ta promesse et ton honneur t’y contraignent, et je le comprends, mais… Même dans les guerres les plus affreuses, il y a des trèves. Ne serait-ce pas le moment d’en conclure une ? Je ne tiens pas spécialement à assister à la destruction d’un de vous… Même si c’est toi Asao.

Cet ajout était une tentative d’humour. Bizarrement, je l’apprécie, ce jeune homme aux cheveux roses. Il me semble plus taré que dangereux à vrai dire.
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Amakusa
avatar



Messages : 141
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 29
Localisation : Au coeur des ombres.

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Mer 26 Juin - 11:56

Je tentais de digérer les mots, si nombreux et j'étais bien incapable de prendre une décision rapide. Impossible en effet de trancher le nœud du problème tant la vasle du doute résonnait en ma tête. Mon instinct me claironnait de ne pas croire totalement ce sorcier, son apparition n'avait été que trop brusque et tout indiquait à comprendre que si je lui portait préjudice, un mal surviendra pour Gabrielle. Bluff ou non, je devais sauvegarder au mieux les intérêts de ma jeune protégée. Elle qui pourtant s'évertuait déjà à protéger de sa verve la non-vie de ce sorcier. Désavouer par bientôt mon propre sang, voila qui aurait plongé la majorité des vieillard de ma génération en une colère froide et cinglante. Mais encore une fois, j'étonnai par la souplesse d'esprit. Je n'eus aucune pensée assassine et si Asao m'échappait, c'était au bénéfice d'un autre sorcier. Ma toile d'ombre était parfaite après tout.

Pour en revenir au discours de Gabrielle, au combien naïf dirait la majorité, je l'ai trouvé à mes oreilles diplomate et maladroit. Je n'aimai pas le mot naïveté, il était injuste ce mot. Gabrielle se fera certainement une opinion plus précise de la guerre, une fois le drapeau soulevé. En définitive fait ce fut à ses mots que ma conscience décida de pencher finalement du coté de l'apaisement. Si tel était le choix de Gabrielle, je le respecterai. Il ne s'agissait point d'un recul de ma part. En aucune façon je ne considérai la jeune flamme comme mienne, par ses choix elle forgeait son destin. Voila un choix lourd de sens. Accorder la confiance à un sorcier, un bien mauvais investissement de mon point de vue.

Immobile et encore nimbée de quelques ombres je fermai encore les yeux aux nombreux propos présentés. A l'ouverture de mon regard, cette chevelure rose était encore la. Il me fallait bien répondre, par un soupir.


"Certains de vos mots me déplaisent Asao-san. Même par une mort justifiée, ce Anton ne méritait pas de la bouche d'un membre du clan autant de propos désagréables. Je crois néanmoins à votre singularité, vous ne ressemblez guère aux autres de votre clan, du moins pour l'instant. Sans doute je me berce d'illusion en pensant qu'un natif de mes terres éprouve les mêmes valeurs, un fort enclin pour l'honneur. J'espère ne pas me tromper, sincèrement. Enfin pour le choix que vous me soumettez, je n'en ferai rien. Car Gabrielle a parlée."


Détournant un léger regard vers ma protégée, j'osais espérer qu'elle estime toute la portée de mes mots futurs.

"Elle a choisis de vous faire confiance et je respecte cela. Briser ce lien, c'est un risque, l'arrivée d'une épée de Damoclès. Une trêve donc... Mais... Quelles sont vos intentions Asao-san? Pensez-vous Gabrielle en sureté? Avez vous une pensée à ce sujet?"

Sans doute avait-il un jugement à ce sujet et mes yeux étaient désormais rivés sur son être, son aura. Je préférai vraiment ne pas douter de cette confiance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Jeu 27 Juin - 10:01

La réponse de la jeune fille me surpris beaucoup, et cette surprise dut probablement se lire sur mon visage. Je ne m'attendais pas à ce qu'une humaine puisse s'interposer librement face à un évêque. La chose était étonnante, véritablement étonnante. En temps normal, il y aurait dû avoir des représailles, il y aurait dû avoir une longue et houleuse discussion. En temps normal, Gabrielle n'aurait pas dû se permettre une telle chose.

Cela m'appris plus que je ne l'escomptais sur le Lasombra. Il avait une étonnante souplesse d'esprit, une capacité d'adaptation incroyable. Peut-être, je me pris à l'espérer, peut-être serait-il celui qui donnerait un nouveau souffle à ma non-vie? Un sujet d'étude intéressant, en tous les cas, je le pensais sincèrement. Ce vampire défiait toute logique, explosait tous les codes de pensée du Sabbat. Et il était évêque. Un objet fascinant, doublé d'un compatriote pour lequel je me sentais une affection certaine.

Une affection qui, si elle venait à se lire dans mon coeur me vaudrait sans doute l'ire de toute une floppée de collègues... Ah, ces Tremere!

Mais il y avait ces paroles de mon aîné, et je devais lui répondre.

"Je n'ai aucune sympathie, Amakusa-sama, pour le reste de mon clan, je le crains. Je vous en prie, ne m'y assimilez pas plus que de raison, je n'y suis que par obligation de survie. Et puisque vous vous rangez à l'avis de Gabrielle... je le ferai également. Je ne ferai aucun rapport, je ne stipulerai pas le fait qu'il s'agit de votre goule, elle ne sera qu'une jeune fille parmi tant d'autres, une humaine présente au mauvais endroit au mauvais moment à qui vous aurez pris soin d'ôter les souvenirs de la nuit précédente, bien entendu."

Je m'inclinai devant Gabrielle, lucide. C'était sans doute un adieu, car ce que j'allais prononcer ensuite était à la limite du suicidaire. Je me tournai vers mon compatriote.

"Amakusa-sama, vous n'êtes pas stupide, n'est-ce pas? Vous savez parfaitement que mon esprit ne sera pas une forteresse suffisante pour garder le secret de ce rapport falsifié, et vous savez bien ce que l'on dit d'un Tremere qui trahit. Cet acte est une trahison, j'en ai peur. Vous avez vécu parmi les ombres pendant un bon moment, je le gagerai, je suis certain que vous pouvez effacer une mémoire ou modifier un souvenir. Je vous demanderai donc, si vous voulez assurer la survie de cette jeune fille d'empêcher mon propre esprit de me trahir. Modifiez ma mémoire, faites-moi oublier que Gabrielle est votre goule."

Je lui faisais confiance, assez pour lui confier mon esprit. Une folie, unez véritable folie. S'il le lisait, il saurait tout. Il saurait que j'étais seul ici, et qu'il n'avait pas d'embuscade à craindre, il saurait que je ne voulais aucun mal à sa protégée, il connaîtrait mes recherches et mon histoire, il saurait ma rencontre avec Orphée, et ce qui s'y était dit. Il connaîtrait le passé du Tremere ainsi que l'avait livré le serpent, et aurait connaissance du larcin que j'avais demandé à une Ancienne du clan des masques. Il saurait qu'aucun ordre ne m'avait dépêché ici, sinon la curiosité.

Il connaîtrait également ma folle jeunesse, celle que j'avais passé de vol en vol pour mes recherches avec un Ravnos... ou un Malkavian, ça dépendait des perspectives sur le personnage, il saurait mon aversion pour mon clan, aversion que le singulier personnage d'Orphée avait remis en question par certains aspects. Il saurait aussi ma fascination sans borne pour le clan des fils de Saulot, et mon désespoir de n'être pas de leur rangs, il saurait tout, oui, s'il prenait le temps de fouiller assez loin dans ma mémoire.

C'était un risque à prendre. Plus que l'intégrité de ma mémoire, je voulais protéger cette fille. Les humains n'avaient pas à souffrir de nos guerres, de cela, j'avais toujours été intimement convaincu. Je ne voulais pas laisser passer cette chance. Un Appui, une Présence, j'accordais sans doute trop d'importance à ce vampire, je le savais parfaitement. Mais ce compatriote, son système de pensée, sa logique. C'était comme revenir aux valeurs qui avaient bercées mon enfance et ma jeunesse, ces valeurs auxquelles l'Ordre d'Hermès puis la non vie m'avaient arrachées. Je haïssais sans doute plus que quiconque ce que j'étais devenu, oui. Ma non-vie n'était qu'une fuite dans la musique et les recherches. Si je devais mourir ou être instrumentalisé ce soir, cela n'avait plus vraiment d'importance à la vérité.

Si ce vampire n'avait pas l'honnêteté que j'avais la faiblesse de lui prêter, eh bien... sans doute jouerait-il avec ma mémoire, altèrerait-il ma personnalité. Oui, je le savais parfaitement, et j'y étais résigné. Une non-vie à craindre pour ma tête à cause de mes dissidences m'avait lassée, et je n'étais que nouveau-né! Je voyais sans doute à tord en Shiro Amakusa-sama un mentor, un aîné, une compatriote, un guerrier, un samouraï. Sa façon de se tenir et de se comporter trahissait une discipline de corps et d'âme. Et pourtant, son esprit était ouvert, oui, c'était le mot. A la vérité, je jouais avec un brasier géant en cet instant. Peut-être était-ce la présence de Gabrielle qui me donnait une confiance inébranlable en la réaction de mon aîné?

Gabrielle. Je me tournai vers elle.

"Je joue gros, ce soir, et je perdrai peut-être tout. Que nous nous revoyons ou non, que je me remémore ton existence ou non, cela aura été un plaisir. Prends soin de toi."

(HJ: oui, Asao a bien fait ça xD disons, cher Shiro que cette rencontre me donne l'occasion d'aborder le personnage sous un augure différent, pardonne m'en ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Ven 28 Juin - 11:12

    Je ne m’attendais pas à cette tournure des événements. Shiro s’est rangé à ma demande, a accepté la prière que je lui ai faite. La chose m’étonne autant qu’elle me ravit. Je devine qu’il a sans doute de grandes réserves sur la chose, sans doute suis-je un peu naïve, mais… Je suis heureuse d’éviter le bain de sang, pour le moment du moins. Je suis sans doute trop pacifiste pour cette guerre, ça passera surement, mais pour le moment, cette paix me semble la seule chose à souhaiter.

    Asao lui aussi accepte de ne pas faire ce rapport. C’est sans doute ce qui m’étonne le plus. Je n’arrive pas à deviner ses motivations, ni à comprendre pourquoi il fait cela subitement. Mais… Ce n’est pas ce qui m’étonne le plus. Non, ce qui m’étonne le plus vient dans sa réponse à Shiro.

    "Amakusa-sama, vous n'êtes pas stupide, n'est-ce pas? Vous savez parfaitement que mon esprit ne sera pas une forteresse suffisante pour garder le secret de ce rapport falsifié, et vous savez bien ce que l'on dit d'un Tremere qui trahit. Cet acte est une trahison, j'en ai peur. Vous avez vécu parmi les ombres pendant un bon moment, je le gagerai, je suis certain que vous pouvez effacer une mémoire ou modifier un souvenir. Je vous demanderai donc, si vous voulez assurer la survie de cette jeune fille d'empêcher mon propre esprit de me trahir. Modifiez ma mémoire, faites-moi oublier que Gabrielle est votre goule."

    Cette réponse me laisse sans voix. Est-il sérieux ? Shiro m’avait dit qu’il était capable de me faire oublier notre rencontre, mais je ne l’ai pas voulu, trop attachée à ma mémoire. Asao demande-t-il sérieusement un tel sacrifice pour… pour moi ? Pour nous ? N’y a-t-il pas un autre moyen ? Je me torture l’esprit, perdue, ne sachant quoi dire ou quoi faire ? Cette histoire me dépasse désormais, je le sais. Je me sens insignifiante et minuscule dans le monde des ténèbres. La présence de Shiro me semble être devenue la seule lumière, le seul repère dans ce monde que je ne connais pas, que je ne comprends pas, qui me dépasse totalement.

    Je n’ose pas parler, je n’ose pas répondre, je ne sais pas ce qu’il me faudrait répondre. Je ne peux pas prendre la décision, ou même émettre un conseil, cela me semble déplacé. Je me suis affolée. Je ne veux pas que cet homme… ce vampire, fasse un tel sacrifice pour moi, tout comme je comprends que ce sacrifice n’est pas uniquement pour moi. S’il est découvert par son clan, si cette traîtrise vient aux oreilles de son supérieur, que se passera-t-il ? Je me le demande. L’enfant que j’ai vu, c’est lui son supérieur, il me l’a dit. Comment réagirait-il en voyant ce vampire faire cette demande ?

    Je n’ai aucune capacité à percevoir les émotions d’autrui, et pourtant, j’ai l’impression qu’autre chose motive ce vampire. Un dédain, une haine pour ce clan dont il fait partie ? oui, il l’a dit. Y a-t-il un malaise plus profond encore ?

    Ses mots d'adieux, ils se fichent en moi, je tremble, je lui répond d'un signe de tête, que faire d'autre? Je ne sais pas quoi lui dire, je ne sais pas comment réagir. Je suis déchirée entre une émotion forte que je n'identifie pas mais qui me fait vaciller, et la peur de la réaction à venir. Quelle sera-t-elle d'ailleurs? Que fera Shiro? Que va-t-il dire? Que va-t-il faire? C'est sans doute ça la vraie question.

Revenir en haut Aller en bas
Shiro Amakusa
avatar



Messages : 141
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 29
Localisation : Au coeur des ombres.

Feuille de disciplines
Disciplines:

MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Ven 28 Juin - 13:11

J'étais convaincu des mots de ce jeune caïnite, il n'y avait pas la posture d'un tricheur dans ce qu'il venait d’énoncer. Je ressentais l'étonnante résolution de ses convictions. Il aurait été insultant de ma part de remettre en cause cela, faisant ses adieux à ma jeune protégée, Asao Watnabe avait fait son choix. Jamais je n'aurai pensé rencontrer de tels personnes d’exceptions en si peu de jours, c'était comme si le temps me récompensait des siècles d'attente dans l'ombre. J'avais rencontré une amie, Flamina, ma promise Alice, ma protégée Gabrielle et maintenant ce singulier personnage. Qu'importait le clan, j'attachai beaucoup d'importance à certaines valeurs et ce n'était pas le rejet de son clan qui m'attirait. Il s'agissait de l'éclat dans ses yeux, la volonté de faire au mieux, pour les intérets de Gabrielle.

Je savais qu'il m'avait menti pour les Tremere à proximité, à quoi bon me faire la demande d'oubli si des Tremeres nous épiaient. Évidemment il pouvait s'agir d'un piège, mais l'expérience me disait d'avoir fait une rencontre d'un jeune caïnite honnête en cet instant. Je respectais ce choix... Mais comment ne pas penser à Gabrielle, même si la rencontre fut courte, il suffisait bien souvent de peu pour s'attacher à une personne. Une dualité donc, et mon jugement devait trancher. Comme Asao agissait pour les intérêts de ma jeune promise, je ne pouvais faire autrement. Mon coeur se déchirait de ce choix.

Aussi je me posais la question d'une telle décision. A mon sens Asao n'avait guère fait ce choix avant cette rencontre, logique. Il lui a suffit de me voir pour prendre donc cette décision, j'étais intrigué mais simplement je ne pouvais y répondre. Il me fallait tristement agir, j'avais une certitude.

Un regard triste, lourd de sens lancé vers Gabrielle et toute mon attention se focalisa sur Asao. A quelques pas de lui, je fixa sans regard avec sans brutalité, d'une mélancolie compréhensive.


"Votre décision vous honore, je vous fait la promesse de respecter votre volonté."

Puis alors que l'attention était captée, mon esprit pénétra le sien, comme il n'eut aucune résistance je n'eus aucun mal à ré agencer ses souvenirs. Malgré la tentation je ne fouilla pas esprit autre que nécessaire. Sur le fil des événements j'en appris un peu plus sur Orphée, sur la haine d'Asao et bien sur son petit mensonge concernant la troupe de sorcier aux alentours me fut confirmé. Je changea donc ses souvenirs, oubliant sa rencontre avec Gabrielle, oubliant le fait que Shiro Amakusa avait une goule. Je l'avais simplement amputée de ce souvenir, mais sa mémoire gardait intacte notre rencontre, l'image qu'il avait de moi. Je comprenais désormais son choix, un acte qui ne me laissait pas indifférent. Malgré nos drapeaux, je ne doutai point de la probabilité d'un lien. Comme Flamina... Aussi alors que mon esprit quitta le temple de sa conscience je prononça ses mots. Mais avant, je jetai le voile d'absence sur Gabrielle, mieux valait qu'il ne la voit pas pour le moment. Après tout, je n'étais pas sur véritablement du succès infaillible de mon entreprise.


"Voila qui est fait, partez le coeur tranquille Asao-san. Je ne tenterai rien à votre encontre. J'ose croire qu'il s'agissait seulement d'une première rencontre."

C'était simplement tout ce que je pouvais lui dire. Tristement, c'était tout ce que je pouvais faire. En moi même je me jurai de réparer une nuit ses souvenirs.

"En une autre nuit, nous nous reverrons j'en suis persuadé Asao-san."


Des mots ne promettant pas la guerre, juste une lune neutre, comme je commençais à les affectionner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   Mar 2 Juil - 10:12

Je me sentais en un étrange état, un peu perdu, mais le visage de l’Evêque Lasombra était bel et bien là, son visage de compatriote, et toute la sympathie que j’avais pour lui. Mes souvenirs étaient plutôt confus, mais ses paroles me ramenèrent au présent.

Oui, je l’avais croisé ici, par hasard, alors que je me promenais. Une rencontre bien étrange. J’étais venu m’assurer de… de quoi étais-je venu m’assurer ? Ah, c’était exact, il fallait toujours que j’aille voir la Dame aux Masques. Rencontrer un Evêque Lasombra ici, au cœur de la ville, c’était chose étonnante et désarmante. Chose incompréhensible à vrai dire. Il se montra extrêmement aimable, fort attentionné à vrai dire, même si je ne compris qu’à moitié ses mots.

"Voila qui est fait, partez le coeur tranquille Asao-san. Je ne tenterai rien à votre encontre. J'ose croire qu'il s'agissait seulement d'une première rencontre."

J’inclinai la tête, souriant, heureux à vrai dire de la tournure des événements. J’avais dans la mémoire la réminiscence d’un sombre plan visant un Sorcier, mais je n’étais pas capable de me remémorer d’où provenait l’information. Je n’insistai donc pas, et ma conscience, en douceur, effaça le souvenir parasite pour simplement se conforter sur un sentiment confus de soulagement laissé par la gentillesse d’Amakusa-sama. Oui, voici bien la preuve que je cherchais que toute cette histoire de factions et de sectes était une aberration. N’aurait-il pu me tuer ce soir ? J’étais sans défense, et pourtant il ne l’avait pas fait. C’était donc la preuve, sans doute, que d’autres voies étaient possibles.

"En une autre nuit, nous nous reverrons j'en suis persuadé Asao-san."

Que répondre à une telle proposition ? Bien entendu que je l’espérais, que j’attendais ces retrouvailles, je me sentais déjà une affection un rien coupable, mais que je serai en mesure de juguler à la fondation, je n’en doutais pas, pour ce compatriote. Il me semblait véritablement être en mesure de m’aider à retrouver mes racines.

« Merci Amakusa-sama. C’était effectivement une première rencontre, et peut-être, oui, nos chemins se croiseront-ils encore. Je crains de devoir prendre congé, cependant… je serai heureux que nos routes trouvent encore une intersection. »

Et sans plus de formule, je me mis en route, avec l’impression diffuse d’avoir oublié quelque chose d’important, laissant derrière moi l’Evêque Lasombra et… et qui d’autre ? Il était seul.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Est-ce bien LA fille dont tout le monde parle? [Gaby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La fille que tout le monde aime
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde
» bon tout le monde a joué au foot
» Un jour je ferai comme tout le monde c’est promis… (ou pas).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire la Mascarade :: Hors Jeu :: Archives-