Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Que ne ferait-on pas pour une expositon? [PV Asao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Que ne ferait-on pas pour une expositon? [PV Asao]    Lun 3 Juin - 13:12

Une exposition?


Ces foutus Tremere ! Voici ce à quoi pensait Flamina Adams tout en marchant dans cette salle d’exposition où se côtoyaient humains et vampires à l’occasion de quelque vernissage dont elle n’avait pas grand souci. Drapée de son masque aux mille visages, elle avait eu soin de s’abreuver quelque peu avant de venir se fourrer dans un tel endroit. Sérieusement, une Nosfératu dans un tel endroit ! Les quelques Roses qu’elle avait repéré dans la foule fronçaient les sourcils, mais certainement pas tant qu’elle.

Flamina n’aimait pas les expositions, elle n’aimait pas le monde, elle aimait encore moins ces réceptions mondaines. Malheureusement, on l’avait contactée soi-disant pour une affaire de la plus haute importance, et le jeune blanc bec en question n’avait pas intérêt à lui faire défaut, car Mascarade ou non, Atrium ou non, il allait payer très cher ce déplacement.

Bougonne sans le montrer – après tout, si au bout de six siècles d’existence on ne pouvait même plus dissimuler ce genre d’émotion basique, où était donc l’intérêt d’une telle longévité – elle se posta devant une toile dont le mélange de bleu et de rouge lui donnait soudainement une irrépressible envie de rire. L’artiste devait être du clan de la Lune, ce n’était pas possible autrement… Tiens non, il était là bas, et il semblait être tout à fait humain. Une goule peut-être ?

Enfin, enfin, il ne fallait pas s’attarder sur le mauvais goût évident de l’artiste lorsqu’on avait à disposition le mauvais goût évident d’une de ces saletés d’Usurpateur ! Donner rendez-vous à un Nosfératu dans un lieu public ! Au choix, cela dénotait autant de bon sens que de folie. Bon sens de se savoir le malvenu dans les égouts, folie de contraindre un être difforme à se balader au milieu d’un troupeau humain avec le risque permanent de bris de mascarade.

Enfin… Avec un peu de chance, il n’arriverait pas trop tard, ne serait pas trop impoli, abrègerait l’entrevue, et irait directement au fait.

… Ou pas, et ça confirmerait dans ce cas le caractère totalement détestable de ces petits sorciers arrivistes et prétentieux !

Passant à la toile voisine, Flamina s’ébahissait devant l’audacieux mélange de pourpre et de jaune lorsqu’un confrère vint la tirer de son étonnement contemplatif. Un jeune homme portant une rose à la boutonnière lui fit ses salutations.

« Madame Adams, quel plaisir de vous voir en ces lieux. Etes-vous venue seule ? Vous vous faites trop rare dans nos… réunions. »

Comprendre par là « hé, la mémé Nosfé, j’espère que t’as pas rameuté tes potes, il est hors de question qu’il y ait une assemblée de Rats dans le coin, ceci est un lieu d’art, retournez dans vos égouts, et fichez nous la paix, bande d’affreux ! »

Flamina étira ses lèvres dissimulées par son masque lui-même dissimulé par le Masque aux mille visages. Si elle n’avait pas risqué l’incident diplomatique, elle aurait volontiers passé ses nerfs sur ce jeune inconscient, mais comme elle avait des principes et qu’elle était aimable en toutes circonstances…

« Oh, nous nous connaissons ? Mes excuses, je ne me remets pas votre visage, il faut dire que je fréquente tellement peu ce lieu de… culture – si on pouvait appeler une telle chose de la culture, cette peinture allait lui filer la migraine à coup sur – L’artiste est un de vos amis ?
- Une connaissance très proche, oui.
- Oh, je suppose que ça explique beaucoup de choses quand à l’évidente aura de ces toiles. On sent une vraie inspiration vous ne trouvez pas ? »

Un mouvement de foule ôta au jeune freluquet la difficile tâche de deviner ce qu’entendait exactement Flamina par ces derniers mots tout en jouant avec sa cravate de soie verte.

Fiche par Narja
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Que ne ferait-on pas pour une expositon? [PV Asao]    Lun 3 Juin - 14:07

J’avais peu d’affinité avec l’art, mais cet endroit me donnait la possibilité de faire d’une pierre deux coups. Prendre un peu l’air hors de la fondation, et rencontrer l’aimable dame à qui j’avais donné rendez-vous. J’aurai bien aimé que ce soit une belle jeune femme à qui j’aurai pu faire faire le tour des scènes rock de la ville, mais… manque de chance, la dame en question était une hideuse Nosfératu dont on m’avait dit qu’elle était de surcroît fort âgée.

L’indicatrice parfaite si elle voulait bien m’aider. Oh, je ne me faisais pas d’illusion sur son humeur, on m’avait laissé entendre qu’elle se faisait rare dans les mondanités, mais … quand on est un Sorcier depuis aussi longtemps que moi, c'est-à-dire trop peu de temps pour avoir un réel pouvoir, on la ferme, et on ne se rend pas en territoire étranger sans prendre quelques précautions. Mine de rien, le clan dont je faisais partie avait une réputation à peu près aussi bonne que celle de l’humour des gitans… C'est-à-dire que nous étions les cibles privilégiées des autres familles Camaristes ou Sabbatiques.

Et je n’étais pas homme à prendre des risques inutiles, pas si proche du but, pas alors qu’une potentielle source d’informations se trouvait dans le bâtiment juste en face de moi.

Zou, respire un bon coup, mon petit, c’est le moment de faire bonne impression.
J’entre dans le musée d’art. Aussitôt des murmures choqués me parviennent aux oreilles. Serait-ce la couleur des cheveux, le jean déchiré façon grunge ou les lunettes noires à grosses montures en plastique ? Ou bien c’est peut-être le fait que je sois un Sorcier… Bon, faire profil bas est une bonne idée. Je salue respectueusement les maîtres des lieux, me permets quelques commentaires admiratifs… enfin, faussement admiratifs, parce que ce que j’ai sous le nez est loin d’être la huitième merveille du monde. Puis je cherche du regard la Dame. Serait-ce elle ? A l’écart avec ce jeune blanc bec et sa rose à la boutonnière. Il va falloir qu’on m’explique un jour tout de même ce délire avec les Roses.
Une Rose est une fleur magnifique… si seulement on pouvait en dire autant des Toréadors !

Je m’approche, j’hésite, est-ce elle ? Je me lance.

« Madame Flamina Adams ? »

Je n’ai plus qu’à espérer ne pas m’être trompée de personne, ça serait vraiment froissant pour toute femme normalement constituée d’être prise pour une Nosfératu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Que ne ferait-on pas pour une expositon? [PV Asao]    Mar 4 Juin - 12:15

Une exposition?


Le tumulte naquit à cause d’une touffe de cheveux roses. Un petit homme arrivait d’un bon pas, portant une tenue absolument inadaptée au lieu dans lequel Flamina se tenait. Mon dieu, même les nouveaux nés des Masques n’avaient pas si affreuse mise, et pourtant on savait ce qui pouvait parfois en être. Quelle disharmonie des formes et des couleurs ! Ce petit aurait au moins pu faire un effort.

Manque de chance, il s’avança vers elle, et l’identifia précisément. Cela lui laissa deviner qu’il devait s’agir du Tremere qui l’avait conviée. Mais… Ces cheveux roses, cette dégaine underground pouvaient-ils vraiment appartenir à un Sorcier ? Bon sang, il allait falloir qu’elle touchât un mot à ses connaissances à ce propos, il était indécent de laisser un Tremere dans cet état, à tous les coups, un Tzimisce avait dû lui faire un ravalement de façade par jeu, c’était la seule explication logique et rationnelle.

« Madame Flamina Adams ? »

Bon sang, voila qu’il lui donnait du “Madame” maintenant, c’était à n’y plus rien comprendre, vraiment. Un Jeune homme avec cette mise pourrait donc être capable de politesse et de déférence. Oh, bien entendu, l’apparence ne comptait pas tant que cela pour une Nosfératu, mais… pour un Sorcier… enfin, elle avait donc la preuve absolue qu’il ne fallait en aucun cas juger à la dégaine. Il ne semblait pas être animé de mauvaises intentions, aussi lui accorda-t-elle le bénéfice du doute.

« Monsieur Watnabe je présume ? Allez-vous me donner ce bras et m’inviter à prendre congé, ou n’avez-vous aucun savoir-vivre ? »

Le Toréador à ses côté s’excusa et s’esquiva, trop heureux que la Nosfératu se soit trouvé une nouvelle cible. En plus si ces deux là débarrassaient le plancher, le vernissage pourrait se poursuivre sans encombre aucune dues à l’indécence de la tenue de l’un et à l’inestimable inconfort que procurait la présence de l’autre.

La Nosfératu pour sa part désirait quitter ardemment ce lieu où un Malkavian même n’aurait pas mis les pieds. L’art Toréador se perdait. Où étaient les splendides mosaïques de Constantinople ? Et le faste des chapelles de Rome ? Et la magnificence des palais de Paris ? Non, véritablement, même un enfant de la Lune n’aurait pas pu être suffisamment dérangé pour accoucher de telles œuvres !

Avec un peu de chance, en déguerpissant de l’endroit, ils pourraient trouver une place au calme, et discuter enfin de cette impromptue visite. Car après tout, si l’on en jugeait par la mise du jeune homme, il n’était pas impossible que sa compagnie soit… amusante. Et si sa compagnie l’était, la raison pour laquelle il se hasardait à venir quérir l’aide d’une Ancienne Mère des Masques le serait sans doute tout autant.

Fiche par Narja
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Que ne ferait-on pas pour une expositon? [PV Asao]    Ven 7 Juin - 13:05

Ah ces vieux ! Comment avais-je pu oublier à quel point ce genre de personnage était à cheval sur les convenances ? La femme qui me faisait face était bel et bien celle que je cherchais. Elle ne semblait pas être une nosfératu, mais elle avait ce petit air étrange qui me faisait supposer que quelque magie était à l’œuvre dans son sang. On ne trompait pas un mage sur ce sujet là. Elle me sembla être une bien étrange dame aux Masques, puisqu’elle me tendit le bras, et m’enjoignit fortement à le prendre.

Partir, voici qui était sans doute une bonne idée pour chacun d’entre nous, je n’avais aucune affinité particulière avec les Roses, et nous pourrions trouver à deux un terrain d’entente, du moins je l’espérais.

Car on m’avait prévenu qu’elle était acariâtre et insupportable, cette grand-mère Nosferatu, qu’elle ne prenait que les missions qui lui importaient, et qu’elle ne se gênait pas pour trahir les siens s’ils avaient le malheur de lui déplaire. Elle ne servait, à ce qu’on disait, que ses propres intérêts, et c’était sans doute pour cela qu’autant de bruits courraient sur elle.

Je lui tendis donc le bras avec un grand sourire, et l’invita à s’éloigner comme elle le désirait. Visiblement, cela lui faisait autant plaisir qu’à moi ce lieu de rendez-vous. Avec un peu de chance, j’arriverai à la faire sortir de ses gonds avant la fin de la nuit, elle en serait certainement de plus charmante compagnie.

« Si ma Dame veut bien me suivre, je m’en voudrais de vous imposer une assemblée qui ne vous sied guère. Puis-je vous proposer une petite promenade au clair de lune pendant que je vous conterai une bien distrayante affaire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Que ne ferait-on pas pour une expositon? [PV Asao]    Mer 12 Juin - 15:07

Une exposition?


Le petit impertinent aux cheveux roses – une telle tenue, malgré la retenue de ses mots ne tromperait personne, à n’en pas douter ce jeune homme était un impertinent – fit enfin ce que tout être bien élevé ferait, il lui proposa fort galamment d’égayer sa soirée de nouvelles distrayantes, et de clair de lune. Une perspective bien plus enviable que celle de poursuivre plus avant cette exposition d’art aussi dégénéré que l’infant de plante verte qui lui servait d’artiste. A n’en pas douter, la plante en question devait avoir les racines malades pour accoucher de pareilles créations, ou partager le sens de l’esthétisme d’un Tzimisce aveugle. Dans les deux cas, le résultat était navrant.

Au bras de l’énergumène à cheveux roses, la tête haute, et le dos droit, Flamina se fit un plaisir de mettre les voiles. Sitôt dans la rue, alors que les paroles du Tremere résonnaient encore dans son esprit, elle put y attacher sa sagacité coutumière.

« Si ma Dame veut bien me suivre, je m’en voudrais de vous imposer une assemblée qui ne vous sied guère. Puis-je vous proposer une petite promenade au clair de lune pendant que je vous conterai une bien distrayante affaire ? »

Le clair de lune en question était voilé, mais les lumières de la ville étaient bien suffisantes pour s’y repérer, et cela n’ôtait en rien la singularité de la situation. Nouveau né et Ancien, Tremere et Nosfératu déambulant côte à côte dans la rue. Une première, et, Flamina l’espérait, une dernière.

Sortant de sa poche la notice laconique qu’on lui avait fait parvenir, elle la détailla une fois encore du regard.

« Monsieur Watnabe, allez-vous enfin m’expliquer ce qui se trame dans votre cerveau ? N’étant pas votre primogène – un jeune homme tout à fait charmant m’a-t-on dit – je ne puis deviner ce qui s’y trame sans que vous me le disiez. L’affaire est grave, m’avez-vous écrit, j’attends donc de savoir ce qui vaut la peine que vous me dérangiez pour cela. Et gare à vous si elle n’est pas d’une gravité suffisante, je déteste perdre mon temps avec des Sorciers. »

Faisant une pause, Flamina laissa un sourire flotter sur ses lèvres. Un sourire plus doux, un rien amusé.

« Enfin, vous avez eu la délicatesse d’accepter de quitter ce que les Roses du secteur appellent une exposition d’art moderne, je suppose donc qu’il me faut à minima vous écouter. Parlez-donc, et allez à l’essentiel. »

Flamina n’aimait pas la tendance qu’avaient certains tremere à vouloir se piquer d’intrigues et d’emphases rhétoriques. De l’efficacité, voila ce qu’attendait la Dame. Allait-il s’y plier ?

Fiche par Narja
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Que ne ferait-on pas pour une expositon? [PV Asao]    Mer 19 Juin - 21:23

J’étais en bien charmante compagnie à n’en pas douter. Un Masque au bras, la lune dans le ciel. La Dame avait eu la décence de se parer d’un splendide visage, et d’une morgue plus splendide encore. A n’en pas douter, voila une expédition qui me coûterait extrêmement cher. Elle détestait perde son temps avec les sorciers, mais pensait-elle donc que sa compagnie était plus plaisante ? Je me serai volontiers passé de ses sarcasmes.

« Ma Dame Adams, vous n’êtes pas mon primogène, et fort heureusement, d’ailleurs. Le petit homme charmant que vous vous plaisez à décrire est sans nul doute plus près du vautour que de l’innocente colombe tout comme vous-même semblez davantage panthère que chat. Soit, allons à l’essentiel puisque c’est là ce que vous exigez. Mes recherches sont tributaires de ce dont je vais vous parler ce soir. Il existe actuellement en ville un collectionneur privé qui a soin de dissimuler de nombreuses perles dans ses étagères. Il ignore sans nul doute que des ouvrages si précieux s’amoncellent dans son bureau, et ne les utilise probablement pas… Du moins est-ce là ce que je pensais avant d’en arriver au fait de cette dernière découverte. Cet homme est un mage, il fait partie des Enfants de l’Ether, je ne dois pas, je suppose vous rappeler leurs atouts n’est-ce pas ? Il se trouve que cet érudit a en sa possession, soigneusement gardé par de multiples sortilèges cet ouvrage-ci. »

Je tendis une note à Flamina Adams. Il s’agissait d’une référence qu’elle reconnaîtrait sans doute tant les Nosfératu se le voyaient demandé dans les milieux occultes. Car après tout, qui refuserait de mettre la main sur les écrits de jeunesse de Goratrix, ceux-là même qui avaient conduit à la diablerie de Saulot.

« Vous comprendrez que ces recherches sont non seulement de la plus haute importance, mais également à tenir le plus secret possible. Dès lors à qui d’autre m’adresser qu’à celle que tous appellent la mère des Masques, la plus brillante cambrioleuse de toute la région ? Non, ne vous piquez pas de fausse modestie, je me suis laissé dire que vous aviez en votre manche quelques cartes qui vous assureraient à coup sur la victoire. J’ai besoin de votre aide, Flamina Adams, et votre prix sera le mien. »

Si elle avait un peu de lettres, elle devait bien se douter que tout ceci serait extrêmement mal vu au sein de la fondation. Goratrix avait mis Saulot à bas avec son rituel, mais avait également trahit la Camarilla pour le Sabbat. Il était sans doute le vampire le plus mal vu au sein de la fondation, presque aussi traqué que les fils de Saulot eux-même. Non, vraiment, accepter cette mission serait un suicide.

Ou un défi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Que ne ferait-on pas pour une expositon? [PV Asao]    Jeu 20 Juin - 20:19

Une exposition?


Voici que ce petit daignait enfin coopérer. Bon Sang que cela avait été ardu. L’ancienne Nosfératu avait eu de temps à autres la cuisante envie d’aller présenter ce jeune amuseur des foules à un compère Malkavian qui aurait certainement pu lui faire ravaler sa tendance à la péroraison, mais enfin, nous y étions ! Dieu comme cela faisait du bien d’entendre des phrases syntaxiquement claires, énoncées dans un ordre logique, avec un contenu limpide et suicidaire à la fois. Indéniablement, ce jeune Tremere était sot. Il n’y avait clairement aucun autre mot pour définir ce que la Nosfératu entendait distinctement de son oreille aiguisée par des nuits à la prêter aux conversations de ses sous-fifres. Oui, ce jeune Tremere devait être sot, c’était à vrai dire la seule explication à ce qu’elle percevait de sa bouche remuante. Mais que percevait-elle donc qui pût la mettre dans un tel état de consternation ? A la vérité, voici ce qu’elle entendait sans le croire.

« Ma Dame Adams, vous n’êtes pas mon primogène, et fort heureusement, d’ailleurs. Le petit homme charmant que vous vous plaisez à décrire est sans nul doute plus près du vautour que de l’innocente colombe tout comme vous-même semblez davantage panthère que chat. Soit, allons à l’essentiel puisque c’est là ce que vous exigez. Mes recherches sont tributaires de ce dont je vais vous parler ce soir. Il existe actuellement en ville un collectionneur privé qui a soin de dissimuler de nombreuses perles dans ses étagères. Il ignore sans nul doute que des ouvrages si précieux s’amoncellent dans son bureau, et ne les utilise probablement pas… Du moins est-ce là ce que je pensais avant d’en arriver au fait de cette dernière découverte. Cet homme est un mage, il fait partie des Enfants de l’Ether, je ne dois pas, je suppose vous rappeler leurs atouts n’est-ce pas ? Il se trouve que cet érudit a en sa possession, soigneusement gardé par de multiples sortilèges cet ouvrage-ci. »

Ce jeune vampire, donc, lui apprit dans son aisance à la parole les points suivants. En premier lieu, il semblait éprouver un sentiment étrange pour son primogène qui tenait plus de la méfiance que de l’admiration éperdue. Il était donc soit extrêmement indiscipliné, soit extrêmement lucide, quelque fût la vérité, elle était probablement en deçà du personnage. Il poursuivait des recherches, rien d’étonnant pour un sorcier, et lui demandait de servir d’informatrice. Là encore, uniquement une chose fort conventionnelle. Cependant, il y avait un moment où le raisonnement s’effritait, c’était lorsqu’il avait mis Enfant de l’Ether et ouvrage soigneusement gardé par de multiples sortilèges dans la même impulsion de pensée. Qu’on lui demandât de voler n’avait rien d’étonnant, après tout, elle n’était effectivement pas exactement une novice en la matière, mais qu’on lui demandât de voler un mage… voici qui méritait réflexion. Il lui faudrait en premier lieu surveiller la cible, mesurer l’étendue de ses capacités, et analyser autant que possible les dispositifs mis en place pour la protection de l’objet.

« Vous comprendrez que ces recherches sont non seulement de la plus haute importance, mais également à tenir le plus secret possible. Dès lors à qui d’autre m’adresser qu’à celle que tous appellent la mère des Masques, la plus brillante cambrioleuse de toute la région ? Non, ne vous piquez pas de fausse modestie, je me suis laissé dire que vous aviez en votre manche quelques cartes qui vous assureraient à coup sur la victoire. J’ai besoin de votre aide, Flamina Adams, et votre prix sera le mien. »

Classique, voici qu’il tentait la flagornerie… Il allait vraiment falloir que ces sorciers daignassent se renouveler un peu dans leur demande. Flamina accepta le morceau de papier qu’on lui tendait, y étaient indiqué un titre et un auteur qui manquèrent de faire s’étouffer l’Ancienne des Masques. Goratrix ? Ce vampire faisait sérieusement des recherches sur Goratrix ? Dieu que tout se perdait en ce bas monde. Enfin, enfin… Il fallait se ressaisir. Recomposant son Masque, Flamina laissa s’échapper un soupire.

« Monsieur Watnabe, j’hésite entre vous traiter de fou et vous ramener par l’oreille dans votre fondation histoire de vous apprendre tout à la fois les bonnes manières et la discipline et vous écouter très attentivement m’exposer les raisons de cette demande avant de statuer sur votre sort. Vous ne manquez, à la vérité ni d’audace ni de culot, cela aurait sans doute été apprécié dans le clan de la Sagesse, mais vous êtes un Sorcier, aussi je ne saurais que trop vous conseiller d’user avec prudence et intelligence de ces deux… qualités, dirons-nous. »

Flamina leva les yeux au ciel, voici qu’elle se retrouvait à devoir éduquer la progéniture d’autrui.

« Passons à cette affaire. Vous me demandez un larcin, cela est tout à fait envisageable, dans la demeure d’un mage, ce qui est toujours du domaine du possible, pour récupérer les écrits d’un traitre de votre clan. Oh, ne vous effarouchez pas comme une pucelle, bien que votre clan ait fait disparaître ou presque de la circulation ce nom, les anciens du mien se font fort de connaître toute l’histoire et même un peu plus. Donnez-moi une seule et bonne raison d’accepter, monsieur Watnabe, de vous fournir de tels documents et de ne point vous dénoncer. Je n’apprécie aucunement votre clan, mais j’ai moins d’affection encore pour les traitres. »

A la vérité, Flamina avait déjà pris sa décision… Mais… tourmenter ce petit était tellement plaisant…


Fiche par Narja
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Que ne ferait-on pas pour une expositon? [PV Asao]    Mar 25 Juin - 11:11

La Dame avait des lettres, de cela, je fus presque immédiatement fixé. Il me suffit de voir le mélange d’étonnement et de courroux que je pus lire durant quelques instants sur son inflexible visage. Elle avait non seulement des lettres, mais également une certaine droiture. Elle ne me cacha pas son aversion pour les sorciers, ni même son aversion plus grande encore pour les traitres. Décidément, j’avais choisi la bonne personne.

Non, sérieusement, j’avais vraiment choisi la bonne personne, j’en étais certain à présent.

« Je ne suis pas un traitre, Madame Adams, tranquillisez-vous en cela. Mes recherches n’ont pour but que de comprendre les mystères de mon clan, et, ce… vampire, ce traitre comme vous dites, en fait malheureusement partie. Je désire plus que tout la connaissance, quand bien même cela serait fou ou suicidaire. Je veux savoir, pouvez-vous comprendre cela, Madame ? »

Il serait sans nul doute de bon ton que je la supplique, que dis-je ? Que je l’implore de me donner sa clémence, et m’éviter l’accompagnement forcé à la fondation, mais cela… ma foi, je ne pouvais pas me résoudre à un tel comportement. Je demeurai donc fièrement auprès d’elle, un peu trop fièrement sans doute, et poursuivais ma tentative pour la convaincre.

« Nul usage contraire aux codes de conduite de la Camarilla ne sera fait de ce savoir, Ma Dame, vous pouvez vous en assurer. Et… ainsi que je vous le disais, votre prix sera le mien. Cet ouvrage est capital pour mes recherches, j’approche, comprenez-vous ? J’approche de la connaissance que je cherche. Cela, ne peut être différé, et, qui mieux que vous pourrait me prêter cette assistance que je cherche désespérément ? »

Bon, d’accord, j’y allais peut-être un peu fort, là. Mais si la Dame ne se laissait pas fléchir, je serait à coup sur dans les ennuis jusqu’au cou. Mon Priomgène ne devait en aucun cas apprendre cela, et j’avais déjà posé ma soirée de libre pour la semaine suivante. [HJ : le RP avec Orphée & Tala]. Dès lors, il devenait primordial que je puisse mettre la main sur l’ouvrage avant cela. Flamina Adams avait une réputation sulfureuse. Peut-être était-ce le moment de la mettre à profit, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Que ne ferait-on pas pour une expositon? [PV Asao]    Lun 1 Juil - 16:10

Une exposition?


Flamina Adams écouta avec attention la piètre défense du Tremere. Ce petit était insupportable, tout bonnement insupportable avec ses maigres défenses. Mais au moins était il amusant, davantage en tous cas que cette exposition ridicule. L’art moderne était d’un ennui. Watnabe était amusant, la Dame s’ennuyait. Allait-elle lui en vouloir de tenter de mettre un peu d’animation dans les nuits à venir ? Non, certainement pas.

« Je ne suis pas un traitre, Madame Adams, tranquillisez-vous en cela. Mes recherches n’ont pour but que de comprendre les mystères de mon clan, et, ce… vampire, ce traitre comme vous dites, en fait malheureusement partie. Je désire plus que tout la connaissance, quand bien même cela serait fou ou suicidaire. Je veux savoir, pouvez-vous comprendre cela, Madame ? »

L’ancienne Nosferatu tiqua. Davantage par amusement que par respect de l’étiquette, à vrai dire. Madame Adams… L’appellation était drôle et changeait du « mère des Masques » que lui donnait volontiers Christophe. Adjugé, elle l’accepterait puisque telle était sa volonté. La défense du petit était à double tranchant. Si elle l’avait amené directement auprès d’une haute autorité de son clan, pour sur, il aurait été foutu. On ne découvrait pas impunément les secrets des sorciers, cela, elle l’avait toujours su. En vérité, ils échappaient à toute logique, parfois.

« Nul usage contraire aux codes de conduite de la Camarilla ne sera fait de ce savoir, Ma Dame, vous pouvez vous en assurer. Et… ainsi que je vous le disais, votre prix sera le mien. Cet ouvrage est capital pour mes recherches, j’approche, comprenez-vous ? J’approche de la connaissance que je cherche. Cela, ne peut être différé, et, qui mieux que vous pourrait me prêter cette assistance que je cherche désespérément ? »

Allons, voila qu’il repartait dans la flagornerie. Décidément, ces petits n’apprendraient jamais. Flamina Adams riait sous cape par avance de la réponse qu’elle allait faire à cette demi-portion.

« Monsieur Watnabe, je n’ai aucune confiance en vous, cependant vous êtes un Tremere amusant. Je me chargerai de cette mission, donc. Ce bien, vous l’aurez, et j’en demanderai une compensation dérisoire. Je ne veux ni argent ni bien, ni même secret de votre clan. Je vous demanderai de vous acquitter d’une tâche toute particulière, nécessitant à la fois de l’audace et du culot. Vous ne manquez ni de l’un, ni de l’autre, vous devriez donc vous en tirer à bon compte. Je vous recontacterai donc lorsque le besoin s’en fera sentir, et ce soir là, vous serez prié d’obtempérer faute de quoi il se pourrait bien que je déniche tout ce qu’il y a à dénicher sur vous avant de livrer ces informations à l’ensemble de votre clan. »

Oui, elle s’occuperait personnellement d’utiliser ce Tremere à des fins utiles. Une tempête se préparait à l’Elyséum, et avoir un pied dans le clan des Sorciers étaient toujours utile. Mais en attendant, il lui faudrait aller récupérer ces éléments, et cela ne serait certainement pas tâche aisée. Avec un peu de chance le nouveau Primogène lui offrerait-il peut-être quelque assistance moyennant compensation. L’occulte c’était bel et bien son domaine après tout.


Fiche par Narja
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Que ne ferait-on pas pour une expositon? [PV Asao]    Mar 2 Juil - 9:56

Il me semblait impossible de savoir ce qu’avait précisément en tête la Nosferatu, aussi quand elle me confirma qu’elle acceptait la mission, contre rémunération, bien entendu, j’en fus extrêmement soulagé. Ses menaces étaient légitimes, son explication surprenante. Elle acceptait parce que je l’amusais… Etait-ce bien une dame aux Masques et non une Gitane qui se tenait devant moi ? Honnêtement, j’avais comme un doute là, mais… là… Bon, elle avait accepté, il fallait se ressaisir. La vielle s’occupait de tout, ça faisait une épine en moins.

Je m’inclinai.

« Il en sera fait selon votre bon vouloir Madame Adams, naturellement, je m’acquitterai de toute tâche que vous jugerez bon de me confier, quelque en soit la nature. »

J’espérais secrètement qu’elle m’en dirait un peu plus, mais je ne me faisais aucune illusion, un Nosfératu qui décidait de ne pas parler ne se faisait pas abuser aussi aisément. Je savais donc que je n’aurai aucune réponse à mes questions, et la chose ne me surprenait, à vrai dire, absolument pas. Je n’avais donc qu’à accepter la dette que je contractais actuellement auprès de la Dame, et m’en acquitter une fois le moment venu.

J’espérais juste qu’il ne serait pas question, par exemple, de défaire en combat singulier un ancien, ou de s’en aller traquer le Sabbatique. Je n’étais pas un candidat au suicide, même si tout, parfois, le laissait à penser.

La nuit avait été fructueuse, j’avais obtenu ce que j’étais venu chercher, je ne savais pas encore à quel prix, bien sur, mais… La chose était entendue, je ne pouvais donc que m’estimer chanceux de n’avoir pas essuyé un refus. On m’avait laissé entendre que Flamina Adams était parfois une bien singulière maîtresse de la nuit, et j’en avais désormais confirmation, ce fut donc avec un immense respect que je pris congé lorsqu’elle m’y autorisa, et sur le chemin, je m’appliquai à ne pas penser à cette rencontre étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Que ne ferait-on pas pour une expositon? [PV Asao]    Ven 12 Juil - 11:31

Une exposition?


[HS ; je clos, je clos ^^ pardon pour le retard … On se fera la suite quand tu seras de retour ?]

Le jeune vampire fit profil bas, Flamina Adams en fut fort aise, dès lors, il était tout à fait possible pour elle de mettre son plan à exécution. Ce petit imprudent aux cheveux roses était un électron libre, un danger pour l’ordre établi… un personnage plaisant, en somme qui pourrait certainement s’avérer utile un jour s’il ne se faisait pas détruire d’ici là.

La vieille Nosfératu avait déjà des idées, des plans, quelques petites choses qui traînaient dans un coin de son cerveau. Certains roulaient autour du clan des Masques, d’autres allaient frayer côté Tremere, et certains concernaient un certain Lasombra… Beaucoup de plans, beaucoup d’idées, beaucoup de joyeusetés à venir.

Il allait falloir à présent qu’elle aille se renseigner, qu’elle aille quérir quelques information, et en découleraient beaucoup de choses, à commencer par ce qu’elle demanderait en retour à ce jeune Tremere.

Qui avait cet ouvrage, à présent, comment était-il gardé ? Cela elle avait déjà une petite idée derrière la tête. Le sorcier lui avait parlé d’un magicien, soit. Mais dans cette ville, les mages étaient rares… peut-être était-ce un magicien un peu plus mort que vif ? L’enquête promettait d’être intéressante, en tous les cas, une exploration qui augurait bien de surprenantes découvertes.

Si la vieille Flamina Adams savait…

Fiche par Narja
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que ne ferait-on pas pour une expositon? [PV Asao]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Que ne ferait-on pas pour une expositon? [PV Asao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ma gueule de bois ferait passer pinocchio pour un vrai p'tit garçon (andy)
» ANNA (+) Ma gueule de bois ferait passer Pinocchio pour un vrai p'tit garçon.
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire la Mascarade :: Hors Jeu :: Archives :: RP avortés-